Connexion
Français English

LA CAGETTE

Le supermarché coopératif montpelliérain

A quoi va servir mon zeste ?

5 000 €

On s'équipe...pour accueillir et travailler au local !

Les dépenses : mobiliers, matériel informatique, plaquettes, supports pédagogiques, peinture !
10 000 €

On s'organise... pour diversifier notre groupement d'achat !

Les dépenses : étagères, réfrigérateurs, balances homologuées, lecteur de code barre, imprimante de tickets de caisse, site internet optimisé
15 000 €

On accélère...pour augmenter les cadences du groupement d'achat !

Les promesses : 2 livraisons/mois, plus de produits, plus de stocks!
20 000 €

On renforce l'équipe...pour accélérer la mise en place du supermarché

Missions : coordonner le montage financier du supermarché, rechercher le futur local et assurer le lien avec les partenaires institutionnels. 

Le projet

Pour reprendre en main notre consommation alimentaire, construisons ensemble le premier supermarché coopératif et participatif de la ville de Montpellier.

Notre aventure est partie d'un constat simple : nous avons toutes et tous envie de manger de bons produits locaux et sains sans nous ruiner. Cette quête relève pourtant d'un parcours du combattant solitaire, et rares sont les espaces pour trouver des solutions collectives.

Alors nous nous sommes dit : prenons notre destin en main et créons notre propre supermarché ! Et nous en avons posé les premières pierres à l’été 2015.

Mais qui est ce « nous » ? Ce sont déjà 400 Montpelliérain.e.s de tous horizons … et bientôt vous ?

 

 

Manger mieux, moins cher, tout en rémunérant les producteurs à la juste mesure de leur travail, c’est le pari du supermarché coopératif la Cagette. Sur le papier, cela paraît utopiste, et pourtant... des leviers existent !

Le coeur de la solution réside dans le fait que nous sommes tous.tes à la fois client.e.s, propriétaires et travailleur.euse.s du supermarché coopératif :

  • Tout le monde participe : Chaque membre/coopérateur.trice donne 3h de son temps par mois ce qui permet d’assurer 75% des tâches du supermarché. Mais attention, il y aura bien des salarié.e.s pour organiser le travail considérable des membres !
  • Pas de course aux profits : La Cagette est une coopérative à but non lucratif. Il n’y aura pas de rémunération des actionnaires, pas de salaires mirobolants. Néanmoins, les bénéfices sont les bienvenus, ils seront réinvestis dans le supermarché dont nous serons tous propriétaires !
  • Pas de pub : Nous éliminons les budgets publicitaires et marketing, pour les orienter vers une communication simple, faite maison par nos membres !

Ces leviers cumulés nous permettent de ne prélever qu’une marge fixe de 20% sur la vente des produits, quand les enseignes de grande distribution pratiquent en moyenne une marge de 30 à 50%. Cette marge sert uniquement aux besoins de fonctionnement du supermarché.

 

  • Nous suivons évidemment de près la première déclinaison du concept en France: la Louve à Paris dont l’ouverture officielle vient d’avoir lieu dans le 18ème arrondissement
  • Nous mutualisons avec les autres projets de supermarché coopératif qui essaiment ailleurs en France et même en Belgique : Super Quinquin, Wee Coop, Supercoop, La Chouette, Otsokop, La Meute, l’Éléfan, Bees Coop, ...

 

 

 

 


 

Juillet 2015 : 5 aventurier.e.s se retrouvent autour d’un verre et fondent l’association « Les Amis de la Cagette »

Octobre 2015 : Première réunion d’information et lancement du groupement d’achat

Novembre 2015 : Nous sommes lauréat.e.s de la YESS Académie avec à la clé un accompagnement pour le montage d’une…campagne de financement participatif !

Depuis, plus rien n’arrête la dynamique locale grâce à une année 2016 pleine de rebondissements. Aujourd’hui, La Cagette, c’est :

  • 500 adhérent.e.s,
  • Des commandes à gogo grâce à un groupement d’achat très actif, orienté vers la recherche de produits de qualité à un prix juste,
  • 32 producteur.trice.s,
  • Des réunions d’information mensuelles pour recruter largement et fédérer toutes celles et ceux qui veulent contribuer à la création du supermarché coopératif montpelliérain,
  • 4 600 heures de bénévolat par an et une vie associative foisonnante grâce à une implication des bénévoles en groupes de travail (Administration, Approvisionnement, Communication, Financement…) qui fonctionnent de façon autonome, et valident leurs orientations chaque mois en Forum (réunion ouverte),
  • Un local (11 rue Balard - quartier Clémenceau) trouvé en juin pour constituer le premier QG de la Cagette (réunions, distributions du groupement d’achat, événements conviviaux etc), avant de dénicher le foncier pour le vrai supermarché,
  • Notre premier recrutement salarié, parce qu’on est fier d’être une initiative citoyenne qui crée de l’emploi !

 

 

 

 

  • À court terme (fin 2016-2017) : un local associatif tout beau tout propre, pour travailler sereinement à la construction de la coopérative et assurer un maximum de distributions du groupement d’achat.
  • A moyen terme (2018/2019) : un vrai supermarché, d’une surface entre 800 et 1500 m2, quelque part à Montpellier, et ouvert à tous les coopérateur.trice.s ! Le magasin proposera une gamme complète de produits pour que chacun.e puisse trouver tout ce dont elle ou il a besoin au même endroit.

 

 

Vous souhaitez suivre notre aventure ? Remplissez notre formulaire de contact en cliquant ici
Pour les questions précises, retrouvez la foire aux questions sur notre site internet.

 

Grâce à vous, la Cagette va se doter d’un cocon pour développer ses activités !

Notre local, c’est un peu notre couveuse. Nous souhaitons donc le rendre opérationnel et convivial afin d’en faire une piste de décollage pour la coopérative. Concrètement ?

 

Achat de matériel et de mobilier pour faire du local un lieu convivial et ouvert sur le quartier, un lieu de travail serein et un lieu de distribution alimentaire aux normes.

  • Acquérir du mobilier pour se réunir dans de bonnes conditions (chaises, tables, ordinateurs, imprimante...),
  • Éditer des plaquettes de présentation et des supports pédagogiques sur notre fonctionnement pour tous.tes les nouveaux.elles arrivant.e.s,
  • Aménager le local, pour que celui-ci devienne un espace agréable que chacun.e puisse s'approprier (adhérent.e.s comme simples visiteur.euse.s souhaitant se renseigner).

 

 

La route qui mène à notre Supermarché passe par notre groupement d’achat car il atteste de notre sérieux, il nous permet de tisser des liens avec des producteurs locaux et surtout il nous fait nous rencontrer pour grandir ensemble ! Augmenter l’offre nous permet tout simplement de faire grossir nos rangs !

  • Équiper la partie de stockage et de vente (étagères, équipements réfrigérants pour les produits frais, etc),
  • Jouer aux épicier.e.s dans de bonnes conditions (balances professionnelles aux normes, imprimante de tickets de caisse, etc).

 

Accélérer la cadence des distributions du groupement d’achat nous permet d’enclencher des revenus supplémentaires liés à la vente, et surtout permet à nos membres de quasiment se passer de la grande distribution !

  • Augmenter les stocks et la fréquence des distributions du groupement d’achat à 2 fois par mois, afin qu’il soit toujours possible de commander des produits à la Cagette,
  • Avoir la capacité financière pour payer nos fournisseurs plusieurs fois par mois. Aujourd'hui, ce qui nous limite pour passer à plusieurs livraisons par mois, c'est notre capacité à avancer l'argent à nos fournisseurs.

 

 

Et pour aller encore plus loin :

En étoffant l’équipe salariée, on accélère la mise en place du supermarché !

  • Salarier de manière temporaire une personne en charge de coordonner le montage du dossier pour le financement du supermarché

 

 

1,2 millions d’euros c’est… une plaisanterie, mais pas tant que ça! C’est la somme qu’a dû emprunter la coopérative de la Louve à des financeurs extérieurs (banques, fondations…) pour ouvrir son grand magasin de 1500 m2 à Paris. C’est un ordre de grandeur que nous devons garder en tête pour comprendre l’envergure du projet et pour percevoir le chemin qu’il nous reste à parcourir avant d’ouvrir. 1,2 million ça sert à aménager une grande surface, constituer un stock de marchandises, payer le loyer et les salaires, alors lâchez vous !

Promis, si nous récoltons 1,2 millions d’euros, on ouvre le mois prochain!

L’enjeu de cette campagne, c’est donc :

  • De développer le groupement d’achat pour accélérer l’ouverture du supermarché,
  • De garantir notre indépendance financière : plus on accumule de fonds propres, moins on dépend des emprunts et des partenaires extérieurs, plus on reste maître de notre barque !

 

Le montant des contributions ainsi que le nombre de contributeurs montreront aux banques et aux bailleurs la force de mobilisation de notre projet : un élément essentiel pour sa réussite.

 

 

Ils croient en nous !

 

Et avec le soutien de : 

Lors de la Yess Académie 2015, la Cagette a remporté le prix Banque Populaire du Sud d'un montant de 1000 euros ainsi qu'un accompagnement de l'AIRDIE pour monter sa campagne de financement participatif.

 

            Afficher l'image d'origine                                                               Afficher l'image d'origine