APPELLENSEMBLE

Un habitat participatif au cœur du Tarn.

A quoi va servir mon zeste ?

1 150 €

Conseil et supports de communication + Assurance

Expertise auprès d’un professionnel, impression de flyers et affiches, cotisation assurance
3 150 €

Accompagnement du projet par COOP’HAB

4 mois d’accompagnement par COOP’HAB
4 650 €

Accompagnement du projet par COOP’HAB

3 mois d’accompagnement par COOP’HAB
6 000 €

Accompagnement du projet par COOP’HAB + frais de déplacements

3 mois d’accompagnement par COOP’HAB + dédommagement des frais de déplacements des différents membres lors des actions réalisées

Le projet

Création d'un habitat participatif de 4 à 5 logements à Cuxac Bas 81700 Appelle sur une propriété de 5000 m² en privilégiant les actions collectives, le vivre ensemble et la culture dans un esprit de convivialité, de solidarité, de partage des savoirs et un engagement fort pour l'environnement. Alain et Sylvie sont propriétaires d’une ferme lauragaise de 450 m² avec 5000m² de terrain et 170 m² de dépendances aménageables non loin de la Montagne noire et avec comme toile de fond les Pyrénées.

 

 

Cet environnement offre des produits de qualité en vente directe dans le village au coeur d'une propriété agricole biologique de 25 ha. Ils ont décidé en mars 2016 d’ouvrir leur maison et de mettre en oeuvre un projet qui leur tient à cœur. Des réunions sont organisées une fois par mois pour mobiliser un groupe, partager les idées, définir des axes de travail et les étapes de réalisation.

 

Le projet décrit ci-dessous est donc le fruit d’une année de travail de groupe accompagnée par la SCIC COOP'HAB.

Cette mobilisation a donné naissance à l’association « Appellensemble » en février 2017 qui est garante de la dynamique de ce projet d’habitat participatif.

 

 

 

 

 

Le porteur de projet

Respectivement 80 et 67 ans. En 1994, avec 3 autres couples nous avons investi 4 logements indépendants avec chacun leur territoire et avons créé en commun le GFA (Groupement Foncier Agricole) du Plô sur 25ha de terres. Celles-ci ont été transformées en bio et produisent depuis blés anciens, sarrasin, pois chiches, lentilles, huile de tournesol, jus de pommes et de raisins… Au sein de cet environnement privilégié, nous sommes propriétaires d’une ferme lauragaise de 450 m² avec 5000m² de terrain et 170 m² de dépendances aménageables non loin de la Montagne noire et avec comme toile de fond les Pyrénées. Nous avons décidé en mars 2016 d’ouvrir notre maison et de mettre en oeuvre un projet qui nous tient à cœur pour permettre à d’autres de profiter de la qualité de vie exceptionnelle de ces lieux.. Des réunions sont organisées une fois par mois pour mobiliser un groupe, partager des idées, définir des axes de travail et les étapes de réalisation.

 

les Cohabitants

 

Je suis un homme de 54 ans, passionné, obstiné, père d’une grande fille de 24 ans qui ne vit pas avec moi, opérant une essentielle reconversion professionnelle depuis 2 ans dans le domaine des plantes aromatiques et médicinales. Je fais le choix de l’habitat collectif car il est en cohérence avec mon changement de vie. A savoir : être au plus proche de mon écoute et à celle des autres ; inventer et créer un autre monde en étroite collaboration avec des personnes partageant des valeurs communes faites de solidarité, d’équité et d’amitié ; Mettre en place une oeuvre collective sur des bases intergénérationnelles, écologiques (agroécologie, écoconstruction, bioénergies) ; reconnaître comme meilleure et plus juste pour notre santé, une façon de consommer plus naturelle ; voir et respecter notre terre, et tout ce qui y vit, en temps que bien commun, une terre aux ressources limitées mais aux possibilités infinies

 

 

J’ai 52 ans et je vis avec ma fille de 17 ans. Je suis passionnée par le sens et la transmission de la vie dans toutes ses facettes. Ainsi, grâce à cette curiosité, je peux exprimer mes talents qui se révèlent tout au long de mon parcours personnel et professionnel. Aujourd’hui je transmets la communication dans un centre de formation et je suis praticienne en thérapie psychocorporelle MLC (méthode de libération des cuirasses). Je suis très enthousiaste pour ce projet d’habitat participatif, il me donne l'occasion de commencer un nouveau projet de vie, créatif, en cohérence avec moi et au plus proche de mes valeurs humaines, écologiques et éthiques. Pour moi, le collectif, c’est aussi vivre dans un cadre ressourçant, à partir d’un projet individuel en composant le vivre ensemble autour des valeurs telles que la bienveillance, la solidarité, la créativité, la joie de vivre et l'innovation.

 

 

70 ans selon le calendrier, avec la jeunesse dans le coeur. Parmi mes occupations actuelles, je suis bénévole dans les jardins d'insertion sociale de Castelnaudary. C'est aussi dans cette ville qu'habite l'un de mes fils. Bien que appréciant le silence, j'aspire à vivre dans un voisinage de partage, d'entraide, de solidarité, de convivialité et d'ouverture. Vivre dans la campagne est une question vitale pour moi et le cadre d'Appelle est magnifique. J'aspire à des réalisations communes telles que le jardinage, différents travaux autour des récoltes et autres. J'aspire à des manifestations culturelles et des festivités joyeuses.

 

 

 

56 ans tout juste. J'habite à Nice depuis 31 ans, originaire du Nord, je n'ai pas envie de vieillir sur la côte d'azur. Je travaille comme infirmière dans un SSIAD (maintien à domicile). Je ne crois plus du tout dans cette médecine conventionnée qui est commerciale. Je me suis formée à la phyto aromathérapie, et aussi à l'homéopathie uniciste. J'ai le projet de soigner les personnes autrement. J'ai 3 enfants : Alexandre 28 ans, a fait des études de physique et s'est marié depuis peu : il vit dans la région de Grenoble. Raphaël 25 ans, vit encore à mon domicile, il se destine au métier de comédien. Et Viviane, 19 ans, fait sa rentrée aux beaux-arts de Quimper, j'ai passé la moitié de mes vacances à l'aider à s'installer. "Ma maternité" étant "terminée", j'ai envie d'expérimenter le travail de la terre. J'ai un grand intérêt pour le végétal. J'ai participé à plusieurs groupes d'écohabitat dans les Alpes-Maritimes (06) qui n'ont pas abouti... J'ai écouté quasiment toutes les émissions de "Terre à Terre", de Ruth Stegassi sur France culture le samedi à 7h, (pendant plus de 10 ans, l'émission n'existe plus depuis la saison dernière), ce qui m'a permis découvrir des quantités de choses sur l'environnement, la vie, la société, d'autres façons de vivre, etc... Ce projet m'intéresse car il peut me permettre d'expérimenter le travail de la terre, le lien avec le végétal dans un lieu magnifique et privilégié, et de partager dans l'entraide cette façon de vivre.

À quoi servira votre financement ?

Les fonds collectés serviront à mobiliser un groupe d’habitants suffisant pour mettre en œuvre notre projet d’habitat. C’est donc la phase d’émergence qui est la clé de voûte de cette étape.

  • L’accompagnement de COOP’HAB, son expertise et son expérience dans la région
  • La mise en place d’un plan de communication adapté

Des actions ont déjà été menées...

Aujourd'hui nous souhaitons être entièrement acteurs du changement, des sortes de « passeurs » enthousiastes. Nous comprenons à partir de ce projet surtout une chose essentielle : c’est que rien ne peut être accompli seul, sans le concours de chacun, et la volonté de faire ensemble