MAISON DES SOLIDARITÉS - ACTE 1

Louer provisoirement une maison autour du Bois de Vincennes afin de lancer l’activité de l’association Maison des Solidarités.

A quoi va servir mon zeste ?

8 200 €

LES FONDATIONS

LES FONDAMENTAUX

Le kit de démarrage pour 2 "petits cochons" déterminés :

3 mois de loyer pour la maison

1 véhicule d'occasion pour rencontrer les paysans

Se référer à la section "A quoi sert le financement" pour avoir le détail complet du palier.

19 209 €

CHEZ NOUF-NOUF

LA MAISON EN PAILLE

Du matériel, pour 3 "petits cochons" outillés :

6 mois de loyer pour la maison

1 utilitaire d'occasion pour le transport des palettes

Se référer à la section "A quoi sert le financement" pour avoir le détail complet du palier.

33 509 €

CHEZ NIF-NIF

LA MAISON EN BOIS

Voir plus grand, pour 4 "petits cochons" équipés :

9 mois de loyer pour la maison

1 utilitaire d'occasion pour le transport des palettes

Se référer à la section "A quoi sert le financement" pour avoir le détail complet du palier.

65 518 €

CHEZ NAF-NAF

LA MAISON EN BRIQUES

A l'abris du loup, pour 5 "petits cochons" lancés :

1 an de loyer pour la maison

1 utilitaire électrique d'occasion pour les palettes

Se référer à la section "A quoi sert le financement" pour avoir le détail complet du palier.

Le projet

"Vous souvenez-vous des trois petits cochons et de leur fameuses maisons ? 

Nous sommes les petits cochons de cette histoire, mais en 2018 !"

En attendant l’avis de la Mairie de Paris dans le cadre du budget participatif 2018 pour construire le projet présenté dans la vidéo, nous souhaitons vivement commencer les activités solidaires de l'association sans attendre la décision municipale.

Nous imaginons, pour cela, louer de manière temporaire une maison avec garage et jardin pendant 1 an, afin d'y organiser un relais paysan, un groupement d’achat, une cantine solidaire et bio, de l'accompagnement psychologique ainsi qu’un potager écologique (entre autres).

Nous désirons trouver une maison pour plusieurs personnes, proche du bois Vincennes, lieu envisagé pour construire le projet final. L’idée : disposer d'un premier espace d’organisation et d’accueil qui permettra de poser dès maintenant les structures de l’association, tant au niveau logistique que matériel. Il est prévu d’y héberger des membres de l’association afin d'assumer pleinement ce travail et d'organiser les premières actions de solidarité.

Commencer ainsi l’activité de l'association nous permettra de mettre en œuvre ce qui nous tient à cœur : cela apportera de la crédibilité pour un projet plus vaste, de la visibilité et donc de meilleures chances d’aboutir à la construction de la Maison des Solidarités finale.

La force de votre soutien déterminera le démarrage du projet global, ainsi que la profondeur d'action qu'il aura dès sa naissance.
Quoi qu'il arrive, nous porterons cette initiative jusqu'au bout !

Le porteur de projet

Nous sommes un collectif de militant.e.s de terrain rencontré.e.s lors des Nuit Debout place de la République (Paris), attaché.e.s aux principes de justice sociale, de respect du vivant, d'éducation populaire et de solidarité.

Nous sommes déterminé.e.s à mettre en place le projet de la Maison des Solidarités à plus grande échelle, car nous savons qu'il répondra à des nécessités sociales et associatives !

En attendant, on veut quand même y aller, car on en a marre de se sentir impuissants face à ce que nous vivons au quotidien !

Nous comptons sur votre soutien !

À quoi servira votre financement ?

Après une prospection assez large, nous avons établi que le loyer de la maison (charges comprises) serait compris entre 2.000€ et 4.000€ par mois. Nous avons fait le choix d'une maison de manière à disposer d'un garage (attenant ou en sous-sol), lequel fera office d'espace fonctionnel pour accueillir le relais paysan (stockage, répartition et conservation des fruits et légumes et autres produits paysans).

En plus du loyer, nous aurons ainsi besoin de matériel :

  • de manutention (transpalette, gerbeur, diables, etc.),
  • de stockage des produits (étagères, armoires, armoires réfrigérées, etc.),
  • de gestion des déchets organiques (poubelles, bacs, composteurs, etc.),
  • de cantine pour la valorisation des fruits et des légumes triés (cuisinière, plaques, ustensiles de cuisine, etc.),
  • d'un véhicule utilitaire (dans l'idéal électrique) afin de fluidifier la redistribution des produits alimentaires auprès des associations, collectifs, ou autres cantines solidaires et humanitaires,
  • de matériel informatique pour la mise en place des outils numériques, tout en anticipant sur les besoins des activités socio-culturelles, et artistiques futures (PC Portable de qualité, imprimante, vidéo-projecteur, système audio, etc.).

Tous les éléments cités appartiendront évidemment à l'association : la liste n'est pas exhaustive mais nous irons le plus souvent au nécessaire et au plus fonctionnel, dans un esprit pratico-pratique et de récupération (recherche de dons, marché de l'occasion, etc.)


 

Nos paliers de financement tiennent compte du circuit des produits que nous accueillerons : construction du réseau paysan en Île-de-France (et régions proches), réception des produits, redistribution, stockage, etc.

Palier 1

LES FONDATIONS

3 mois de loyer (hypothèse basse) pour la maison : 3 x 2000 € = 6000 €

1 véhicule d'occasion pour rencontrer les paysans : 1000 €

Assurances et autres charges : 1000 €

Du matériel de bureau : 200 €

De l'huile coude :)

Palier 2

CHEZ NOUF-NOUF

6 mois de loyer (hypothèse moyenne) pour la maison  : 6 x 2500 = 15000 €

1 utilitaire d'occasion pour le transport des palettes  : 2000 €

Assurances et autres charges : 1000 €

Du matériel de bureau : 200 €

1 gerbeur transpalette d'occasion : 600 €

1 diable neuf : 309 €

Clayettes : 100 €

Palier 3

CHEZ NIF-NIF

9 mois de loyer (hypothèse moyenne) pour la maison  : 9 x 3000 = 27 000 €

1 utilitaire d'occasion pour le transport des palettes : 2000 €

Assurances et autres charges : 1000 €

Du matériel de bureau : 200 €

1 gerbeur transpalette d'occasion : 600 €

1 diable neuf : 309 €

Clayettes : 100 €

Des étagères de cuisine professionnelles d'occasion : 200 €

1 armoire réfrigérée professionnelle d'occasion : 800 €

Nécessaire Cantine Solidaire : 1000 €

Poubelles, bacs : 100 €

Composteurs : 200 €

Palier 4 :

CHEZ NAF-NAF

1 an de loyer (hypothèse haute) pour la maison : 12 x 4000 = 48 000 €

1 utilitaire électrique d'occasion pour les palettes : 7000 €

Assurances et autres charges : 1000 €

Du matériel de bureau : 200 €

1 gerbeur transpalette d'occasion : 600 €

2 diables neufs : 618 €

Clayettes : 100 €

Des étagères de cuisine professionnelles d'occasion : 200 €

2 armoires réfrigérées professionnelles d'occasion : 1600 €

Nécessaire Cantine Solidaire : 1000 €

Poubelles, bacs : 100 €

Composteurs : 200 €

1 ordinateur, 1 tablette, 1 smartphone d'occasion, pour la gestion et les outils numériques : 1500 €

1 imprimante laser A2 d'occasion, pour la communication : 400 €


 

Nous nous sommes tourné.e.s vers le financement participatif car nous avons épuisé tous les appels à projet de Fondations et autres possibilités de financement de l'Etat. Nous croyons que seule la solidarité peut nous aider à démarrer au plus vite une activité comme celle-ci : en effet, le calendrier de la Mairie de Paris nous amène à un avis d'ici septembre pour, si nous étions retenu.e.s, envisager la construction de la Maison des Solidarités finale courant 2019. Si notre projet n'est pas retenu par la Mairie cette année, il nous faudra déposer à nouveau un dossier l'année prochaine et attendre 2020 ! 

Nous travaillons, par conséquent, à la recherche d'autres sources de financement : autofinancement, crédits d'honneur et crédit bancaire... afin d'attaquer le projet dès septembre peut-être ! \o/

Nous espérons vous compter parmi nous via cette campagne participative !
Un autre monde est possible ! Un autre monde est nécessaire !

Partenaire

LA FABRIQUE DES COLIBRIS

Ensemble on va plus loin !