Chargement...
6
Contributions
1 250 €
Sur 6 000 €

Les sommes collectées sont acquises au porteur de projet. Fin prévue le : 05/07/2020

Brasserie Orelle Caron

Description

La génèse

L'histoire de la Brasserie Orelle Caron débute le jour où Karine décide d'offrir un kit de brassage tout-en-un à Cédric pour son anniversaire. Elle qui n'aime pas l'amerture de la bière n'imaginait pas un instant les conséquences de cet acte d'amour.


Le projet prend vraiment forme quelques mois plus tard à l'été 2019, au Refuge des Marches (sur la commune d'Orelle ndlr), quand nous faisons remarquer au gardien des lieux que la carte ne propose que des bières lointaines (Valloire et même Chambéry !) et plus vraiment artisanales ...


"Et oui, mais la bière d'Orelle, ça n'existe pas !"

Ah bon ! ...
Mais que faut-il pour fabriquer de la bière ?





De l'eau : il n'en manque pas à Orelle, et de qualité, de l'eau de source captée à 1700 m

Du houblon : il en pousse partout en bordure des hameaux et même autour de la maison. Nous avons hâte d'en récolter cet été et de le tester dans certaines recettes

Du malt : bon ça se trouve, en Savoie et bio même (www.maltinpott.com)


Et bien GO, il y a déjà du vin d'Orelle ("les premières vignes françaises en venant d'Italie !" dixit notre voisine vignerone), il y aura dorénavant de la bière. A l'automne 2019, avec le soutien précieux de Quentin de la brasserie La Chénou et de Sylvain de Biere&Moi, l'apprentissage démarre avec les premiers brassins plus ou moins réussis dans notre ancienne cuisine. Puis vient le temps de l'inscription au RCS, de la création du logo et des étiquettes (merci Nicolas), de la communication sur les réseaux sociaux (merci Paul), des nouvelles recettes (merci le confinement !) et surtout du choix du nom : Brasserie Orelle Caron, BOC.


La Brasserie Orelle Caron


Brasserie, on n'a pas hésité longtemps.


Orelle non plus, c'est notre commune d'adoption, nous les "monchus". Pour ceux qui n'ont pas encore eu la chance de la découvrir, Orelle est une commune de la vallée de la Maurienne, en Savoie, entre Saint-Michel et Modane.

Elle compte 350 "Orellins" répartis en 12 hameaux, dont Le Noiray, berceau de la BOC.
L'été, elle attire les randonneurs et les cyclistes, car proximité du parc national de la Vanoise et des cols du Galibier, du Télégraphe ou de l'Iseran. L'hiver, les skieurs empruntent la plus longue ligne de télécabine au monde (et oui) pour rejoindre le domaine skiable lié à celui Val-Thorens / Les 3 Vallées (point culminant : le Bouchet à 3230 m qui se trouve à ... Orelle !)



Caron : la cime de Caron est un sommet de 3 193 m d'altitude entre les communes des Belleville et d'Orelle. Ce sommet est sur la limite sud de la vallée des Belleville, en Tarentaise qui la sépare de la vallée de la Maurienne, à l'est du mont Brequin et à l'ouest de la pointe du Bouchet. Mais depuis 1982, Caron est surtout connue pour son téléphérique plein comme un oeuf durant tout l'hiver, son arrivée à moitié suspendue dans le vide, sa vue à 360° sur les Alpes, et quand les planètes sont alignées, ses belles pentes vite tracées. Bien que le Bouchet le dépasse de quelques mètres (37 exactement pour ceux qui sont perdus), Caron est bien l'emblème de la station, le trait d'union entre Orelle et Val-Thorens, entre la Maurienne et la Tarentaise (bon, on parlerait plutot de désunion dans ce cas, mais c'est une autre histoire). Et surtout, cette fameuse télécabine la plus longue du monde va être complétée prochainement (c'était prévu fin 2020, en même temps que la BOC, mais ça ne sera probablement que fin 2021 ...) par un second tronçon qui montera à la cime Caron. On pourra donc aller directement d'Orelle à Caron ...



Notre approche

Nous voulons produire des bières variées et de qualité (évidemment) à partir d'ingrédients locaux. Nous souhaitons également créer un lien social autour d'un produit convivial et local, tout en contribuant à notre échelle au rayonnement d'Orelle.
Nous avons tous les deux nos activités professionnelles par ailleurs. Cette micro-brasserie sera une activité complémentaire, à taille humaine, mais gérée professionnellement.


Les bières

C'est bien joli tout ça, mais on boit quoi ?


Nous projetons de brasser trois bières différentes, complétées dans un second temps par des recettes de saison.

Le ski et les voyages étant nos deux passions, nos bières seront à l'image de lieux qui les réunissent:


Kashmir : une IPA bien sur, une Gondola POMA perchée à plus de 4000m où l'on pratique le ski à l'indienne, spicy

Wanaka : une ambrée aux houblons NZ, un lac au milieu de l'ile du sud de la Nouvelle-Zélande entouré de sommets enneigés, du ski, du rugby et de la bière !

Orelle : une blonde, avec des houblons français et locaux si possible, une longue descente de 3230 à 1000m au coeur de l'hiver, jusqu'à la brasserie



Le planning


Vous l'aurez compris, nous sommes en amont du projet, prêts à franchir une étape importante : produire en quantité suffisante pour commercialiser. Et nous nous sommes fixé comme objectif d'y parvenir fin 2020. D'ici là nous devons :


  • mai/juin : boucler le financement
  • juillet/aout : acheter le matériel et l'installer
  • septembre : tester les recettes et récolter le houblon local
  • octobre/novembre : produire, produire
  • décembre : distribuer la BOC dans les bars/restaurants d'altitude du plus grand domaine skiable du monde ... et ailleurs



Mais l'achat de matériel, ça se finance !

Alors merci par avance pour votre soutien à notre projet,


Karine et Cédric.

Utilisation des fonds

Les fonds collectés serviront en totalité à acheter une unité complète de brassage d'environ 200 litres.


Neuves, ces unités sont vendues 20 à 30 K€.

D'occasion (beaucoup de brasseries revendent leur matériel pour passer à une capacité supérieure) il faut compter entre 8000 et 12.000 €, selon la taille, le degré d'automatisation, la vetusté.

Nous visons un équipement complet à 10.000 € financé à 60% par la plateforme ZESTE, 20% par un apport personnel et 20% par des aides de la commune, du département...


(source Fourage-cti)

6
Contributions
1 250 €
Sur 6 000 €

Les sommes collectées sont acquises au porteur de projet. Fin prévue le : 05/07/2020

Pour 25 € et plus

0 soutien

flocon


  • notre reconnaissance éternelle
  • un sous-bock B.O.C.
  • un carton de 6 bouteilles 75cl de notre production (à retirer à la brasserie ou livré à Lyon, courant 2021)
Pour 50 € et plus

1 soutien

1ère étoile


  • notre reconnaissance éternelle
  • votre photo sur le mur des amis à l'entrée de la brasserie dans la catégorie 1ère étoile
  • deux sous-bocks B.O.C.
  • deux cartons de 6 bouteilles 75cl de notre production (à retirer à la brasserie ou livrés à Lyon, courant 2021)
Pour 100 € et plus

1 soutien

2e étoile


  • notre reconnaissance éternelle
  • votre photo sur le mur des amis de la brasserie dans la catégorie 2e étoile
  • deux sous-bocks B.O.C.
  • un décapsuleur B.O.C.
  • chaque mois pendant un an, un coffret d'une bouteille de 75cl et deux bouteilles de 33cl de notre production (à retirer à la brasserie ou livrés à Lyon, à partir de 2021)
Pour 200 € et plus

3 soutiens

3e étoile


  • notre reconnaissance éternelle
  • votre photo sur le mur des amis à l'entrée de la brasserie dans la catégorie 3e étoile
  • quatre sous-bocks B.O.C.
  • un décapsuleur B.O.C.
  • deux T-shirts collector aux couleurs de la B.O.C.
  • au choix :
    • une journée VIP à la brasserie pour 2 pers : visite, participation à la fabrication d'un brassin, 16 litres de ce brassin à emporter, déjeuner sur place (à planifier en 2021)
    • chaque mois pendant un an, un coffret de deux bouteilles de 75cl et trois bouteilles de 33cl de notre production (à retirer à la brasserie ou livrés à Lyon, à partir de 2021)
Pour 400 € et plus

0 soutien

étoile d'or


  • notre reconnaissance éternelle
  • votre photo sur le mur des amis à l'entrée de la brasserie dans la catégorie étoile d'or
  • quatre sous-bocks B.O.C.
  • deux décapsuleurs B.O.C.
  • deux sweats capuche collector aux couleurs de la B.O.C.
  • chaque mois pendant deux ans, un coffret de deux bouteilles de 75cl et trois bouteilles de 33cl de notre production (à retirer à la brasserie ou livrés à Lyon, à partir de 2021)
tous les contributeurs ont choisi une contrepartie.

Brasserie Orelle Caron

Description

La génèse

L'histoire de la Brasserie Orelle Caron débute le jour où Karine décide d'offrir un kit de brassage tout-en-un à Cédric pour son anniversaire. Elle qui n'aime pas l'amerture de la bière n'imaginait pas un instant les conséquences de cet acte d'amour.


Le projet prend vraiment forme quelques mois plus tard à l'été 2019, au Refuge des Marches (sur la commune d'Orelle ndlr), quand nous faisons remarquer au gardien des lieux que la carte ne propose que des bières lointaines (Valloire et même Chambéry !) et plus vraiment artisanales ...


"Et oui, mais la bière d'Orelle, ça n'existe pas !"

Ah bon ! ...
Mais que faut-il pour fabriquer de la bière ?





De l'eau : il n'en manque pas à Orelle, et de qualité, de l'eau de source captée à 1700 m

Du houblon : il en pousse partout en bordure des hameaux et même autour de la maison. Nous avons hâte d'en récolter cet été et de le tester dans certaines recettes

Du malt : bon ça se trouve, en Savoie et bio même (www.maltinpott.com)


Et bien GO, il y a déjà du vin d'Orelle ("les premières vignes françaises en venant d'Italie !" dixit notre voisine vignerone), il y aura dorénavant de la bière. A l'automne 2019, avec le soutien précieux de Quentin de la brasserie La Chénou et de Sylvain de Biere&Moi, l'apprentissage démarre avec les premiers brassins plus ou moins réussis dans notre ancienne cuisine. Puis vient le temps de l'inscription au RCS, de la création du logo et des étiquettes (merci Nicolas), de la communication sur les réseaux sociaux (merci Paul), des nouvelles recettes (merci le confinement !) et surtout du choix du nom : Brasserie Orelle Caron, BOC.


La Brasserie Orelle Caron


Brasserie, on n'a pas hésité longtemps.


Orelle non plus, c'est notre commune d'adoption, nous les "monchus". Pour ceux qui n'ont pas encore eu la chance de la découvrir, Orelle est une commune de la vallée de la Maurienne, en Savoie, entre Saint-Michel et Modane.

Elle compte 350 "Orellins" répartis en 12 hameaux, dont Le Noiray, berceau de la BOC.
L'été, elle attire les randonneurs et les cyclistes, car proximité du parc national de la Vanoise et des cols du Galibier, du Télégraphe ou de l'Iseran. L'hiver, les skieurs empruntent la plus longue ligne de télécabine au monde (et oui) pour rejoindre le domaine skiable lié à celui Val-Thorens / Les 3 Vallées (point culminant : le Bouchet à 3230 m qui se trouve à ... Orelle !)



Caron : la cime de Caron est un sommet de 3 193 m d'altitude entre les communes des Belleville et d'Orelle. Ce sommet est sur la limite sud de la vallée des Belleville, en Tarentaise qui la sépare de la vallée de la Maurienne, à l'est du mont Brequin et à l'ouest de la pointe du Bouchet. Mais depuis 1982, Caron est surtout connue pour son téléphérique plein comme un oeuf durant tout l'hiver, son arrivée à moitié suspendue dans le vide, sa vue à 360° sur les Alpes, et quand les planètes sont alignées, ses belles pentes vite tracées. Bien que le Bouchet le dépasse de quelques mètres (37 exactement pour ceux qui sont perdus), Caron est bien l'emblème de la station, le trait d'union entre Orelle et Val-Thorens, entre la Maurienne et la Tarentaise (bon, on parlerait plutot de désunion dans ce cas, mais c'est une autre histoire). Et surtout, cette fameuse télécabine la plus longue du monde va être complétée prochainement (c'était prévu fin 2020, en même temps que la BOC, mais ça ne sera probablement que fin 2021 ...) par un second tronçon qui montera à la cime Caron. On pourra donc aller directement d'Orelle à Caron ...



Notre approche

Nous voulons produire des bières variées et de qualité (évidemment) à partir d'ingrédients locaux. Nous souhaitons également créer un lien social autour d'un produit convivial et local, tout en contribuant à notre échelle au rayonnement d'Orelle.
Nous avons tous les deux nos activités professionnelles par ailleurs. Cette micro-brasserie sera une activité complémentaire, à taille humaine, mais gérée professionnellement.


Les bières

C'est bien joli tout ça, mais on boit quoi ?


Nous projetons de brasser trois bières différentes, complétées dans un second temps par des recettes de saison.

Le ski et les voyages étant nos deux passions, nos bières seront à l'image de lieux qui les réunissent:


Kashmir : une IPA bien sur, une Gondola POMA perchée à plus de 4000m où l'on pratique le ski à l'indienne, spicy

Wanaka : une ambrée aux houblons NZ, un lac au milieu de l'ile du sud de la Nouvelle-Zélande entouré de sommets enneigés, du ski, du rugby et de la bière !

Orelle : une blonde, avec des houblons français et locaux si possible, une longue descente de 3230 à 1000m au coeur de l'hiver, jusqu'à la brasserie



Le planning


Vous l'aurez compris, nous sommes en amont du projet, prêts à franchir une étape importante : produire en quantité suffisante pour commercialiser. Et nous nous sommes fixé comme objectif d'y parvenir fin 2020. D'ici là nous devons :


  • mai/juin : boucler le financement
  • juillet/aout : acheter le matériel et l'installer
  • septembre : tester les recettes et récolter le houblon local
  • octobre/novembre : produire, produire
  • décembre : distribuer la BOC dans les bars/restaurants d'altitude du plus grand domaine skiable du monde ... et ailleurs



Mais l'achat de matériel, ça se finance !

Alors merci par avance pour votre soutien à notre projet,


Karine et Cédric.

Utilisation des fonds

Les fonds collectés serviront en totalité à acheter une unité complète de brassage d'environ 200 litres.


Neuves, ces unités sont vendues 20 à 30 K€.

D'occasion (beaucoup de brasseries revendent leur matériel pour passer à une capacité supérieure) il faut compter entre 8000 et 12.000 €, selon la taille, le degré d'automatisation, la vetusté.

Nous visons un équipement complet à 10.000 € financé à 60% par la plateforme ZESTE, 20% par un apport personnel et 20% par des aides de la commune, du département...


(source Fourage-cti)

6
Contributions
1 250 €
Sur 6 000 €

Les sommes collectées sont acquises au porteur de projet. Fin prévue le : 05/07/2020

Pour 25 € et plus

0 soutien

flocon


  • notre reconnaissance éternelle
  • un sous-bock B.O.C.
  • un carton de 6 bouteilles 75cl de notre production (à retirer à la brasserie ou livré à Lyon, courant 2021)
Pour 50 € et plus

1 soutien

1ère étoile


  • notre reconnaissance éternelle
  • votre photo sur le mur des amis à l'entrée de la brasserie dans la catégorie 1ère étoile
  • deux sous-bocks B.O.C.
  • deux cartons de 6 bouteilles 75cl de notre production (à retirer à la brasserie ou livrés à Lyon, courant 2021)
Pour 100 € et plus

1 soutien

2e étoile


  • notre reconnaissance éternelle
  • votre photo sur le mur des amis de la brasserie dans la catégorie 2e étoile
  • deux sous-bocks B.O.C.
  • un décapsuleur B.O.C.
  • chaque mois pendant un an, un coffret d'une bouteille de 75cl et deux bouteilles de 33cl de notre production (à retirer à la brasserie ou livrés à Lyon, à partir de 2021)
Pour 200 € et plus

3 soutiens

3e étoile


  • notre reconnaissance éternelle
  • votre photo sur le mur des amis à l'entrée de la brasserie dans la catégorie 3e étoile
  • quatre sous-bocks B.O.C.
  • un décapsuleur B.O.C.
  • deux T-shirts collector aux couleurs de la B.O.C.
  • au choix :
    • une journée VIP à la brasserie pour 2 pers : visite, participation à la fabrication d'un brassin, 16 litres de ce brassin à emporter, déjeuner sur place (à planifier en 2021)
    • chaque mois pendant un an, un coffret de deux bouteilles de 75cl et trois bouteilles de 33cl de notre production (à retirer à la brasserie ou livrés à Lyon, à partir de 2021)
Pour 400 € et plus

0 soutien

étoile d'or


  • notre reconnaissance éternelle
  • votre photo sur le mur des amis à l'entrée de la brasserie dans la catégorie étoile d'or
  • quatre sous-bocks B.O.C.
  • deux décapsuleurs B.O.C.
  • deux sweats capuche collector aux couleurs de la B.O.C.
  • chaque mois pendant deux ans, un coffret de deux bouteilles de 75cl et trois bouteilles de 33cl de notre production (à retirer à la brasserie ou livrés à Lyon, à partir de 2021)
tous les contributeurs ont choisi une contrepartie.