LE MAGAZINE PLUM

Un magazine qui a du sens et qui réveille tes sens !

A quoi va servir mon zeste ?

1 000 €

Pédiluve et petit bain

Image 1506521716

Passage à la Mairie !

La bête à plumes pointe le nez hors de son berceau, il faut enregistrer son nom !

Il faut penser aussi à l'envol!


Vos dons serviront au dépôt à l'INPI et à financer des frais de routage (timbres, enveloppes).

2 500 €

Grand bain

Image 1506522914

La communication :

  1. le financement du site internet (conception graphique, développement et tout le contenu). Il est la vitrine du magazine, et le moyen principal de séduire et d'informer de nouveaux lecteurs ! www.plum-magazine.fr
  2. La mise en place et l'animation du site Facebook
  3. la communication papier sous forme d'affiches afin de faire connaître notre drôle d'oiseau dans toute sa splendeur ! 
5 000 €

Bassin olympique

Image 1506879653

Lancement du magazine !

La bête à plumes se lance de la montagne pour prendre vie près de chez vous. Mais il faut un passage obligé chez l'imprimeur. Il faudra mettre au monde 1500 exemplaires tout en couleurs, pas moins de 52 pages à distribuer ensuite un peu partout en France, auxquelles s'ajoutent des frais de routage.

 

 

Le projet

Je m'appelle Dominique, j'ai 46 ans et j'ai toujours eu un attachement profond au système vivant de notre planète. Je pars du principe que nous ne pouvons comprendre la nature que si nous sommes immergés en elle. Et Plum est un plongeoir ! Un magazine sur l'écologie et le bien-être, pour reconnecter les enfants à la nature, à la terre. Le but du magazine est d'aider nos enfants à prendre soin de la nature, de notre planète mais en premier lieu à prendre soin d'eux mêmes.

Plus nous aurons des enfants épanouis, plus nous aurons des adultes conscients. Ils sont notre bras d'avenir.

Le porteur de projet

De la montagne vers l'océan

Je suis en effet originaire d'Annecy et installée à Saint-Nazaire depuis septembre 2016 avec ma fille. J'ai exercé de nombreux métiers avec, en fil rouge, les enfants, la nature et les animaux, et bien sûr les livres ! Plum ce n'est pas juste pour évoquer les plumes de bécasses, c'est surtout pour parler de la douceur et du vivant qui peut éveiller notre conscience au fil de nos lectures, quel que soit notre âge. Tout d'abord enseignante, animatrice puis accompagnatrice en tourisme équestre, c'est dans mon dernier emploi en tant que responsable bibliothécaire dans une école internationale en Suisse que j'ai repris mes études pour passer un Diplôme Universitaire sur le développement durable. Ce magazine est l'aboutissement de mon mémoire : Plum ou pourquoi les enfants perdent le lien avec la nature et comment provoquer des reliances chez l’enfant à travers un outil comme une revue dédiée à l'écologie et au bien-être. Plum c'est un voyage parmi les 4 éléments de la réalité première, les 6 sens dont l'intuition et les 10 piliers d'une nouvelle conscience pour enfant. Plum c'est un magazine-care écologique et bénéfique, pour reconnecter les enfants à la nature et aux sensations, avec générosité. Vous plongez avec moi ?

Plum c'est aussi un magazine-care.

De part mon métier et mon expérience, je constate qu'il est primordial de donner aux enfants le goût de lire, couplé à des valeurs essentielles telles que l'humanisme, l'éthique et l'écologique. Mon projet s'inscrit dans ce qu'on appelle le développement durable dans toute sa transversalité. Les livres prennent soin de nous alors pourquoi pas aussi un magazine ?
" Les mots pansent " formule de Camille Laurens citée dans l'essai de Régine Detambel " Les livres prennent soin de nous, pour une bibliothérapie créative ".
La bibliothérapie est une discipline qui soigne par les mots. Les maux sont remplacés par des mots. Dès 1916, la bibliothérapie est mise en oeuvre pour soulager les troubles psychologiques des soldats au sortir de la première guerre mondiale. En 1961, le terme bibliothérapie est attesté dans le Webster international, dictionnaire qui fait autorité en matière d'anglais américain. Dans les pays anglo-saxons, très sensibles au CARE , les livres font déjà partie des prescriptions médicales.

Plum c'est la souplesse du roseau alliée la force du chêne

"Les plumes élèveront les hommes vers le ciel, comme les oiseaux : au moyen des lettres écrites avec leurs pennes"
Léonard de Vinci, Prophéties I 64 (16) r.

Plum n'est pas un nom sorti d'un chapeau d'indien, c'est le nom d'une alliance entre la souplesse et la poésie d'une part, et la robustesse et la technicité d'autre part. Les pennes de la plume sont des merveilles de la nature, un équilibre de douceur et de résistance, un équilibre qui permet aussi de voler et pour nous aujourd'hui de rêver et de se détacher du quotidien pour se couler dans le rêve et la fantaisie.
Plum : du travail d'artistes !

 

Plum, un réseau de volatiles !

Un tel projet ne se porte pas seule, c'est pourquoi je me suis entourée d'amis, de prestataires, de partenaires ou encore de parrains dont l'éthique et la philosophie se rapprochent des miennes. Il fallait faire en sorte que ce magazine "écologique et bénéfique" soit naturellement l'expression de ces valeurs que j'ai faites miennes depuis des années et soit un hublot grand ouvert sur une autre vision de notre environnement, de notre écosystème.

Dans l'équipe on trouve ainsi Julia, Anatole et Ivan, qui sont graphistes, artistes et illustrateurs. 

Je suis par ailleurs fière d'annoncer la présence de Philippe Meirieu comme parrain.

Et parmi mes partenaires je cite pêle-mêle Les Colibris, Bio Viva, le réseau Ecole et Nature, Autrement dit, Timoun books, le printemps de l'éducation. La liste est longue mais elle sera mise à jour sur le site régulièrement pour n'oublier personne !

À quoi servira votre financement ?

Le financement, ce sera les grandes eaux de Versailles qui viendront abreuver tout le projet (ou les grandes chutes d'Iguazu au choix !) Le projet a besoin de votre soutien à toutes les étapes pour sortir des eaux primitives et arborer ses plus belles couleurs et déployer sa valeur !

  • En premier il y a la mise à l'eau, on casse la bouteille de champagne et je dépose le nom à l'INPI pour démarrer sur une belle envolée !
  • Ensuite, une fois la mise à l'eau terminée il faut penser aux animations aquatiques. En clair : la communication. Ca concerne la finalisation du site web plum-magazine.fr et ses mises à jour (des extraits du magazine seront en ligne, mais aussi des zooms sur les partenaires, des jeux et tout une somme d'actualités). De pair avec le site il y a son compagnon de baignade : la page Facebook. Là aussi il y a des gens derrière qui animent, postent et relaient les informations. C'est du temps, de la compétence et un peu d'argent ! En termes de communication papier nous envisageons l'impression d'affiches et pourquoi pas de cartes postales pour miser sur la diversité et la richesse des illustrations de nos artistes ! Dans cette tranche nous réaliserons également tous les articles que vous recevrez à titre de contreparties pour votre engagement.
  • Enfin la dernière tranche (le saut du dauphin à plumes en quelque sorte !) C'est le gros du budget : l'impression ! Un lâcher de 1500 Plum dans la nature. Il faut voir grand tout de suite pour distribuer largement, obtenir un maximum de visibilité afin toucher le plus de librairies, de points de ventes et donc de lecteurs ! Il faut marquer le coup et les esprits afin d'affirmer une large présence qui bénéficiera au projet durant tous les premiers mois.

Les projets

 

Partenaire

LA FABRIQUE DES COLIBRIS

Ensemble on va plus loin !