LE PASSEUR

Monnaie Locale Citoyenne dans le Loiret.

A quoi va servir mon zeste ?

1 216 €

Création des billets sécurisés

5 216 €

Communication et pédagogie

7 216 €

Evénements de lancement au Printemps

18 053 €

Création d'un poste d'animateur à mi-temps

Le projet

cropped Header 4

Le Passeur, tout un symbole.

Derrière ce joli nom, chacun pourra trouver une référence évidente au "passeur de Loire", qui faisait jadis le lien entre deux rives avant que les ponts ne soient construits. C'est ce symbole qui nous inspire, pour créer du lien entre les territoires de la forêt d'Orléans, du Sullias et de la Sologne au sud, à travers la Loire et ses méandres.

Nous pouvons y voir également le symbole du changement, du passage d'une économie à une autre, d'une société de la compétition vers une société de la coopération, de la solidarité, de la résilience.

Enfin, l'image du passage d'une main à l'autre, par cette monnaie locale qui se veut créatrice de liens et de filières, de rencontres et de sens dans nos actes de consommation quotidiens.

Le projet de Monnaie locale complémentaire "Le Passeur".

Le projet de Monnaie Locale Complémentaire (MLC) sur le large territoire qui borde Châteauneuf-sur-Loire et s'étend sur les territoires des Loges et Val de Sully est porté par l'association LocauxMotiV.

A l'instar de plus de 45 villes qui ont déjà lancé leur propre monnaie locale en circulation en France (voir la carte ici), nous voulons créer notre propre monnaie locale complémentaire. 

C’est une monnaie locale qui a vocation à circuler sur notre territoire en complément de l’€uro. Notre but : soutenir et renforcer l’économie locale en valorisant les solidarités, la coopération et les démarches à impact environnemental, social et sociétal positif. Attachée au territoire, elle dynamise les circuits courts et intensifie la mise en réseau des acteurs régionaux : consommateurs, commerçants, artisans, entreprises, collectivités territoriales, associations. Grâce à la future monnaie locale, une part plus grande de la richesse créée profite au territoire. Mieux, cette richesse est doublée car les €uros convertis en MLC seront déposés sur un fonds de garantie, auprès de notre Banque, le Crédit Mutuel, ce qui garantira les fonds mis en circulation et permettra aux prestataires d'échanger leur "trop plein de Passeurs" en €uros.

Choisir votre Monnaie Locale Complémentaire sur le territoire, c’est défendre :

  • de nouveaux modes d’échange entre producteurs, distributeurs et consommateurs locaux,
  • le respect de l’être humain et de son environnement,
  • l’entraide, la coopération, la solidarité,
  • le maintien d’emplois de proximité.
En pratique

La mise en circulation de votre MLC est prévue pour le printemps 2018 sur un large territoire qui s’étendra sur un axe autour de Châteauneuf-sur-Loire à Cerdon du Loiret, Nibelle, Sandillon, Dampierre en Burly, etc. Votre monnaie locale sera uniquement disponible sous forme de billets de 4 valeurs différentes et dont les effigies seront des réalisations locales (grâce à un concours graphique). Une fois mise en circulation, cette monnaie permettra de régler ses achats auprès des professionnels du réseau, au taux de 1 unité de MLC = 1 €uro . Comme la monnaie ne peut être rendue en euros sur les LocauxMotiV’, il peut être nécessaire de faire l'appoint avec des euros.

Pour obtenir des coupons (ou billets de votre MLC), il faudra se rendre dans un “comptoir d'échange” pour effectuer une conversion, en échangeant des €uros contre des unités de Monnaie Locale Complémentaire. Vous pouvez consulter l'explication du fonctionnement complet de la monnaie sur le site d'une monnaie qui fonctionne déjà sur le Gâtinais et le Montargois.

Elle devrait circuler, sous forme de billets, dès septembre 2017 ... enfin, uniquement si nous sommes en mesure, d'ici là, de payer l'imprimeur pour les réaliser et les sécuriser.

La première phase, en effet, consiste à financer l'impression et la sécurisation de billets en question. Parce que l'une des ambitions du projet consiste à mettre l’accent sur l’économie réelle et les échanges humains et solidaires, il est décisif que cette monnaie prenne corps dans la réalité et que ces propositions de beaux billets locaux puissent rapidement être utilisés dans nos échanges responsables et en circuits courts.

C'est là que vous intervenez.

Le porteur de projet

team du passeur

Nous sommes un groupe d’habitants désireux de faire bouger les choses, vers une société soutenable et bienveillante. Une douzaine de membres "très actifs" s'affairent sur le projet avec, en soutien, les d'adhérents de l’association des LocauxMotiV’ et l’association « Châteauneuf-sur-Loire en Transition » (alors même que la monnaie n'est pas encore émise !).

À l'origine du projet, il n'y a que nous : aucun parti politique ou collectivité locale ne nous chapeaute. Rien que de la vraie réappropriation citoyenne !

L'équipe se présente.

Je suis Elodie, 35 ans, infirmière, 2 enfants. Je me suis investie dans ce projet de monnaie locale complémentaire dès le premier jour. En effet, n’ayant à ce jour aucune réponse concrète des pouvoirs politiques à notre économie en perte de vitesse c’est pour moi un moyen, à ma place de citoyenne, de faire évoluer les choses concrètement. Cela m’est apparu comme une évidence que je pourrai trouver des réponses à mes besoins tout en respectant mes convictions de consommation qui se veulent le plus possible éthiques et responsables tout en militant de fait pour une monnaie locale circulante et non spéculative. Je suis convaincue que cette monnaie nous permettra de redynamiser l’économie de notre territoire privilégiant entre autre une consommation locale et renforcera la résilience de notre territoire.

-----------------------------------

Je m’appelle Vincent Touzeau, j’ai 50 ans et je suis agriculteur biologique depuis 1993. Installé sur une petite exploitation de 27 ha, je cultive ma ferme en polyculture-élevage, avec un atelier plus important en maraîchage (4ha). Mon épouse a développé en complément des productions agricoles, une activité d’accueil pédagogique. 50 % des produits de la ferme sont écoulés sur 2 marchés situés à moins de 10 km de chez nous. Le reste est commercialisé en circuit court à moins de 150 km de la ferme. Ces choix de production et de commercialisation sont motivés, entre autres raisons, par une volonté de favoriser la relocalisation de l’économie. J’ai découvert le fonctionnement des MLC en regardant le film de « sacrée croissance » de Marie-Monique Robin, et je me suis engagé dans la création de celle de notre territoire dès cet instant. Une monnaie locale représente à mes yeux un outil incontournable de la transition énergétique, aussi bien pour œuvrer à la relocalisation des échanges commerciaux, que comme outil pédagogique, permettant d’expliquer l’importance de préserver ou recréer les échanges et donc les activités et filières locales. C’est aussi un moyen concret de ne pas alimenter un système mondialisé auquel je ne crois pas, pour des raisons d’ordre environnemental, social et de durabilité.

-----------------------------------

Fraîchement arrivée dans le Loiret en 2016, je n'ai pas tardé à m'investir dans la vie de mon territoire. Le développement local est pour moi primordial et source de rencontres et d'échanges riches. Agronome de formation, je travaille aujourd'hui pour une association de développement agricole départementale œuvrant pour la mise en place d'une agriculture plus respectueuse de l'Homme et de la planète. J'ai choisi de m'investir dans la monnaie locale de mon territoire car c'est pour moi un moyen de rassembler les citoyens autour d'une identité commune, de créer du lien, de favoriser l'économie locale, de sortir du système global que l'on nous impose… Les monnaies locales permettent de redevenir acteur de sa consommation ! Elisa, 26 ans

-----------------------------------

Je m'appelle Benoît Thévard et je suis un citoyen engagé dans la transition écologique et énergétique depuis 2010. J'ai 38 ans, et je vis aujourd'hui à Châteauneuf-sur-Loire, pays de mes racines, après avoir passé plus de 10 ans dans le sud-ouest, à travailler dans l'industrie aéronautique. Désormais ingénieur indépendant, spécialiste de l'énergie et de la transition des territoires, je m'investis personnellement et professionnellement pour construire une société soutenable, juste et solidaire. Ayant impulsé l'initiative de transition à Châteauneuf, l'idée -peut-être trop radicale à l'époque- de la monnaie locale est restée en dormance dans mon esprit, en attendant que des volontés se déclarent, ce qui n'a pas tardé à arriver. Aujourd'hui, je suis fier de faire partie de cette équipe ambitieuse et généreuse, ayant l'intérêt général au cœur de ses motivations.

-----------------------------------

Je suis Dominique, 62 ans. J'ai œuvré de nombreuses années dans la formation des adultes, et je suis venu à l'Economie Solidaire après un passage de quelques années dans l'Insertion par l'Activité Economique. Là j'ai découvert une multitude de projets citoyens en lien avec les territoires, en conformité avec les valeurs de Solidarité, Partage, Transition… Sur ce terrain à proximité de mon lieu de vie je me suis engagé aux côtés de Châteauneuf-sur-Loire en Transition, notamment pour la future MLC « Le passeur ». Avec mes collègues, je participe au montage et la préparation de la Monnaie Locale sur notre territoire. Affaire passionnante, s'il en est ... à suivre

                                                                               -------------------------------------------

Je m'appelle Cécile, je suis documentaliste, et engagée dans des mouvements citoyens et d'éducation populaire depuis plusieurs années. Je m'intéresse depuis longtemps aux questions d'environnement, d'égalité, de mixité, et je m'interroge sur les solutions à portée des citoyen-e-s. Comment nous préparer aux graves crises qui approchent ? Comment être moins dans la dépendance aux grosses structures, à l'énergie, aux objets ? Je pense qu'il est essentiel de faire du lien entre nous, par la convivialité, les échanges locaux, l'entraide, mais aussi en parlant du monde qui nous entoure pour mieux le comprendre et agir dessus. La monnaie locale a ce potentiel : faire du lien et se réapproprier un peu l'économie !

-----------------------------------

Je m’appelle Gérard Arrivault, j’ai 65 ans et je suis retraité statisticien à l'INSEE. Depuis toujours je considère que la mondialisation est une aberration pour les productions locales et nationales. De plus, cette économie qui recherche avant tout à faire baisser les coûts de main d’œuvre, ne peut nullement s'attaquer aux problèmes environnementaux qui deviennent de plus en plus inquiétants. Il faut donc rapidement relocaliser les échanges, et s'orienter vers des circuits courts. La monnaie locale est un outil qui peut s'avérer très efficace dans ce contexte, à condition bien entendu que les gens s'y investissent pleinement.

 -----------------------------------

Remerciements

Un grand merci à ceux qui nous ont déjà soutenu dans cette aventure :

  • L’association le Méreau du Gâtinais qui a déjà lancé sa monnaie : Le Méreau du Gâtinais autour de Montargis et qui nous apporte un soutien pédagogique: http://mereaudugatinais.blog4ever.com/,
  • L’association Les planches à Gabarre – Tours, qui nous a déjà fourni le papier sécurisé : http://Gabare.mlc.camp.

À quoi servira votre financement ?

Pourquoi une campagne de financement participatif ?

Initiée en 2014 par un collectif ouvert de citoyens issu de l’association « Châteauneuf-sur-Loire en Transition », le projet est portée par l’association "Les Locaux MotiV’" créée pour l'occasion en novembre 2016. L’association est uniquement composée de bénévoles et fonctionne sans subventions. Vos dons permettront le lancement de la Monnaie Locale grâce aux investissements suivants :

  • l’impression des billets sécurisés soit 31.395 coupures : 1.216€,
  • la réalisation des supports de communication (plaquettes pédagogiques, de la signalétique chez les professionnels du réseau, d’affiches, de flyers) + la couverture des frais de campagne de financement :  4.000€,
  • les événements de lancement au Printemps 2018 :  2.000€,
  • une participation à l’embauche d’un permanent animateur du projet (et déplacements sur le territoire): 9.500€,
  • la quote-part du loyer au sein de la Maison de Transition à Châteauneuf :  1.200€,
  • les frais de service :  1.007€.

Total de nos besoins pour le démarrage : 18.053€

Pour aller plus loin

Vous pouvez également contribuer au lancement de la monnaie locale des LocauxMotiV’ en adhérant à l’association ou en vous pré-inscrivant, le réseau se constituera plus vite : http://www.chateauneuf-sur-loire.transitionfrance.fr/lancement-monnaie-locale-ag-constitutive-de-locauxmotiv/