PROJET CUBE

Maraîchage expérimental : recycler, cultiver et protéger !

A quoi va servir mon zeste ?

3 400 €

Mise en culture

Salaire du chargé de mission pour les 6 premiers mois de l’expérimentation, récolte des matériaux, construction des cubes, mise en culture

6 800 €

étude sur un an

Salaire du chargé de mission pour une première année d’expérimentation, quantification des récoltes, relevé des données meteo, distribution des récoltes, production de web documents

  • Pictures 1526978993
  • Pictures 1529340108
  • Pictures 1529341431
  • Pictures 1529341477
  • Pictures 1529341546
  • Pictures 1529341576
  • Pictures 1529341586

Le projet

9

Notre objectif ?

DÉVELOPPER UN NOUVEAU SYSTÈME PRODUCTIF EN ALIMENTATION, économe en ressource naturelle et aidant la fertilisation du biotope d'implantation. Pour cela nous collectons et valorisons des bio-déchets industriels et artisanaux. 

 Le projet consiste en la RECUPERATION DE DÉCHETS ORGANIQUES stockés et compostés, puis cultivés sur  les principes d'agro-foresterie et de permaculture, dans des bacs en palettes non-traitées et recyclées. Les bacs permettent une culture à la fois horizontale et  verticale, minimisant l’arrosage (estimé à -70% par  rapport à une culture traditionnelle), les coûts d’installation et les interventions humaines.

Ce principe, posé sur des surfaces de nature non cultivable (béton, roche, sable…) permettra le DÉVELOPPEMENT D'UNE ACTIVITÉ AGRICOLE dans des zones initialement impropres à la culture maraîchère et/ou soumises à une faible hydrométrie. Il répond à une problématique locale mais peut s’adapter à de nombreuses zones arides. Le projet sera implanté dans le haut pays Grassois (St Cezaire sur siagne, Alpes Maritimes 06) où la végétation de climat méditerranéen est très touchée par la raréfaction des ressources en eau, un très fort ensoleillement et présentant un sol très rocheux, calcaire, peu fertile et sujet à l’érosion. La situation géographique d’implantation est également sujette à un manque de terres disponibles pour l’agriculture en raison d’une forte urbanisation (252 habitants au km² dans les A.M. pour une moyenne nationale de 121h/km² en 2014).

10

Pourquoi faire ?

Le prix du foncier élevé (14 640€ l’hectare en 2016 dans les A.M. contre une moyenne  nationale de 6030€/h) est un frein conséquent pour l’installation de nouvelles  exploitations. La part des établissements agricoles ne représente que 0,8% dans le  département. Ce projet pourra permettre à de jeunes agriculteurs locaux de s'installer à moindre frais,

 Il offre également une solution tres interressante dans la lutte contre l'erosion, la  fertilisation des sols et limite l'impact de la faune sauvage sur les cultures. Il sera donc, si l'experiementation est comcluante, d'un intérêt concret dans les zones en voie de destification à travers le monde.

Les riverains, les habitués et adherents de la ferme mais aussi les groupes scolaires et les groupes de personnes en situation de handicap pourront participer aux differentes phases du projet dans un intérêt pédagogique favorisant la mixité sociale.

Le porteur de projet

TERRE DE SOLEIL est une FERME PÉDAGOGIQUE ASSOCIATIVE. Nous y recueillons des animaux abandonnés et/ou maltraités et nous y organisons des ateliers autours du développement durable depuis 5 ans dont, notamment des ÉVEILS A LA PERMACULTURE pour un public familial et scolaire. Nous organisons également des visites de médiation animale avec des personnes en situation de handicap. 

B

L'équipe est actuellement composée d'un emploi aidé "soigneur animalier" et d'une dizaine de bénévoles qui se relaye pour faire vivre l'association.

 Notre potager pédagogique, géré par Laura nous a donné du fil à retordre ! Nous avons donc travailler au fil des  années à des solutions pour gerer la présence des animaux,la secheresse du climat mediterranéen, une nature de sol incultivable mais aussi la gestion de nos déchets organiques.

De fil en aiguille le Projet CUBE a pris forme et nous souhaitons désormais recruter la bénévole en charge du potager, en tant que chargée de mission, afin d'appliquer ce projet à grande echelle. 

À quoi servira votre financement ?

Votre soutien nous permettra d'embaucher une chargée de mission développement durable pour mener le Projet CUBE, en prenant en charge la moitié des frais salariaux. L'autre moitié étant prise en charge par l'association et par l'aide allouée au contrat PEC. FAIRE UN DON A NOTRE ASSOCIATION PERMETTRA DONC DE CRÉER UN EMPLOI. Il nous permettra de développer notre action directe en faveur du développement durable et notre action de sensibilisation auprès de différents publics.

Laura est bénévole de l'association depuis 4 ans et nous offre 6 heures de son temps par semaine. Nous souhaitons la recruter pour 20 heures hebdomadaires supplémentaires et lui permettre de se pencher à 100% sur cette mission dont elle est l'investigatrice et qui nous a convaincu de son fort intérêt écologique. Elle aura à organiser et gérer ce projet, sa mise en place logistique, l'animation pédagogique ainsi que les rapport techniques de l'expériences. Pour cela nous souhaitons la rémunérer. 

Notre trésorerie à flux tendu permanant nous permet de couvrir les frais de nourriture et de vétérinaire liés aux animaux ainsi que les factures de fonctionnement (eau, electricité, etc...) mais nous ne pouvons prendre en charge la totalités des frais salariaux liés à cette embauche. La quantité de production de légumes étant tres incertaines suivant les tests qui seront éffectués, nous ne pouvons pas compter sur la vente de ceux-ci, c'est pourquoi NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Nos comptes sont publics, si vous le souhaitez vous pouvez consulter nos bilans comptables en faisant une demande par mail terredesoleil06530@mail.com

 

Nos ambitions ?

SI ON ATTEINT LE PREMIER PALLIER, nous sommes partis pour 6 mois ! Date de commencement 3 Septembre 2018, au programme : récupération des palettes et déchets organiques, montage de 30 cubes de cultures, implantation des végétaux à cultiver et premier rapport de faisabilité (volume de matériaux recyclés, impact sur le terrain d'implantation, avantages et économies réalisées par rapport à une installation d'une culture maraîchère classique). 

AVEC LE DEUXIÈME PALLIER on continue notre expérimentation 6 mois de plus ! Aura alors lieu à partir de Mars 2019 : la quantification de l'arrosage et l’économie réalisée, quantité et qualité de production des fruits, légumes et plantes aromatiques, impact sur la faune et la flore présente en amont, distribution des récoltes, évaluation des condition de travail et de la rentabilité pour un possible exploitant agriculteur et création de web document pour exporter nos résultats.

 merci11