CONSILYON

Réutilisation des bouteilles en verre dans la région lyonnaise.

A quoi va servir mon zeste ?

5 000 €

NOTRE PREMIÈRE MACHINE !

Image 1496751847

 Les unités de lavage coûtent très cher à l'achat, même d'occasion !

 Elles sont pourtant l'élément central du dispositif proposé par Consilyon.

 

12 000 €

LES TRIPORTEURS !

Image 1491570007

 Une fois les bouteilles ramenées par les particuliers dans les lieux-relais, il nous faut les collecter et les transporter jusqu'aux sites de lavage...

 Oui, mais de manière écologique !

 

18 000 €

NOTRE ACTIVITÉ EST LANCÉE !

Image 1496751600

 Les locaux sont aménagés, notre déshumidificateur est acheté...

 Nous sommes prêts !

Le projet

Réutiliser avant de recycler, c’est d’abord une question de bon sens mais aussi d’urgence face au dérèglement climatique.

En poids, la moitié des déchets ménagers est composée de verre - dont 81% de bouteilles.

Le projet Consilyon, proche des citoyens et du tissu associatif lyonnais depuis plusieurs années, l’entend tous les jours sur le terrain : il est absurde d’aller casser des bouteilles dans un silo de récupération. Quitte à faire l’effort de rapporter ses bouteilles, les citoyens sont demandeurs d’un retour au système ancien et plein de bon sens : la consigne.

Cela répond à un besoin croissant de processus éco-responsables qui favorisent les circuits locaux. Mais avant de parler de consigne, l’objectif de Consilyon est d’abord de développer une filière de collecte et de lavage des bouteilles en verre utilisées.

 

Nous ne pouvons pas nous lancer tout de suite dans un modèle économique classique de consigne. Ce système nécessite des circuits de vente fermés et une modification de la tarification. Si c'est un objectif envisageable à moyen terme, le projet Consilyon cherche d'abord à redonner le réflexe aux citoyens de rapporter leurs bouteilles en verre vides afin de les réintégrer dans un circuit court.


On mobilise les copains, on s'en fait des nouveaux !

Notre but est de rassembler des producteurs, des consommateurs et des lieux-ressources autour de notre idée. Nous voudrions d'abord travailler avec une quinzaine de lieux, situés dans les villes de Lyon et de Villeurbanne et proches de l'esprit solidaire et écologique qui nous anime. Ce seront des restaurants, des épiceries, des Amaps, des marchés bios où seront stockées les bouteilles vides en attendant que nous venions les récupérer. Au-delà de cet aspect utilitaire, notre objectif est bien de fédérer différents groupes de personnes autour de notre projet, dans un esprit d'économie circulaire qui associe les producteurs et les consommateurs.

L'idée est que tous les maillons de la chaîne soient connectés, et que la bouteille achetée par le consommateur soit collectée, lavée et mise en palette par Consilyon, puis revendue aux producteurs locaux.  

bouteilles-sépia
 

Tournée générale !

L'idée motrice est de concilier à travers notre action réinsertion par l'emploi et démarche écologique. Pour pousser ainsi la logique jusqu'au bout, nous allons réaliser l'ensemble de nos collectes de bacs de bouteilles vides au moyen de triporteurs électriques qui sillonneront les lieux-relais autour de chaque micro-atelier de lavage. Des tournées effectuées par des personnes en difficulté d'accès à l'emploi : des chômeurs de longue durée et du personnel employé dans le cadre d'alternative à la détention. Au moyen des triporteurs électriques achetés grâce à votre Zeste, ce sont 288 bouteilles qui rejoidront le chemin de l'atelier à chaque course !



 Rinçage de goulot !

Votre participation est plus qu'essentielle puisqu'elle va nous permettre de faire l'acquisition d'une composante essentielle au projet Consilyon : une machine pour laver les bouteilles en verre !

Manipulée par du personnel en réinsertion (situation de handicap) cette première unité de lavage peut nettoyer entre 300 et 500 bouteilles par heure. Une fois rincés et séchés, les contenants en verre sont palettisés puis stockés dans l'attente d'être distribués aux producteurs de la région lyonnaise de vin, de bière et de jus de fruit.


 Chacun rentre chez soi !

Pour la plupart engagés dans une agriculture biologique, des micro-brasseries, des producteurs de vin, des producteurs de jus de fruit, plus de 250 partenaires à travers la région constituent le réseau sur lequel se fonde le projet Consilyon. L'ensemble de ces acteurs se trouvent à moins de 80 kilomètres de nos micro-ateliers de lavage, respectant ainsi notre engagement de constituer un nouveau circuit court pour les bouteilles en verre. 

 

 


 Envies partagées

  Nous sommes soucieux de préserver et de diffuser nos valeurs communes, respect de l'environnement et éthique sociale. Ainsi, nous proposons à nos collaborateurs des bouteilles vendues moins chères que ce que les grands groupes verriers leur proposent neuves à l'achat.

Une bouteille en verre peut-être réutilisée plus de 60 fois !  

 

 

A partir de ce projet pilote en milieu urbain, Consilyon portera un rôle d'essaimage d'initiatives similaires en France à développer sur l'ensemble du territoire ces prochaines années.

 

Le porteur de projet

Le projet Consilyon est issu de la rencontre entre une idée novatrice de l'association Ondine et un groupe de bénévoles d'horizons divers. Fondée en 2010, cette structure a pour but de créer un pont entre ville et campagne ainsi que de favoriser l'essaimage de nouvelles initiatives citoyennes et éco-responsables. C'est dans ce contexte qu'a commencé à émerger un projet de collecte et de lavage de bouteilles au sein de cette association depuis quelques années.

En janvier 2017, un nombre important de bénévoles rejoint Consilyon dans la phase pré-opérationnelle, pour permettre un démarrage rapide du projet et apporter leurs compétences. Ce groupe de femmes et d'hommes aux parcours et expériences diverses, aussi bien dans des domaines techniques (ingénierie, informatique) que dans la communication et la gestion de projet, est le socle sur lequel s'appuie l'aventure Consilyon.

Un projet de cette nature ne pouvant aboutir sans partenaires, Consilyon fait partie en France du Réseau Consigne, et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Maison de l'Économie Circulaire et de la FRAPNA

À quoi servira votre financement ?

Notre budget prévisionnel pour la première année d'activité est de 89.900 €.

Voici comment se répartissent nos frais sur ces 365 premiers jours d'existence de Consilyon :

Répartition du budget de Consilyon la 1ère année

Votre ZESTE permet de financer les trois éléments structurants au lancement de l'activité :

  1. La laveuse,

  2. Un triporteur électrique,

  3. Et même l'aménagement de notre futur local !

Le reste du budget proviendra des subventions publiques - Métropole de Lyon / ADEME - et, à terme, de la recette des ventes de bouteilles qui constituera l'essentiel de notre revenu. 


Votre aide nous est non seulement précieuse mais indispensable pour réussir ensemble ce projet !

Grand merci à TOUTES et TOUS / pour TOUTES et TOUS / pour la PLANÈTE

Pour nous contacter consilyon@riseup.net

Retrouvez nous sur notre site http://consilyon.airlab.fr/

Et sur notre page Facebook http://www.facebook.com/Consilyon