Chargement...
25
Contributions
2 585 €
Sur 3 500 €

Les sommes collectées sont acquises au porteur de projet. Fin prévue le : 27/07/2020

RARe 2021 - Le partage d'une Culture durable

Description

PARTICIPEZ à la CREATION de la première RARe !

Qu’est ce que "les RARes" ?


Les Résidences Artistiques des Récupérathèques


Résidences de partage et de création de la Fédération des Récupérathèques

“La culture comme vecteur social, ouvrant le dialogue entre les citoyen.nes, les acteurs territoriaux, et les créateur.rices en devenir.”

L’objectif des RARes est de réunir chaque année 15 étudiant.es pour 5 jours d’ateliers autour d’une technique et d’un matériau de réemploi avec un artisan.e et un artiste. Ce processus se terminera avec une exposition, une table ronde et l’édition d’une revue.



Avec cette résidence de création nous développons les 5 dimensions de la Fédération des Récupérathèques :


  • ACCOMPAGNER, en offrant gratuitement aux étudiant.es participant.es, l’acquisition de nouvelles connaissances dans le domaine de l’éco-conception qu’ils pourront transmettre à leur tour au sein de leur école.
  • ESSAIMER, en faisant rayonner la Fédération des Récupérathèques par le programme d’expositions, de tables rondes, et l’édition de revues.
  • LIER, en réunissant des étudiant.es de différentes Récupérathèques ancrées dans différentes écoles de création, qui pourront ainsi échanger sur leur pratique, tant au sein de leur Récupérathèque, de leur école, que dans leur travail de création.
  • CULTIVER, par la pédagogie autour du réemploi dans la création, en stimulant l’inventivité, et en sensibilisant au rôle du réemploi dans la création et inversement. Ce projet de résidences sera aussi une expérience de partage des connaissances avec les habitant.es du territoire et les usagers du lieu d'accueil.
  • VALORISER, en s’ouvrant à un public extérieur, l’étudiant.e résident.e a l’occasion de montrer son travail à un public élargi, un dispositif rare lors du cursus étudiant. Valoriser aussi plus largement, la création par le réemploi en centralisant dans une même localité les créateur.rices et leurs partenaires, en démontrant que le réemploi et la création forment un même vecteur social enrichissant pour les territoires, et en mettant à mal les idées reçues sur la création contemporaine par le réemploi.

Laissez-nous vous présenter la RARe 2021 !


Dates : Au printemps.


Durée : Résidence à distance de 2 mois, ateliers sur place de 5 jours s’ouvrant sur un vernissage et une table ronde le lendemain,avec une exposition de plusieurs semaines.


Lieu : Nous sommes actuellement à la recherche d'un lieu de résidence et d'exposition dans la Métropole de Lyon.


Une des intentions principales de ce projet est de rapprocher l’art et les publics d’une localité grâce à la question du réemploi dans la création, qui engage elle-même une réflexion sur le système économique et social actuel. Il est important pour nous, que ce projet soit ancré dans le territoire accueillant, en inscrivant pleinement les productions artistiques dans leur lieu de réalisation. Ceci sera possible grâce à une trame qui sera tissée au fur et à mesure de la résidence par les liens qui naîtront dans les échanges et les mises en relations entre les différents acteurs de ce projet.


Déroulé de la résidence

  • En amont

    le projet sera pensé entre notre équipe et les acteurs culturels du territoire, notamment au moment de la découverte des candidatures des étudiant.es pour la résidence. Le projet étant fondé sur de la création par la revalorisation de matériaux, il sera essentiel de procéder à du glanage de chutes et de rebuts dans les entreprises, chez les habitant.es, et associations de la Métropole de Lyon.

  • La Résidence

    La résidence sera un laboratoire de création et de partage pendant 5 jours. Pendant ce temps d’atelier, 15 étudiant.es venant d’école de création ayant une Récupérathèque, avec 2 artistes intervenant.es et un accompagnement au niveau de l’apprentissage technique du travail du textile, seront réunis pour créer. Le questionnement des possibilités qu’offre, en terme de réemploi, l’apprentissage d’un artisanat lié à la création artistique, sera un des éléments porteurs du projet. Notre but étant de rendre accessible la résidence à tous les étudiant.es, sans barrières financières, nous nous engageons à les loger (en effet, les étudiant.es viendront de France et de Belgique) et à leur offrir les repas. C’est pour cela qu’il est important pour nous d’avoir les fonds nécessaires pour faire une résidence inclusive, financièrement et socialement parlant.

  • Le Vernissage et l'exposition

    Ces 5 journées de créations et de partages aboutiront à un vernissage et un temps d’exposition. L’exposition sera gratuite et ouverte à tous.tes et idéalement durera plusieurs semaines afin qu’elle puisse constituer un support pédagogique pour les écoles et associations du territoire. Dans une logique de laboratoire, les créations seront plurielles, communes ou distinctes, abouties ou en construction. L’intérêt étant de questionner aussi l’exigence de surproduction et de vitesse dans le monde de l’art. Ici les oeuvres seront exposées quelque soit le niveau d’avancement, nous considérons que les ébauches sont des oeuvres d’art et qu’elles portent en elles tout le processus, tous les liens sociaux, l’histoire et les rencontres qui les ont faites naître.

  • La Table Ronde

    Le lendemain du vernissage aura lieu une table ronde, en lien avec le questionnement et la thématique de l’exposition. Elle sera gratuite et ouverte à tous.tes. Les intervenant.es seront des acteurs de l’économie sociale et solidaire, et des acteurs culturels et associatifs de la métropole de Lyon et sa région et des artistes abordant dans leur travail les enjeux de l’écoconception et du travail de la matière, ou d’ancrage territorial de l’oeuvre.

  • La Revue
    Nous comptons créer une revue par RARe. Elle sera une plateforme participative qui commence dès la mise en relation des résident.es avec les habitante.s du territoire de la résidence, un objet de documentation et d’archive. Elle contiendra tout la matière et les étapes de la résidence, de la phase distancielle au moment de présentiel dans les ateliers avec les processus de création et la table ronde.

Questionner un art et un artisanat par le réemploi

“Le textile comme trame d'échange et de support à la création”


A chaque RARe, un matériau de réemploi est mis en valeur, et les techniques de travail qui lui sont propres, sont transmises aux résident.es.
Pour cette première édition nous avons choisi le textile. Le matériau du textile, nous le savons, pose de véritables questions en terme de développement durable. Cela nous intéresse et nous plaît d’interroger ces problématiques en explorant ce matériau facilement accessible, malléable et maniable. En effet, en terme de techniques artisanales, nous pouvons tout à fait envisager différents apprentissages, selon les pratiques locales, et les propositions de projets des résident.es. Ce matériau nous a amené à envisager la question du lien entre le rituel et la transmission, dans notre quotidien et notre temps contemporain.


Les artistes de la RARe 2021



  • Maxime Delhomme

    Artiste aux multiples facettes, Il invente une forme d’art populaire où l’absurde s’y révèle avec sérieux et fait de l’art son arme. En utilisant la peinture comme médium « vivant », il provoque des rencontres, et propose des « événements de contact » pour sortir de la notion de groupe et de ses codes sociaux. Convoquant autant l’archétype du peintre, que celle du fou ou du chaman, il inscrit de nouveaux rituels et formes de regroupement. https://www.maximedelhomme.com


  • Emilie Saccoccio

    Photographe et réalisatrice, Emilie réalise plusieurs séries photographiques au Mexique. Entre 2016 et 2019 elle réalise son premier court-documentaire Le visage et la marque. Depuis 2013 elle poursuit des recherches à propos des rapports intimes et collectifs que nous entretenons avec la mort et aux rituels qui s’en saisissent. Sa recherche prend des formes hybrides entre image fixe et image mouvement, et tente de faire émerger d’autres interprétations de nos récits collectifs. http://www.emiliesaccoccio.com


L'équipe des RARes


Les porteuses de projet de la Fédération des Récupérathèques




Structure porteuse - La Fédération des Récupérathèques



La Fédération des récupérathèques est née en 2016 suite au projet pilote “Récupérathèque” aux Beaux-Arts de Lyon en 2015 et à la volonté d’étudiant.es d’autres écoles à s’en emparer.

Une Récupérathèque est un magasin de matériaux de réemploi collaboratif fonctionnant avec son propre système d’échange, au sein d’écoles de création. La FDR compte aussi des membres associés, adhérents et n’étant pas dans une école. Nous comptons aujourd’hui 13 Récupérathèques en fonctionnement, et 17 en phase de construction en France et en Belgique.

Historiquement, la Fédération des Récupérathèques est née d’une rencontre entre deux étudiant.es en école de création, designer et artiste. Le modèle Récupérathèque a été conçu en un format ouvert qui laisse la place aux étudiant.es de s’en emparer et de créer leurs propres formes de fonctionnement. C’est ce public d’étudiant.es, créateur.rices et acteur.rices culturel.les en devenir, qui fait toute la dynamique du projet et garantit son évolution et son questionnement permanent. La Fédération des Récupérathèques est une association loi 1901 à but non lucratif et d'intérêt général.


Pour plus d’informations :

http://federation.recuperatheque.org
Facebook: @FederationdesRecuperatheques
Instagram : @fd_recuperatheques

Utilisation des fonds

Quelle somme pour quoi ?


looks_one
800€
Premier palier

Vous permettez la rémunération des artistes pour la semaine de résidence afin de garantir aux étudiant.es une résidence de qualité
looks_two

+500 = 1300€ Deuxième palier


Vous permettez l’accompagnement technique d'écoconception autour du tissu (intervention d’un artisan ou d’un collectif de couture) pour la semaine de résidence
looks_3

+800 = 2100€ Troisième palier


Vous permettez de couvrir les frais de création de la revue (graphiste et impression)
looks_4

+1400 = 3500€ Quatrième palier


Vous permettez de loger les étudiant.es afin de leur garantir une résidence accessible et de qualité

25
Contributions
2 585 €
Sur 3 500 €

Les sommes collectées sont acquises au porteur de projet. Fin prévue le : 27/07/2020


La Fédération des Récupérathèques a gagné l'appel à projet

soit un abondement de 1500€ sur sa collecte. Bravo !


Avantage fiscal sur votre don


Pour 5,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 1,70 €

12 soutiens

L'élan qu'il nous faut !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs participatifs du projet
Pour 50,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 17,00 €

5 soutiens

Vous nous donnez des ailes !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs participatifs du projet
  • Une Revue en cadeau
Pour 100,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 34,00 €

4 soutiens

En piste !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs - participatifs du projet
  • Une revue en cadeau
  • Et une belle photo de l’exposition offerte
Pour 200,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 68,00 €

0 soutien

Un beau décollage !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs participatifs du projet
  • Une Revue en cadeau
  • Vous êtes invités au repas de clôture de la RARe avec les résidents
Pour 300,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 102,00 €

0 soutien

La belle ascendance !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs participatifs du projet
  • Une Revue en cadeau
  • Vous êtes invités au repas de clôture de la RARe avec les résidents
  • Et une belle photo de votre choix dans la revue de l’exposition offerte
Pour 500,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 170,00 €

0 soutien

L'envol à vos côtés !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs participatifs du projet
  • Une Revue en cadeau
  • Une belle photo de votre choix dans la revue de l’exposition offerte
  • Vous êtes invités au repas de clôture de la RARe avec les résidents
  • Et vous êtes invité à une visite privée de l’exposition aux côtés des artistes invités et de l’équipe.
3 contributeurs n'ont pas choisi de contrepartie.

RARe 2021 - Le partage d'une Culture durable

Description

PARTICIPEZ à la CREATION de la première RARe !

Qu’est ce que "les RARes" ?


Les Résidences Artistiques des Récupérathèques


Résidences de partage et de création de la Fédération des Récupérathèques

“La culture comme vecteur social, ouvrant le dialogue entre les citoyen.nes, les acteurs territoriaux, et les créateur.rices en devenir.”

L’objectif des RARes est de réunir chaque année 15 étudiant.es pour 5 jours d’ateliers autour d’une technique et d’un matériau de réemploi avec un artisan.e et un artiste. Ce processus se terminera avec une exposition, une table ronde et l’édition d’une revue.



Avec cette résidence de création nous développons les 5 dimensions de la Fédération des Récupérathèques :


  • ACCOMPAGNER, en offrant gratuitement aux étudiant.es participant.es, l’acquisition de nouvelles connaissances dans le domaine de l’éco-conception qu’ils pourront transmettre à leur tour au sein de leur école.
  • ESSAIMER, en faisant rayonner la Fédération des Récupérathèques par le programme d’expositions, de tables rondes, et l’édition de revues.
  • LIER, en réunissant des étudiant.es de différentes Récupérathèques ancrées dans différentes écoles de création, qui pourront ainsi échanger sur leur pratique, tant au sein de leur Récupérathèque, de leur école, que dans leur travail de création.
  • CULTIVER, par la pédagogie autour du réemploi dans la création, en stimulant l’inventivité, et en sensibilisant au rôle du réemploi dans la création et inversement. Ce projet de résidences sera aussi une expérience de partage des connaissances avec les habitant.es du territoire et les usagers du lieu d'accueil.
  • VALORISER, en s’ouvrant à un public extérieur, l’étudiant.e résident.e a l’occasion de montrer son travail à un public élargi, un dispositif rare lors du cursus étudiant. Valoriser aussi plus largement, la création par le réemploi en centralisant dans une même localité les créateur.rices et leurs partenaires, en démontrant que le réemploi et la création forment un même vecteur social enrichissant pour les territoires, et en mettant à mal les idées reçues sur la création contemporaine par le réemploi.

Laissez-nous vous présenter la RARe 2021 !


Dates : Au printemps.


Durée : Résidence à distance de 2 mois, ateliers sur place de 5 jours s’ouvrant sur un vernissage et une table ronde le lendemain,avec une exposition de plusieurs semaines.


Lieu : Nous sommes actuellement à la recherche d'un lieu de résidence et d'exposition dans la Métropole de Lyon.


Une des intentions principales de ce projet est de rapprocher l’art et les publics d’une localité grâce à la question du réemploi dans la création, qui engage elle-même une réflexion sur le système économique et social actuel. Il est important pour nous, que ce projet soit ancré dans le territoire accueillant, en inscrivant pleinement les productions artistiques dans leur lieu de réalisation. Ceci sera possible grâce à une trame qui sera tissée au fur et à mesure de la résidence par les liens qui naîtront dans les échanges et les mises en relations entre les différents acteurs de ce projet.


Déroulé de la résidence

  • En amont

    le projet sera pensé entre notre équipe et les acteurs culturels du territoire, notamment au moment de la découverte des candidatures des étudiant.es pour la résidence. Le projet étant fondé sur de la création par la revalorisation de matériaux, il sera essentiel de procéder à du glanage de chutes et de rebuts dans les entreprises, chez les habitant.es, et associations de la Métropole de Lyon.

  • La Résidence

    La résidence sera un laboratoire de création et de partage pendant 5 jours. Pendant ce temps d’atelier, 15 étudiant.es venant d’école de création ayant une Récupérathèque, avec 2 artistes intervenant.es et un accompagnement au niveau de l’apprentissage technique du travail du textile, seront réunis pour créer. Le questionnement des possibilités qu’offre, en terme de réemploi, l’apprentissage d’un artisanat lié à la création artistique, sera un des éléments porteurs du projet. Notre but étant de rendre accessible la résidence à tous les étudiant.es, sans barrières financières, nous nous engageons à les loger (en effet, les étudiant.es viendront de France et de Belgique) et à leur offrir les repas. C’est pour cela qu’il est important pour nous d’avoir les fonds nécessaires pour faire une résidence inclusive, financièrement et socialement parlant.

  • Le Vernissage et l'exposition

    Ces 5 journées de créations et de partages aboutiront à un vernissage et un temps d’exposition. L’exposition sera gratuite et ouverte à tous.tes et idéalement durera plusieurs semaines afin qu’elle puisse constituer un support pédagogique pour les écoles et associations du territoire. Dans une logique de laboratoire, les créations seront plurielles, communes ou distinctes, abouties ou en construction. L’intérêt étant de questionner aussi l’exigence de surproduction et de vitesse dans le monde de l’art. Ici les oeuvres seront exposées quelque soit le niveau d’avancement, nous considérons que les ébauches sont des oeuvres d’art et qu’elles portent en elles tout le processus, tous les liens sociaux, l’histoire et les rencontres qui les ont faites naître.

  • La Table Ronde

    Le lendemain du vernissage aura lieu une table ronde, en lien avec le questionnement et la thématique de l’exposition. Elle sera gratuite et ouverte à tous.tes. Les intervenant.es seront des acteurs de l’économie sociale et solidaire, et des acteurs culturels et associatifs de la métropole de Lyon et sa région et des artistes abordant dans leur travail les enjeux de l’écoconception et du travail de la matière, ou d’ancrage territorial de l’oeuvre.

  • La Revue
    Nous comptons créer une revue par RARe. Elle sera une plateforme participative qui commence dès la mise en relation des résident.es avec les habitante.s du territoire de la résidence, un objet de documentation et d’archive. Elle contiendra tout la matière et les étapes de la résidence, de la phase distancielle au moment de présentiel dans les ateliers avec les processus de création et la table ronde.

Questionner un art et un artisanat par le réemploi

“Le textile comme trame d'échange et de support à la création”


A chaque RARe, un matériau de réemploi est mis en valeur, et les techniques de travail qui lui sont propres, sont transmises aux résident.es.
Pour cette première édition nous avons choisi le textile. Le matériau du textile, nous le savons, pose de véritables questions en terme de développement durable. Cela nous intéresse et nous plaît d’interroger ces problématiques en explorant ce matériau facilement accessible, malléable et maniable. En effet, en terme de techniques artisanales, nous pouvons tout à fait envisager différents apprentissages, selon les pratiques locales, et les propositions de projets des résident.es. Ce matériau nous a amené à envisager la question du lien entre le rituel et la transmission, dans notre quotidien et notre temps contemporain.


Les artistes de la RARe 2021



  • Maxime Delhomme

    Artiste aux multiples facettes, Il invente une forme d’art populaire où l’absurde s’y révèle avec sérieux et fait de l’art son arme. En utilisant la peinture comme médium « vivant », il provoque des rencontres, et propose des « événements de contact » pour sortir de la notion de groupe et de ses codes sociaux. Convoquant autant l’archétype du peintre, que celle du fou ou du chaman, il inscrit de nouveaux rituels et formes de regroupement. https://www.maximedelhomme.com


  • Emilie Saccoccio

    Photographe et réalisatrice, Emilie réalise plusieurs séries photographiques au Mexique. Entre 2016 et 2019 elle réalise son premier court-documentaire Le visage et la marque. Depuis 2013 elle poursuit des recherches à propos des rapports intimes et collectifs que nous entretenons avec la mort et aux rituels qui s’en saisissent. Sa recherche prend des formes hybrides entre image fixe et image mouvement, et tente de faire émerger d’autres interprétations de nos récits collectifs. http://www.emiliesaccoccio.com


L'équipe des RARes


Les porteuses de projet de la Fédération des Récupérathèques




Structure porteuse - La Fédération des Récupérathèques



La Fédération des récupérathèques est née en 2016 suite au projet pilote “Récupérathèque” aux Beaux-Arts de Lyon en 2015 et à la volonté d’étudiant.es d’autres écoles à s’en emparer.

Une Récupérathèque est un magasin de matériaux de réemploi collaboratif fonctionnant avec son propre système d’échange, au sein d’écoles de création. La FDR compte aussi des membres associés, adhérents et n’étant pas dans une école. Nous comptons aujourd’hui 13 Récupérathèques en fonctionnement, et 17 en phase de construction en France et en Belgique.

Historiquement, la Fédération des Récupérathèques est née d’une rencontre entre deux étudiant.es en école de création, designer et artiste. Le modèle Récupérathèque a été conçu en un format ouvert qui laisse la place aux étudiant.es de s’en emparer et de créer leurs propres formes de fonctionnement. C’est ce public d’étudiant.es, créateur.rices et acteur.rices culturel.les en devenir, qui fait toute la dynamique du projet et garantit son évolution et son questionnement permanent. La Fédération des Récupérathèques est une association loi 1901 à but non lucratif et d'intérêt général.


Pour plus d’informations :

http://federation.recuperatheque.org
Facebook: @FederationdesRecuperatheques
Instagram : @fd_recuperatheques

Utilisation des fonds

Quelle somme pour quoi ?


looks_one
800€
Premier palier

Vous permettez la rémunération des artistes pour la semaine de résidence afin de garantir aux étudiant.es une résidence de qualité
looks_two

+500 = 1300€ Deuxième palier


Vous permettez l’accompagnement technique d'écoconception autour du tissu (intervention d’un artisan ou d’un collectif de couture) pour la semaine de résidence
looks_3

+800 = 2100€ Troisième palier


Vous permettez de couvrir les frais de création de la revue (graphiste et impression)
looks_4

+1400 = 3500€ Quatrième palier


Vous permettez de loger les étudiant.es afin de leur garantir une résidence accessible et de qualité

25
Contributions
2 585 €
Sur 3 500 €

Les sommes collectées sont acquises au porteur de projet. Fin prévue le : 27/07/2020


La Fédération des Récupérathèques a gagné l'appel à projet

soit un abondement de 1500€ sur sa collecte. Bravo !


Avantage fiscal sur votre don


Pour 5,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 1,70 €

12 soutiens

L'élan qu'il nous faut !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs participatifs du projet
Pour 50,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 17,00 €

5 soutiens

Vous nous donnez des ailes !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs participatifs du projet
  • Une Revue en cadeau
Pour 100,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 34,00 €

4 soutiens

En piste !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs - participatifs du projet
  • Une revue en cadeau
  • Et une belle photo de l’exposition offerte
Pour 200,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 68,00 €

0 soutien

Un beau décollage !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs participatifs du projet
  • Une Revue en cadeau
  • Vous êtes invités au repas de clôture de la RARe avec les résidents
Pour 300,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 102,00 €

0 soutien

La belle ascendance !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs participatifs du projet
  • Une Revue en cadeau
  • Vous êtes invités au repas de clôture de la RARe avec les résidents
  • Et une belle photo de votre choix dans la revue de l’exposition offerte
Pour 500,00 € et plus

Coût réel après déduction fiscale : 170,00 €

0 soutien

L'envol à vos côtés !

  • Votre nom dans l’édition de la revue
  • Remerciement et invitation au vernissage
  • Considération comme contributeurs participatifs du projet
  • Une Revue en cadeau
  • Une belle photo de votre choix dans la revue de l’exposition offerte
  • Vous êtes invités au repas de clôture de la RARe avec les résidents
  • Et vous êtes invité à une visite privée de l’exposition aux côtés des artistes invités et de l’équipe.
3 contributeurs n'ont pas choisi de contrepartie.