Chargement...
23
Contributions
2 260 €
Sur 3 950 €

Les sommes collectées sont acquises au porteur de projet. Fin prévue le : 22/09/2019

LA BOGEOTTE DES LILAS

Description

Livraison à domicile de produits bio et locaux en circuit court dans le Saintois

au sud de la Meurthe-et-Moselle en région Lorraine



La Bogeotte des Lilas

La "Bogeotte" est née en Lorraine au sud de la Meurthe-et-Moselle, région plus communément appelée le Saintois, dominée par la colline de Sion et installée sur les tout premiers étages du Jurassique. L'étymologie du mot Saintois est " pays de sion ".
C'est ici que je vis et malheureusement les villages alentours sont désertés par les commerces.





La génèse du projet


Je m'appelle Véronique, je vis à Xirocourt et j'ai décidé d'aller plus loin dans mes démarches de consommation utile.
Avec la Bogeotte, je souhaite rendre plus accessibles ces bons produits que nous avons sur notre territoire pour les personnes isolées ou pressées.


Rendez-vous sur mon profil pour en savoir plus sur moi.

Lorsque l'on veut consommer bio et que l'on vit éloigné des commerces, on rencontre quelques obstacles. Pourquoi consommer bio et comment peut-on faire ? Mes questionnements et réflexions m'ont amenée à trouver des solutions...



  • Pourquoi manger bio ?
    Dans l'alimentation biologique, il y a moins de pesticide et de nitrate selon un rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé :
    • On mange moins d'OGM (Organisme génétiquement modifiée),
    • On profite du bon goût des aliments, les légumes sont récoltés à maturation,
    • Il n'y a pas de longs trajets en chambre froide,
    • On découvre de nouveaux aliments,
    • On constate les bienfaits sur la santé grâce à plus de nutriments, plus de vitamines, plus de minéraux et plus d'antioxydants donc bon pour nous. 

    Nous sommes tous responsables de notre consommation et nous pouvons changer cela. Certains villages organisent des marchés de producteurs locaux.
    Nous avons des paysans locaux respectueux de l'environnement, encourageons-les et donnons envie à d'autres de suivrent leurs traces.



  • Comment manger bio ?

    En milieu rural, et particulièrement dans le Saintois, il n'y a plus d'épicerie, de boucherie, de boulangerie etc....
    les petits commerces ont été anéantis par les grandes surfaces, avec des produits de moindres qualités. En toutes saisons on y trouve des fraises ou tomates. Les "grands" agro alimentaires sont de gros consommateurs d'eau et d'énergie pour chauffer les serres en hiver, pour le transport des marchandises et proposent des aliments aux conservations anormalement longues.

    Pour pallier à cette situation, il faut se rendre chez les producteurs mais au prix de beaucoup d'efforts, de beaucoup de routes et de temps passés.
    Alors pourquoi ne pas faire venir le produit au consommateur ?




Le projet a émergé de mon expérience personnelle, je fais beaucoup de kilomètres chaque semaine pour acheter sainement et la pensée que chaque personne soucieuce de son environnement, de sa santé ainsi que de ses proches, soit obligée de faire autant de kilomètres pour bien consommer m'a fait réfléchir à une solution commune.
En effet, multiplier ces trajets par le nombre d'habitants qui ont cette démarche, cela n'a pas de sens : l'empreinte carbone est élevée.



Se nourrir correctement c'est prendre soin de soi et de l'environnement


Il s'agit de faire bénéficier aux habitants d'une alimentation saine et locale, tout en réduisant notre empreinte Carbone (éviter les trajets individuels). Il s'agit de donner l'occasion à tous de participer à la vie du territoire et faire vivre les paysans de la région.


On sait aujourd'hui que nous devons vivre autrement. Cela ne veut pas dire vivre moins bien mais faire des choix sur notre consommation quotidienne, prendre conscience que notre lien avec la nature et la terre sont présent.
Pour les personnes qui travaillent, ce nouveau service permettra de leur faire gagner du temps et pour les personnes ayant des difficultés à être mobiles, l'accès à nos bons produits locaux sera facilité.


Quand on décide de consommer bio et local, on favorise ceux qui se préoccupent de la qualité pour l'environnement et la biodiversité ainsi que pour l'homme et sa santé, qu'il conviendrait de remettre au centre de l'assiette.


Consommer local est un geste responsable et citoyen qui permet de préserver notre planète et les générations futures, de faire vivre les paysans du territoire et de créer du lien. Ce sont pour ces raisons que je me lance dans cette aventure avec beaucoup d'enthousiasme et d'humilité.




Comment la Bogeotte va-t-elle fonctionner ?


Les clients, recevront une newsletter le jeudi soir avec les produits disponibles pour la semaine suivante. Ils passeront leurs commandes via le site internet du vendredi au dimanche soir.


  • Lundi : les commandes des clients sont passées auprès des producteurs,
  • Mercredi : la tournée pour récupérer les commandes chez les producteurs,
  • Jeudi matin : préparation de chaque commande client,
  • Jeudi après midi et vendredi : livraisons des commandes clients aux points de rendez-vous.


Ce qu'il faut savoir :

Il y aura un minimum de commandes pour que je puisse livrer à un endroit, ou bien qu'il y est plusieurs clients afin que les déplacements, soient amortis.




Le choix des producteurs locaux

Tous les producteurs choisis sont situés dans un diamètre de 100Km maximum et sont en bio donc soumis à une réglementation stricte, contrôlée une fois par an pour garder la certification du Label Bio. Il n'y a d'exploitation par le travail, les animaux sont respectés et élevés en plein air, nourris avec des aliments sains, sans antibiotique. Ces producteurs sont engagés à protéger les sols et l'eau qui sont des biens communs.


Avec les producteurs locaux, on ne décide pas très longtemps à l'avance des repas que l'on voudrait préparer pendant la semaine, mais on apprend à acheter en fonction des saisons et de l'offre. Comme sur le modèle des Amap, il s'agit de faire ses menus sur la base de "ce qu'il y cette semaine à La Bogeotte des Lilas" et j'inclurai quelques recettes.


Une fois par an, j'organiserai une journée de partage et de rencontre afin de recréer du lien entre les producteurs et les consommateurs.

Carte des producteurs (évoluera en fonction des demandes)


Liste des producteurs :


  • La ferme des délices d'aubracs à Docelles dans les Vosges : Viande de boeuf, porc et volaille
  • EARL de la basse cour à Naïves-en-Blois en Meuse : Oeufs, farine de blé, de lentille et de pois cassés, lentilles et pois cassés.
  • L'huilerie d'Ormes à Ormes-et-Ville en Meurthe-et-Moselle : Huile de tournesol, colza, cameline et chanvre
  • les jardins de Cocagnes à Thaon-les-Vosges dans les Vosges : Légumes
  • EARL de la Vaux à Germonville en Meurthe-et-Moselle : Petits fruits (fraises, cassis, groseille, framboise)
  • Le petit atelier à Trois Maisons en Meurthe-et-Moselle : Pain, petite épicerie salée et sucrée (tapenade, pâte à tartiner), brioche.
  • Bière quiroule en sous traitance avec la brasserie de Saizerais : bière
  • Fleurs de peau à Blenod-les-Toul en Meurthe-et-Moselle : Création de produits naturels et écologique (Divers baume, huile visage et corps, lait corporel, savon etc...)
  • Marius et Léon à Saint Max en Meurthe-et-Moselle : Couture d'accesoire zéro déchêt (lingette démquillante,bb, bee wrap, étui à savon, étui à brosse à dent etc...)

J'attend d'autres confirmations de producteurs pour le fromage, jus de fruits... Et suivant les demandes des clients, je chercherai d'autres produits.



Où la Bogeotte des Lilas passera t'elle ?

Points de livraison actuellement prévus (plan non exhausif)


Les points de livraison évolueront en fonction de la demande.


"Je ne suis pas là au moment de la tournée, comment faire ?"

N'hésitez pas à prendre vos dispositions pour faire passer quelqu'un à votre place ou à me demander de déposer votre colis dans un lieu sûr (commerce, cabinet dentaire, médecin, mairie etc.... avec l'accord de ceux-ci bien sûr).


Les horaires de livraison seront déterminées dans un second temps, je ne manquerai pas de vous tenir informés.


Le site internet est en construction et avance bien, il sera effectif avec les premières tournées qui je l'espère se feront cet été.


Les personnes désireuses de me contacter peuvent le faire par :


Utilisation des fonds

Le financement va servir à acheter le matériel nécessaire au transport des produits frais.


Le coût total du budget est d'environ 12 000€.
Je contracte un prêt afin d'assurer l'achat du véhicule (environ 4 000€) qui me permettra de vous livrer les commandes. Par ailleurs, je dépose une demande de subvention pour la rénovation d'un local (environ 3 000€).


Ce financement partificpatif permet de compléter les besoins du projet. Concrètement, vous permettez à la Bogeotte de se lancer.


Premier objectif : 3 950€

Les besoins pour démarrer l'activité :


  • 2 armoires positives réfrigérées : 513€ x 2 = 1 026€
  • 10 conteneurs isothermes de 35l : 38€ x 10 = 380€
  • 10 accumulateurs de froid : 60€ x 10 = 600€
  • 40 cageots : 35,92€ x 40 = 1 436,80€
  • 1 balance : 500€


Deuxième objectif : 4 650 €

Si le premier objectif est dépassé, cela me permettra de financer le diable élévateur d'un montant de 700€



Objectif "Bonus"

Si il y a plus encore, cela permettra de financer une partie de la rénovation d'un local prévu à la préparation des commandes. Les dépenses prévues pour cette partie est environ de 3 000€. (la subvention n'étant pas assurée)




Remerciements


Je tiens à remercier L'Agence du developpement Terres de Lorraine, pour le soutien apporté à mon projet ainsi que l'aide et les bons conseils de l'équipe de Zeste.





ET MERCI À TOUTES ET TOUS !

LA BOGEOTTE DES LILAS

Description

Livraison à domicile de produits bio et locaux en circuit court dans le Saintois

au sud de la Meurthe-et-Moselle en région Lorraine



La Bogeotte des Lilas

La "Bogeotte" est née en Lorraine au sud de la Meurthe-et-Moselle, région plus communément appelée le Saintois, dominée par la colline de Sion et installée sur les tout premiers étages du Jurassique. L'étymologie du mot Saintois est " pays de sion ".
C'est ici que je vis et malheureusement les villages alentours sont désertés par les commerces.





La génèse du projet


Je m'appelle Véronique, je vis à Xirocourt et j'ai décidé d'aller plus loin dans mes démarches de consommation utile.
Avec la Bogeotte, je souhaite rendre plus accessibles ces bons produits que nous avons sur notre territoire pour les personnes isolées ou pressées.


Rendez-vous sur mon profil pour en savoir plus sur moi.

Lorsque l'on veut consommer bio et que l'on vit éloigné des commerces, on rencontre quelques obstacles. Pourquoi consommer bio et comment peut-on faire ? Mes questionnements et réflexions m'ont amenée à trouver des solutions...



  • Pourquoi manger bio ?
    Dans l'alimentation biologique, il y a moins de pesticide et de nitrate selon un rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé :
    • On mange moins d'OGM (Organisme génétiquement modifiée),
    • On profite du bon goût des aliments, les légumes sont récoltés à maturation,
    • Il n'y a pas de longs trajets en chambre froide,
    • On découvre de nouveaux aliments,
    • On constate les bienfaits sur la santé grâce à plus de nutriments, plus de vitamines, plus de minéraux et plus d'antioxydants donc bon pour nous. 

    Nous sommes tous responsables de notre consommation et nous pouvons changer cela. Certains villages organisent des marchés de producteurs locaux.
    Nous avons des paysans locaux respectueux de l'environnement, encourageons-les et donnons envie à d'autres de suivrent leurs traces.



  • Comment manger bio ?

    En milieu rural, et particulièrement dans le Saintois, il n'y a plus d'épicerie, de boucherie, de boulangerie etc....
    les petits commerces ont été anéantis par les grandes surfaces, avec des produits de moindres qualités. En toutes saisons on y trouve des fraises ou tomates. Les "grands" agro alimentaires sont de gros consommateurs d'eau et d'énergie pour chauffer les serres en hiver, pour le transport des marchandises et proposent des aliments aux conservations anormalement longues.

    Pour pallier à cette situation, il faut se rendre chez les producteurs mais au prix de beaucoup d'efforts, de beaucoup de routes et de temps passés.
    Alors pourquoi ne pas faire venir le produit au consommateur ?




Le projet a émergé de mon expérience personnelle, je fais beaucoup de kilomètres chaque semaine pour acheter sainement et la pensée que chaque personne soucieuce de son environnement, de sa santé ainsi que de ses proches, soit obligée de faire autant de kilomètres pour bien consommer m'a fait réfléchir à une solution commune.
En effet, multiplier ces trajets par le nombre d'habitants qui ont cette démarche, cela n'a pas de sens : l'empreinte carbone est élevée.



Se nourrir correctement c'est prendre soin de soi et de l'environnement


Il s'agit de faire bénéficier aux habitants d'une alimentation saine et locale, tout en réduisant notre empreinte Carbone (éviter les trajets individuels). Il s'agit de donner l'occasion à tous de participer à la vie du territoire et faire vivre les paysans de la région.


On sait aujourd'hui que nous devons vivre autrement. Cela ne veut pas dire vivre moins bien mais faire des choix sur notre consommation quotidienne, prendre conscience que notre lien avec la nature et la terre sont présent.
Pour les personnes qui travaillent, ce nouveau service permettra de leur faire gagner du temps et pour les personnes ayant des difficultés à être mobiles, l'accès à nos bons produits locaux sera facilité.


Quand on décide de consommer bio et local, on favorise ceux qui se préoccupent de la qualité pour l'environnement et la biodiversité ainsi que pour l'homme et sa santé, qu'il conviendrait de remettre au centre de l'assiette.


Consommer local est un geste responsable et citoyen qui permet de préserver notre planète et les générations futures, de faire vivre les paysans du territoire et de créer du lien. Ce sont pour ces raisons que je me lance dans cette aventure avec beaucoup d'enthousiasme et d'humilité.




Comment la Bogeotte va-t-elle fonctionner ?


Les clients, recevront une newsletter le jeudi soir avec les produits disponibles pour la semaine suivante. Ils passeront leurs commandes via le site internet du vendredi au dimanche soir.


  • Lundi : les commandes des clients sont passées auprès des producteurs,
  • Mercredi : la tournée pour récupérer les commandes chez les producteurs,
  • Jeudi matin : préparation de chaque commande client,
  • Jeudi après midi et vendredi : livraisons des commandes clients aux points de rendez-vous.


Ce qu'il faut savoir :

Il y aura un minimum de commandes pour que je puisse livrer à un endroit, ou bien qu'il y est plusieurs clients afin que les déplacements, soient amortis.




Le choix des producteurs locaux

Tous les producteurs choisis sont situés dans un diamètre de 100Km maximum et sont en bio donc soumis à une réglementation stricte, contrôlée une fois par an pour garder la certification du Label Bio. Il n'y a d'exploitation par le travail, les animaux sont respectés et élevés en plein air, nourris avec des aliments sains, sans antibiotique. Ces producteurs sont engagés à protéger les sols et l'eau qui sont des biens communs.


Avec les producteurs locaux, on ne décide pas très longtemps à l'avance des repas que l'on voudrait préparer pendant la semaine, mais on apprend à acheter en fonction des saisons et de l'offre. Comme sur le modèle des Amap, il s'agit de faire ses menus sur la base de "ce qu'il y cette semaine à La Bogeotte des Lilas" et j'inclurai quelques recettes.


Une fois par an, j'organiserai une journée de partage et de rencontre afin de recréer du lien entre les producteurs et les consommateurs.

Carte des producteurs (évoluera en fonction des demandes)


Liste des producteurs :


  • La ferme des délices d'aubracs à Docelles dans les Vosges : Viande de boeuf, porc et volaille
  • EARL de la basse cour à Naïves-en-Blois en Meuse : Oeufs, farine de blé, de lentille et de pois cassés, lentilles et pois cassés.
  • L'huilerie d'Ormes à Ormes-et-Ville en Meurthe-et-Moselle : Huile de tournesol, colza, cameline et chanvre
  • les jardins de Cocagnes à Thaon-les-Vosges dans les Vosges : Légumes
  • EARL de la Vaux à Germonville en Meurthe-et-Moselle : Petits fruits (fraises, cassis, groseille, framboise)
  • Le petit atelier à Trois Maisons en Meurthe-et-Moselle : Pain, petite épicerie salée et sucrée (tapenade, pâte à tartiner), brioche.
  • Bière quiroule en sous traitance avec la brasserie de Saizerais : bière
  • Fleurs de peau à Blenod-les-Toul en Meurthe-et-Moselle : Création de produits naturels et écologique (Divers baume, huile visage et corps, lait corporel, savon etc...)
  • Marius et Léon à Saint Max en Meurthe-et-Moselle : Couture d'accesoire zéro déchêt (lingette démquillante,bb, bee wrap, étui à savon, étui à brosse à dent etc...)

J'attend d'autres confirmations de producteurs pour le fromage, jus de fruits... Et suivant les demandes des clients, je chercherai d'autres produits.



Où la Bogeotte des Lilas passera t'elle ?

Points de livraison actuellement prévus (plan non exhausif)


Les points de livraison évolueront en fonction de la demande.


"Je ne suis pas là au moment de la tournée, comment faire ?"

N'hésitez pas à prendre vos dispositions pour faire passer quelqu'un à votre place ou à me demander de déposer votre colis dans un lieu sûr (commerce, cabinet dentaire, médecin, mairie etc.... avec l'accord de ceux-ci bien sûr).


Les horaires de livraison seront déterminées dans un second temps, je ne manquerai pas de vous tenir informés.


Le site internet est en construction et avance bien, il sera effectif avec les premières tournées qui je l'espère se feront cet été.


Les personnes désireuses de me contacter peuvent le faire par :


Utilisation des fonds

Le financement va servir à acheter le matériel nécessaire au transport des produits frais.


Le coût total du budget est d'environ 12 000€.
Je contracte un prêt afin d'assurer l'achat du véhicule (environ 4 000€) qui me permettra de vous livrer les commandes. Par ailleurs, je dépose une demande de subvention pour la rénovation d'un local (environ 3 000€).


Ce financement partificpatif permet de compléter les besoins du projet. Concrètement, vous permettez à la Bogeotte de se lancer.


Premier objectif : 3 950€

Les besoins pour démarrer l'activité :


  • 2 armoires positives réfrigérées : 513€ x 2 = 1 026€
  • 10 conteneurs isothermes de 35l : 38€ x 10 = 380€
  • 10 accumulateurs de froid : 60€ x 10 = 600€
  • 40 cageots : 35,92€ x 40 = 1 436,80€
  • 1 balance : 500€


Deuxième objectif : 4 650 €

Si le premier objectif est dépassé, cela me permettra de financer le diable élévateur d'un montant de 700€



Objectif "Bonus"

Si il y a plus encore, cela permettra de financer une partie de la rénovation d'un local prévu à la préparation des commandes. Les dépenses prévues pour cette partie est environ de 3 000€. (la subvention n'étant pas assurée)




Remerciements


Je tiens à remercier L'Agence du developpement Terres de Lorraine, pour le soutien apporté à mon projet ainsi que l'aide et les bons conseils de l'équipe de Zeste.





ET MERCI À TOUTES ET TOUS !