DES SERRES POUR DES PLANTS BIO

Construction de serres de production de plants Bio

A quoi va servir mon zeste ?

1 500 €

achat de la bâche pour couvrir les petits tunnels

Cette somme correspond à l'achat des bâches necessaires à la couverture des deux petits tunnels. Pour le moment j'ai les arceaux, les fils de fer, avec Delphine et les enfants on a commencé à les monter malgrés qu'on ne les ai pas encore payé à l'ancien propriétaire. Il faut qye je les couvre au plus vite afin de pouvoir produire dessous et espérer suffisamment récolter afin de payer les arceaux!! 

6 000 €

achat des supports tunnels

afin de pouvoir monter les tunnels hauts il faut pouvoir couler des plots de beton dans lesquels on viendra fixer des pré-poteaux. Du fait que nous avons coupé les pieds des tunnels pour pouvoir les démonter, on est obligé de mettre des rallonges metalliques dans le sol afin de faire une sorte de béquille qui permettra de soutenir les poteaux. 114 plots de betons et de rallonge... et beaucoup de sueur pour mettre tout celà en place. Absolument necessaire pour pouvoir mon ter les tunnels!

9 000 €

Serres hautes

achat des deux serres hautes (900m²) nécessaires à la production des plants de laitues, choux, tomates, poivrons. Elles seront chauffées afin de garantir la pousse des plants en condition hors gel . 

13 000 €

serres basses

achat des 3 tunnels couvrant au total les 960m² nécessaires à la production des plants d'aromatiques, des fraisiers en pots, et de la pépinière de poireaux.. 

  • Pictures 1513803017
  • Pictures 1513803051
  • Pictures 1513803065

Le projet

Construction de nouvelles serres et aménagement des accès

Installé en production de plants de légumes bio depuis décembre 2015, j'ai pris en location une entreprise horticole à Béthune en attendant la livraison du site définitif à Wavrin. Aujourd'hui, le site de Béthune est trop petit et a révélé ses limites. Aussi, j'ai besoin d'investir au plus vite le site de Wavrin, qui pour le moment n'est qu'un champ.

Je lève un appel aux dons pour pouvoir acheter des serres d'occasions que nous avons démontées cet été chez un maraîcher en fin d'activité. Cette partie d'investissement représente d'ors et déjà 15 600€.

La mise en place des fondations des serres et la création des chemins d’accès, du raccordement électrique et du réseau d'irrigation représentent quant à eux un budget de 10 000€.

Les serres sont aujourd'hui démontées et arrivées sur le site, il reste a les financer et commencer les travaux de montage et d'aménagement.

Le porteur de projet

Avatar 1512077683 Petit fils d'agriculteur, j'ai fait mes classes en lycée agricole et horticole pour l'obtention en 2000 d'un BTS horticole.

Sorti de classe, j'ai travaillé comme vendeur puis responsable de rayon dans des grandes jardineries de Lille.

J'ai créé avec mon épouse en 2011 une première microentreprise horticole de pépinière en parallèle de nos emplois.

2013, l'opportunité de nous installer sur 3Ha5000 à Wavrin s'est présentée. Après avoir déposé un dossier pour un appel à projet auprès de la Métropole Européenne Lilloise, celui-ci a été retenu.

J'ai donc quitté mon emploi en décembre 2014 pour pouvoir suivre le parcours d'installation. Malheureusement, le projet de Wavrin a pris du retard en 2015 suite à l'exigence de la DRAC pour diligenter des fouilles archéologiques sur ma parcelle. Pour y faire face, j'ai trouvé en urgence un site provisoire pouvant m’accueillir à Béthune, chez un horticulteur en cessation d'activité.

Les objectifs de productions ont été atteints la première année, l'espace consacré aux plants de légumes a commencé à manquer dès juin 2016, on a donc décidé de réduire au tiers la production de fleurs annuelles pour 2017. Et cette année a été tout aussi intense avec de nouveau un manque d'espace, d'où l'arrêt total de la production de fleurs dès cet automne... et la nécessité d'investir au plus vite le site de Wavrin désormais libre de toutes fouilles.

À quoi servira votre financement ?

En ce début d'année, nous avons trouvé 4 tunnels d'occasions chez un maraîcher qui arrêtait son activité.

Nous avons profité de l'été et de ce début d'automne pour les démonter et les acheminer à Wavrin. Nous avons eu la chance de trouver en cet homme un bon cœur qui nous a aider au démontage et surtout qui nous a, pour le moment, pas demandé le règlement. Pour autant, il va bien falloir le payer !! aussi nous avons commencé à abordé la question avec notre banque et puisé sur nos réserves perso pour pouvoir abonder notre compte pour l'opération...

Cependant, après cela nous n'aurons plus aucune trésorerie pour acheter les graines, terreaux et autres fournitures pour démarrer la saison prochaine. Mais en plus, nous n'aurons pas la trésorerie non plus pour pouvoir remonter ces tunnels !

En effet, nous devons pour cela aménager un chemin d’accès, amener l'eau et l'électricité, couler des plots de bétons (dans un premier temps 114 plots) pour fixer nos tunnels. Tout cela coûte énormément d'argent (25 000€). Or nous ne sommes installés que depuis deux ans et ne pouvons toujours pas nous verser de salaires car notre marge sert à rembourser les prêts que nous avons contractés pour l'achat des équipements de Béthune.

2018 s'annonce avec une fois de plus un surcroît d'activité, depuis le 15 décembre nous avons commencé ma femme et moi à semer les premières séries de légumes à livrer à nos maraîchers bio à partir de la semaine 6. Ceux-ci nous ont renouvelé leur confiance et pour la plus-part d'entre-eux ont augmenté leurs volumes. Il est donc impératif que ma structure wavrinoise se mette en place rapidement si nous voulons garder leur confiance et surtout nous permettre de produire plus confortablement.

Capture3