IRRINTZINA

Soutenez ce film indépendant afin que retentisse le cri de la génération climat !

A quoi va servir mon zeste ?

5 500 €

Mixage & étalonnage

23 800 €

Post-production & montage

45 000 €

Diffusion cinéma et édition DVD

  • Pictures 1474292556
  • Pictures 1474625471
  • Pictures 1474625485
  • Pictures 1474625495

Le projet

UN ENOOOORME MERCI à vous tou.te.s qui avez contribué et fait le buzz sur les réseaux sociaux en ce JOUR GENIAL IRRINTZINA du 1er décembre 2016 !!!

 

UN ENORME MERCI AUX 1 258 personnes et collectifs qui ont réuni 47 156 €*

 

Merci de votre soutien qui nous permettra de sortir en salle Irrintzina, le cri de la génération climat en 2017 !

 
 

Un GRAND MERCI pour leur très belle contribution à Emmaüs Pau-Lescar, Bizi !, Jean-Michel P-D, La Sénatrice Frédérique Espagnac, Alternatiba Limousin, Eric F.,  Alternatiba Var, Alternatiba Grenoble, Béatrice et Jean-Paul Jaud, Enercoop Paca, la famille Aubert, Guillaume Guthleben, le groupe ALE du Parlement Européen via les 2 eurodéputés Michèle Rivasi et Karima Delli, le Groupe BCF Habitat Chouette Réseau.

Un GRAND MERCI aussi à Geneviève Azam d'Attac France, Nicolas Haeringer de 350.org, Jean Jouzel du GIEC, Kaddour Hadadi d'HK et les Saltimbanks et Patrick Viveret pour leur message de soutien.

MERCI à Bizi!, Alternatiba, ANV-COP21, Les Amis de la Terre, Greenpeace, Le Man, Enercoop Paca, l'Equitable café qui ont boosté notre campagne sur les réseaux sociaux.

MERCI à tous les groupes locaux Alternatiba (Aix, Marseille, Martigues, Montpellier, Alternativar, Touraine, Lyon, Toulouse, Auterive, Limousin, Grenoble, Paris, Saint-Quentin-en-Yveline, Lille, Strasbourg, Rennes) qui ont organisé des soirées et des cagnottes de soutien !

Ainsi qu'aux groupes locaux : ATTAC Aix, Marseille, Landes Côte Sud, ...

MERCI à Reporterre, Basta Mag, Le Ravi, Silence, Radio Grenouille, Radio Zinzine pour avoir relayé la campagne.

Et enfin MILLE MERCIS à la Team Irrintzina qui a travaillé avec nous pendant ces deux mois (Jean-Rem, Stephan, Juan, Tosca, Elise, Sylvine, Cricritzina, Sylvie, Edwige, Yannick, Claire, Cécile, Ophélie, Julie) ainsi qu'à Jon et Txetx de Bizi ! et Aurélie et Jean-Philippe de Zeste/la NEF !

Merci à tous ceux qu'on aurait oublié et qui nous ont donné un coup de pouce pour cette campagne ! 

Et si vous avez loupé nos 150 messages et l'échéance du 1er décembre mais que souhaitez soutenir fokus 21 et nous donner plus de moyens pour la sortie du film, vous pouvez toujours nous envoyer votre contribution

à l'ordre de fokus 21 en indiquant vos coordonnées + e-mail et votre choix de contrepartie, à l'adresse postale :

fokus 21, chez l'Equitable Café, 54 Cours Julien, 13 006 Marseille.

Et continuez d'en parler car c'est pas fini, ça ne fait que commencer ! Continuez à faire tourner les teasers et le site du film car cette campagne de financement participative est aussi une formidable campagne en vue de la sortie en salle en 2017.

Nous allons pouvoir travailler plus sereinement les prochains mois pour finaliser ce film et préparer sa sortie pour que retentisse le cri de la génération climat !

Retrouvez toutes les dates de projections sur : www.irrintzina-le-film.com

A très bientôt pour une avant première près de chez vous à partir de fin janvier !

 

Sandra Blondel et Pascal Hennequin / fokus 21
 

(* si on compte toutes les promesses de dons)

 

Découvrez tous les autres teasers du film Irrintzina, le cri de la génération climat

IRRINTZINA N°9 : Urgence filmique pour urgence climatique *!

(* merci à Nicolas Bole du Blog Docu pour ce titre d'article inspirant)

 

 

 IRRINTZINA N°8 : le cri de Jean Jouzel, Vice Président du GIEC, Prix Nobel de la Paix

 

IRRINTZINA N°7 : "On est tous faucheurs de chaises" avec Patrick Viveret, Philosophe.

 
 

IRRINTZINA N°6 : COP21, la génération climat s'est levée !

 

IRRINTZINA N°5 : Spécial Halloween : la famille Adams vampirise l'Union Française des Industries Pétrolières (UFIP)

 

IRRINTZINA N°4 : Geneviève AZAM, économiste et conseillère scientifique d'ATTAC

 

IRRINTZINA N°3 : le chant d'HK et les saltimbanks pour le climat

 

IRRINTZINA N°2 : le cri d'Edgar Morin pour le climat

 

IRRINTZINA N°1 : le cri de la génération climat

 

Pour retrouver toutes les actualités, les partenaires, etc... regardez dans l'onglet Actualités

Résumé du film

Irrintzina, le cri de la génération climat raconte l’émergence du mouvement pour la justice climatique Alternatiba.

C’est l’histoire d’un pari fou lancé par quelques militant.e.s depuis Bayonne afin de lancer une mobilisation sans précédent en France pour la COP 21 et au-delà.

De Bayonne à Paris, en passant par les routes de France et d’Europe, le film retrace une année et demie d’engagement pour faire connaître les alternatives au dérèglement climatique et de lutte par des actions directes non violentes contre les banques et les multinationales des énergies fossiles.

Irrintzina, c’est un cri d’alarme pour éviter le chaos climatique mais c’est aussi un cri de joie poussé par des centaines de militant.e.s déterminé.e.s qui ont réalisé que si, ensemble, ils et elles ne faisaient rien, personne ne le ferait à leur place.

Un récit puissant

Avec Irrintzina, le cri de la génération climat, nous avons un récit puissant qui raconte comment des centaines de personnes ont travaillé pendant des mois pour construire et réussir une mobilisation climat digne de ce nom malgré un contexte très dur d'état d'urgence post attentats.

Avec ce film, nous combinons la force des alternatives montrées dans le film Demain et l'audace des Klur de Merci Patron ! pour contrer les multinationales de la finance et des énergies fossiles. 

Il nous reste peu de temps pour éviter de tomber dans le chaos climatique. Il faut que le récit de cette mobilisation pour l'urgence climatique se propage afin que nous soyons de plus en plus nombreux à réagir face à l'urgence climatique et ses causes.

Et comme dans un bon irrintzina – ce cri ancestral basque – c'est le cœur, c'est la chaleur, c'est votre énergie qui feront vivre ce film.

 

Un tournage épique

Ce tournage est à l’image du Tour Alternatiba : c'est le résultat d’un travail collectif. Au total, une vingtaine de personnes ont filmé avec nous dans toute la France.

Nous avons tourné ce film de janvier 2015 à avril 2016 avec un auto-financement total porté par notre association fokus 21, car il ne rentrait pas dans cases et les délais de financement conventionnel type CNC.

Cependant, grâce à la persévérance, à la solidarité et l'entraide de personnes proches et/ou faisant partie des médias citoyens, et malgré parfois des moments de doute quand à notre capacité à mener à bien ce tournage difficile, nous avons réussi. Nous avons filmé à vélo, en bateau, lors d'interminables réunions, lors de la COP21 avec un vol à l'arraché de caméra ou un vidage de carte imposé par la police lors d'une arrestation, lors d'actions non-violentes mais déterminées dans certains grands établissement bancaires, lors du sommet des pétroliers offshore qui veulent forer toujours plus profond.

Un montage en cours

Après ces centaines d'heures tournées, nous travaillons depuis quelques mois au montage du film qui devrait durer entre 1h30 et 1h45.

Nous avons commencé le montage par la fin du film. Une première version de 55 minutes uniquement sur le blocage de Pau a été diffusée cet été lors du Camp Climat Espère 2016. Nous avons eu un formidable accueil de la part du public, ce qui est très encourageant pour la suite.

Nous travaillons actuellement d'arrache-pied sur le montage du tour Alternatiba et de la COP21. Nous aimerions terminer le montage et avoir une première version à diffuser pour la COP22.

Nous avons besoin de vous pour finaliser le film !

Le financement participatif qui aura lieu du mardi 4 octobre - avec une soirée de lancement à l'Equitable Café à Marseille - au 1er décembre via la plateforme ZESTE de la Nef a pour objectif la sortie de ce film dans les salles de cinéma.

Pourquoi viser le cinéma plutôt qu'une mise en ligne sur un site web ?

  • Car vous et nous allons l'accompagner
  • Car une projection en présence des réalisateurs, des acteurs, des associations n'a pas le même impact que de regarder seul un film devant son ordinateur
  • Car une telle diffusion permet de sortir des réseaux "militants" et de toucher un plus grand public

Une partie de vos contributions serviront d'abord à financer la « post-production », une partie du travail qui coûte cher et que nous ne pouvons pas faire de manière militante. L'autre partie servira à financer le travail de diffusion.

C'est la première fois en 10 ans, que nous faisons un financement participatif et nous avons besoin de toute votre énergie pour le réussir !

Le porteur de projet

Irrintzina, le cri de la génération climat est réalisé par Sandra Blondel et Pascal Hennequin, co-fondateurs de fokus 21, média citoyen créateur de liens.

Créé en 2003 et basé à Marseille, fokus 21 est un média alternatif multi-supports (films, photos, webdocumentaires) dont l'objectif est de cultiver un imaginaire post-capitaliste qui (re)donne de l'espoir tout en regardant droit dans les yeux les bouleversements à venir. Avec nos réalisations, nous voulons faire entendre la voix de celles et ceux qui portent des initiatives de transition, faire connaître d'autres représentations du monde, raconter d'autres récits que ceux des médias dominants.

À quoi servira votre financement ?

A présent, on a besoin de vous pour nous aider à finir ce film et le diffuser dans de bonnes conditions.

Objectif : 45.000 euros !

Ce montant servira à couvrir les 2 phases du film relatives à la postproduction et à la diffusion.

> Mixage du son (3.000€) et étalonnage (2.500€) : 5.500€ >> 1er palier atteint dès le 2ème jour de la campagne

> Post Production & montage : 18.300 €

  • les frais de dérushage (visionnage des images réalisées) et de montage (emploi d'une monteuse intermittente) : 11 000 euros
  • les droits musicaux et de composition : 4 000€
  • les locations diverses (studio/auditorium) : 2 300 €
  • les frais de traduction et de sous titrage: 1 000 €

> Diffusion à partir de déc 2016- janvier 2017 : 21.200 €

  • Création sortie DCP (traitement, conversion, …) : 900 €
  • Compte Viméo Pro pour promo : 150 €
  • Conception DVD : 800 €
  • Fabrication DVD – 2500 ex. : 7 500 €
  • Envoi DVD – La Poste – 2000 ex. : 4 000 €
  • Site web : 1 000 € Affiches et com : 4 000 €
  • Frais Visa CNC : 500 €
  • Frais et déplacements pour avant premières et projections : 2 350 €

***

  • En vert, ce qui a déjà été dépensé et avancé par fokus 21 en frais de tournage (déplacements, locations, disques, réparations, ...)
  • En jaune, ce dont nous avons besoin pour finaliser le film et le sortir.
  • En rouge, ce qui a été apporté en nature par les différents techniciens et structures associées au tournage.

Le budget total du film Irrintzina est de 115.635 euros. 

Depuis 2 ans, ce film est un pari et un engagement quotidien pour l'association fokus 21.

22 285 euros ont été apportés depuis 2015 par l'association fokus 21 sur ses fonds propres pour couvrir les frais de tournage (frais de déplacements, location et entretien du matériel de tournage, ...). 

Le financement participatif de 45 000 euros permettra de couvrir les frais de post-production et de diffusion du film comme indiqué ci-dessus.

35 200 euros ont été apportés à ce jour en nature par les différentes structures ou personnes ayant participé au tournage. 

Les frais financiers et de production sont de 13 150 euros, dont 3 150 euros (7%) pour rémunérer la plateforme Zeste de la Nef pour les frais de financement participatif.

Si le financement participatif dépasse la somme recherchée, les sommes perçues viendront s'ajouter aux recettes du film pour servir en priorité à rembourser dans un premier temps les frais de tournage et de production déjà engagés, puis à rémunérer les différents intervenants proportionnellement à leur participation.

Le buget détaillé du film est disponible sur demande et nous en publierons les comptes.

Merci d'avance pour votre soutien !

On compte sur vous !!!

Sandra Blondel et Pascal Hennequin

www.irrintzina-le-film.com

contact : irrintzina@fokus21.org