Chargement...
249
Contributions
10 502 €
Sur 7 000 €
Terminée

Ce projet a été terminé le 03/11/2019.

Description

Premier palier de 7 000€ ATTEINT, MERCI !
CE N'EST PAS FINI : L'AVENTURE CONTINUE JUSQU'AU 3 NOVEMBRE !

Prochain objectif : 10 000€

Donnons à Carma les moyens d’aboutir comme projet démonstrateur d’une transition écologique soucieuse de justice sociale dans les territoires urbains et péri-urbains.
On peut (et on veut) aller au-delà du 1er palier : le compteur continue à tourner !

Ce nouvel objectif nous permettra d'acquérir le matériel nécessaire pour venir à la rencontre des groupes et des habitants qui ont une voix à faire entendre
(plus d'informations dans les objectifs de campagne)

Chaque Zeste compte, restons mobilisés !

CARMA, UN PROJET PILOTE DE TRANSITION ECOLOGIQUE À PARTIR DU TRIANGLE DE GONESSE

Imaginez le quotidien sur un territoire où existe un programme de « transition écologique juste », en l’occurrence le « Pays de France » :

On y cultive en fruits et légumes et en céréales des produis sains et à prix raisonnables à destination des villes alentours, parce qu’on a réussi à y maintenir des terres agricoles, plutôt que de les soumettre à la spéculation immobilière. Parmi ces produits, du bio à destination des cantines scolaires, des E.P.HA.D et maisons de retraite et de la restauration collective. Et certaines céréales sont même utilisées comme d’excellents matériaux d’écoconstruction.

La reforestation, l’implantation de mares de biodiversité, la végétalisation et la remise en valeur de bâtis patrimoniaux apportent fraîcheur, intérêt culturel et beauté du paysage. Le territoire devient attractif, on peut y séjourner en éco-tourisme, les enfants et les parents mais aussi les professeurs des écoles y trouvent de nombreux ateliers ludo-pédagogiques et sportifs. On y déguste aussi des spécialités qui autrefois notoires, sont remises au goût du jour, comme le pain de Gonesse (naguère spécialité dès le 17e siècle) ou le cidre de Groslay

En ville, le commerce local a été préservé et s’est organisé pour offrir des plateformes de services pour des clients de plus en plus fidèles. Des équipes s’affairent sur des friches, à bâtir de nouveaux logements en écoconstruction et, chaque fois que possible, font disparaitre le béton sous fleurs et les herbes folles. De nouvelles pistes cyclables permettent également de rayonner partout sur le Pays de France, en supprimant les coupures entre départements, et facilitent les déplacements vers les divers pôles métropolitains.

Chacun se trouve, à son niveau, partie prenante du projet de territoire car ce qu’un voisin produit, un autre voisin le consomme ou en est l’usager et il le sait. On recrute également différents niveaux de qualification pour des travaux d’utilité publique de dépollution, d’aménagement et d’entretien du territoire, de recyclage, dans les énergies renouvelables mais aussi pour de la maintenance dans tous les domaines d’activité. Il y a aussi des postes d’éducateurs, d’animateurs, de diététiciens, et même de chercheurs. Ce sont des métiers souvent nouveaux non seulement intéressants, mais aussi utiles.

CE QUOTIDIEN, C'EST CELUI QUE PROPOSE CARMA

Pour en savoir plus sur notre projet consultez notre site internet :


CARMA - Coopération pour une ambition agricole, régionale et métropolitaine d’avenir

C’est le nom de ce grand projet de transition écologique, sociale et économique qui s’étend des exceptionnelles terres agricoles du Triangle de Gonesse et rayonne vers le « Pays de France », pays dont la surface englobe des parties de trois départements (95, 93 et 77). C’est aussi le nom de l’Association qui porte ce projet.


POURQUOI EST-IL URGENT ET NÉCESSAIRE DE DÉVELOPPER CARMA MAINTENANT ?

Et justement sur le Triangle de Gonesse, avec l’appui des pouvoirs publics, le groupe AUCHAN (via son promoteur immobilier CEETRUS, associé au spécialiste chinois des parcs d’attraction et de l’hôtellerie, a prévu d’y développer EUROPACITY, un grand complexe de commerces et de loisirs sur 80 ha. De son côté, la société d’aménagement du Grand Paris y envisage sur 200 ha une vraie forêt de bureaux. Le tout, naturellement badigeonné en vert et avec des promesses de milliers d’emplois (précaires ?), pour se donner bonne conscience, alors qu’ajoutés aux autres projets en cours sur Roissy, on est face au risque d’une véritable « bombe écologique » !

À grand renfort de coûteux outils de communication et de marketing enjolivés, ces promoteurs prétendent répondre par des propositions hors-sol aux besoins concrets des habitants, là où l’analyse à postériori sur d’autres exemples en région, montre que les objectifs sont loin d’être atteints. Dans la réalité ces projets dilapident nos fonds publics là où nous en avons besoin, nous spolient et polluent nos biens communs (eau de source, terres, air…), génèrent des emplois peu diversifiés, peu intéressants et très relativement nombreux. Leur vision du monde à court terme sans réelle prise de responsabilité menacent notre avenir alimentaire et climatique en détruisant et en polluant les sols et la biodiversité qui nous nourrissent et en participant de manière notoire à l’augmentation du réchauffement climatique. La facture finale revient toujours au contribuable doublé du consommateur pour des projets dont il n’a aucun retour sur investissement.

CARMA est l’œuvre d’un groupe d’organismes se réclamant de l’Economie Sociale et Solidaire et de personnes qui travaillent bénévolement depuis plus de deux ans pour sa conception, sa promotion et sa prise en compte par les pouvoirs publics. Parmi les organismes, on trouve des spécialistes de l’installation de nouveaux paysans sur des terres menacées (Terres de Liens, les Champs des Possibles), des outils de commercialisation et de distribution de produits frais et bio ( Biocoop, le réseau des AMAP), la fédération France Nature Environnement, la Confédération des commerçants de France qui milite pour le maintien des commerces dans les centres villes, des associations citoyennes locales de Gonesse et d’Aulnay-sous-Bois, une association de coopération internationale (AGTER), des instituts de recherche (Momentum) ainsi qu’un pool d’une quinzaine de militants ayant de fortes capacités professionnelles (agronomes, urbanistes, architectes, paysagistes, économistes, communicants, animateurs de débats publics).

Paris doit faire partie de ce mouvement mondial !

D’autres grandes métropoles ont développé des projets similaires à CARMA, considérés comme indispensables à leur sécurité alimentaire, au bien-être de leur population et à l’attractivité de leur territoire. Les exemples à l’étranger (Barcelone, Milan, Liège, Montréal,) ….révèlent le retard de l’agglomération parisienne dans la prise en compte des enjeux écologiques et agricoles d’avenir : soyons à la hauteur de ce défi !

  • Pourquoi aider ce projet CARMA ?

    D’abord pour les valeurs dont il est porteur ; ce projet prend acte de la nécessité d’anticiper l’impact de notre activité sur terre qu’il soit environnemental ou social ; c’est un projet réalisé pour et par les habitants et les acteurs locaux eux-mêmes.il fait appel aux capacités de tous et reste en permanence attentif au devoir de solidarité envers autrui, y compris au niveau de la planète.

    Mais aussi, en aidant le projet Carma vous agissez de façon systémique et circulaire sur les aspects tant environnementaux que sociaux, vous défendez notamment :


    • Des terres parmi les meilleures d’Europe en fertilité,
    • Les agriculteurs qui nous nourrissent,
    • La biodiversité qui dépollue l’air et nos ressources vitales (eau de source, terres, océan…), et embellit nos paysages ;
    • La création d’un panel d’emplois diversifiés, touchant tous les domaines d’activité et riches de sens, et les formations ;
    • L’activité économique relocalisée avec une consommation locale qualitative et quantitative ;
    • La promotion d’un territoire qui, grâce à la diversité de son patrimoine, peut rayonner à l’international et construire des jumelages ;
    • Une meilleure qualité de vie avec des services plus accessibles, dans un paysage mi-urbain, mi-rural, revégétalisé, adapté aux mobilités douces, avec des loisirs ne nuisant pas à la nature...
  • Enfin, en aidant CARMA, vous rendez sa réalisation plus probable et plus rapide :

    Pour gagner cette bataille par des moyens militants, alors que les promoteurs dépensent sans compter pour séduire les élus et les populations locales avec des promesses intenables, nous devons :


    • Travailler à expliquer le projet, surtout dans les communes du Pays de France, accueillir toutes celles et tous ceux qui veulent greffer sur CARMA des initiatives de leur cru, et contribuer à améliorer le projet,
    • Emmener des professeurs de collèges et de lycées du pays de France visiter une opération se situant dans le même esprit que CARMA à Dijon,
    • Echanger avec toutes les initiatives en faveur de l’agroécologie et de l’alimentation durable en Ile de France pour créer un rapport de forces favorable.

Nous voulons que le territoire soit complètement parti prenante de manière active au projet et que celui-ci s’ouvre à toutes les coopérations. En finançant ce projet vous n’aidez pas seulement une association à se pérenniser mais c’est un acte politique, de résistance et d’espoir. Derrière cette lutte qui se mène sur la destination du Triangle de Gonesse, ce sont deux visions de sociétés qui s’affrontent.

Va-t-on enfin réaliser ce qu’implique la transition écologique et sociale nécessaire ou va-t-on rester sur les vieux schémas des business immobiliers ?



Utilisation des fonds

CARMA doit être à l'ordre du jour de toutes les conversations ! Il est vraiment important de communiquer sur ce projet et d'en faire LE projet d'agriculture urbaine à l'heure où cette problématique arrive dans la sphère politique.


Si Europacity a une force, c'est celle des beaux discours et du marketing ! Nous devons être sur tous les fronts. Nous avons besoin de moyens financiers pour améliorer nos communications et notre présence sur le terrain (débats, expositions, projections publiques...)


Grâce à vous CARMA sera L'ALTERNATIVE à EuropaCity.


Avec 7 000 €...

Nous avons besoin de moyens financiers pour communiquer sur notre projet. Aujourd'hui ce sont les bénévoles de l'association, qui, en plus de leur temps doivent mettre la main à la poche. Vous imaginez bien que cette situation n'est pas durable.

Nous réduisons le nombre d'impressions (d'affiches et de tracts) car nous sommes limités financièrement, nous ne pouvons pas nous rendre à certains évènements payants qui peuvent faire avancer le projet ou alors il faut que ce soit supporté par un de nos bénévoles, ce qui est, vous l'imaginez bien, injuste.


Avec cette somme nous pourrons :
- Payer des patentes de stands lors d’événements payants,
- Imprimer nos documents de communication,
- En réaliser d'autres en fonction de l'évolution de notre lutte



  • Avec 10 000 €, nous pourrons

    En plus de pouvoir mieux communiquer sur notre projet nous pourrons mieux RASSEMBLER.

    • Organiser des points de rencontre sur les marchés et des sorties d’hypermarchés avec un matériel itinérant
      Afin d'aller à la rencontre des groupes et des habitants là où ils sont (équipements de quartiers, marchés périodiques, places publiques, etc.) pour leur permettre de connaitre CARMA et d’y participer de manière active, il nous faut un matériel adapté permettant de réaliser des petits stands d’exposition modulables et flexibles.


  • Avec 20 000 € nous pourrons en plus

    • Réaliser une vidéo de présentation du projet, organiser des projections-débats, la faire circuler dans les associations et lors d'évènements locaux


  • Avec 25 000 € nous pourrons également

    • Organiser un déplacement d’enseignants et d’animateurs sur des projets similaires en France.

    • Organiser davantage d'évènements, de débats, de conférences sur l'agriculture urbaine, les projets de transition écologiques, les circuits courts, l'agro-écologie (de pouvoir défrayer les trajets de nos intervenants et payer les coûts de location de salles)




Contreparties offertes

Tous les donateurs peuvent devenir compagnons de CARMA et être associé aux manifestations et aux évènements organisés par CARMA … Je souhaite ou ne souhaite pas être informé

À partir de 5 €

Votre nom apparaît sur le site !


Entre 5 et 10 €

Une visite guidée du Triangle de Gonesse du Bourget à Roissy


Pour un don compris entre 10 et 20 €

La carte (Carto Carottes) mettant en évidence les expériences du même esprit en Ile de France et les territoires agricoles menacés d’une artificialisation des sols


Pour un don compris entre 21 et 50 €

La participation à un atelier de transformation de produits agricoles ou à un atelier de restauration à partir de fruits et légumes du pays de France


A partir de 51 €

Une mallette pédagogique d’éducation populaire comprenant une brochure d’environ 40 pages de description du projet CARMA, la carte Carto Carottes, et un livret pour une alimentation saine et durable



Merci !

249
Contributions
10 502 €
Sur 7 000 €
Terminée

Ce projet a été terminé le 03/11/2019.

Aidez-nous à atteindre notre prochain objectif de 10 000€, Merci !


En cas de difficultés pour contribuer, contactez zeste au
04 72 69 64 48 ou [email protected]

Ogrsgrtvr2se4p3k3am8
Pour 5 € et plus

50 soutiens

Visite guidée du Triangle

Votre nom apparaîtra sur notre site internet, sur la page dédiée aux donateurs + Une visite guidée du Triangle de Gonesse du Bourget à Roissy


Possibilité de refuser l'apparition de son nom en nous le signalant simplement par mail

Gtiv6seqtc74cw3mlljr
Pour 10 € et plus

34 soutiens

Carto Carottes

La carte "Carto Carottes" (devenue "Carma Carte") mettant en évidence les expériences du même esprit en Ile de France et les territoires agricoles menacés d’une artificialisation des sols + Votre nom sur notre site internet

Yizd7zgg9bwho9wihq5c
Pour 20 € et plus

33 soutiens

Atelier

La participation à un atelier de transformation de produits agricoles ou à un atelier de restauration à partir de fruits et légumes du pays de France + Votre nom sur notre site internet

Xludpwfecsms2f9qscta
Pour 50 € et plus

36 soutiens

La Mallette Carma

Une mallette pédagogique d’éducation populaire comprenant une brochure d’environ 40 pages de description du projet CARMA, la carte Carto Carottes, et un livret pour une alimentation saine et durable + Votre nom sur notre site internet

96 contributeurs n'ont pas choisi de contrepartie.

Description

Premier palier de 7 000€ ATTEINT, MERCI !
CE N'EST PAS FINI : L'AVENTURE CONTINUE JUSQU'AU 3 NOVEMBRE !

Prochain objectif : 10 000€

Donnons à Carma les moyens d’aboutir comme projet démonstrateur d’une transition écologique soucieuse de justice sociale dans les territoires urbains et péri-urbains.
On peut (et on veut) aller au-delà du 1er palier : le compteur continue à tourner !

Ce nouvel objectif nous permettra d'acquérir le matériel nécessaire pour venir à la rencontre des groupes et des habitants qui ont une voix à faire entendre
(plus d'informations dans les objectifs de campagne)

Chaque Zeste compte, restons mobilisés !

CARMA, UN PROJET PILOTE DE TRANSITION ECOLOGIQUE À PARTIR DU TRIANGLE DE GONESSE

Imaginez le quotidien sur un territoire où existe un programme de « transition écologique juste », en l’occurrence le « Pays de France » :

On y cultive en fruits et légumes et en céréales des produis sains et à prix raisonnables à destination des villes alentours, parce qu’on a réussi à y maintenir des terres agricoles, plutôt que de les soumettre à la spéculation immobilière. Parmi ces produits, du bio à destination des cantines scolaires, des E.P.HA.D et maisons de retraite et de la restauration collective. Et certaines céréales sont même utilisées comme d’excellents matériaux d’écoconstruction.

La reforestation, l’implantation de mares de biodiversité, la végétalisation et la remise en valeur de bâtis patrimoniaux apportent fraîcheur, intérêt culturel et beauté du paysage. Le territoire devient attractif, on peut y séjourner en éco-tourisme, les enfants et les parents mais aussi les professeurs des écoles y trouvent de nombreux ateliers ludo-pédagogiques et sportifs. On y déguste aussi des spécialités qui autrefois notoires, sont remises au goût du jour, comme le pain de Gonesse (naguère spécialité dès le 17e siècle) ou le cidre de Groslay

En ville, le commerce local a été préservé et s’est organisé pour offrir des plateformes de services pour des clients de plus en plus fidèles. Des équipes s’affairent sur des friches, à bâtir de nouveaux logements en écoconstruction et, chaque fois que possible, font disparaitre le béton sous fleurs et les herbes folles. De nouvelles pistes cyclables permettent également de rayonner partout sur le Pays de France, en supprimant les coupures entre départements, et facilitent les déplacements vers les divers pôles métropolitains.

Chacun se trouve, à son niveau, partie prenante du projet de territoire car ce qu’un voisin produit, un autre voisin le consomme ou en est l’usager et il le sait. On recrute également différents niveaux de qualification pour des travaux d’utilité publique de dépollution, d’aménagement et d’entretien du territoire, de recyclage, dans les énergies renouvelables mais aussi pour de la maintenance dans tous les domaines d’activité. Il y a aussi des postes d’éducateurs, d’animateurs, de diététiciens, et même de chercheurs. Ce sont des métiers souvent nouveaux non seulement intéressants, mais aussi utiles.

CE QUOTIDIEN, C'EST CELUI QUE PROPOSE CARMA

Pour en savoir plus sur notre projet consultez notre site internet :


CARMA - Coopération pour une ambition agricole, régionale et métropolitaine d’avenir

C’est le nom de ce grand projet de transition écologique, sociale et économique qui s’étend des exceptionnelles terres agricoles du Triangle de Gonesse et rayonne vers le « Pays de France », pays dont la surface englobe des parties de trois départements (95, 93 et 77). C’est aussi le nom de l’Association qui porte ce projet.


POURQUOI EST-IL URGENT ET NÉCESSAIRE DE DÉVELOPPER CARMA MAINTENANT ?

Et justement sur le Triangle de Gonesse, avec l’appui des pouvoirs publics, le groupe AUCHAN (via son promoteur immobilier CEETRUS, associé au spécialiste chinois des parcs d’attraction et de l’hôtellerie, a prévu d’y développer EUROPACITY, un grand complexe de commerces et de loisirs sur 80 ha. De son côté, la société d’aménagement du Grand Paris y envisage sur 200 ha une vraie forêt de bureaux. Le tout, naturellement badigeonné en vert et avec des promesses de milliers d’emplois (précaires ?), pour se donner bonne conscience, alors qu’ajoutés aux autres projets en cours sur Roissy, on est face au risque d’une véritable « bombe écologique » !

À grand renfort de coûteux outils de communication et de marketing enjolivés, ces promoteurs prétendent répondre par des propositions hors-sol aux besoins concrets des habitants, là où l’analyse à postériori sur d’autres exemples en région, montre que les objectifs sont loin d’être atteints. Dans la réalité ces projets dilapident nos fonds publics là où nous en avons besoin, nous spolient et polluent nos biens communs (eau de source, terres, air…), génèrent des emplois peu diversifiés, peu intéressants et très relativement nombreux. Leur vision du monde à court terme sans réelle prise de responsabilité menacent notre avenir alimentaire et climatique en détruisant et en polluant les sols et la biodiversité qui nous nourrissent et en participant de manière notoire à l’augmentation du réchauffement climatique. La facture finale revient toujours au contribuable doublé du consommateur pour des projets dont il n’a aucun retour sur investissement.

CARMA est l’œuvre d’un groupe d’organismes se réclamant de l’Economie Sociale et Solidaire et de personnes qui travaillent bénévolement depuis plus de deux ans pour sa conception, sa promotion et sa prise en compte par les pouvoirs publics. Parmi les organismes, on trouve des spécialistes de l’installation de nouveaux paysans sur des terres menacées (Terres de Liens, les Champs des Possibles), des outils de commercialisation et de distribution de produits frais et bio ( Biocoop, le réseau des AMAP), la fédération France Nature Environnement, la Confédération des commerçants de France qui milite pour le maintien des commerces dans les centres villes, des associations citoyennes locales de Gonesse et d’Aulnay-sous-Bois, une association de coopération internationale (AGTER), des instituts de recherche (Momentum) ainsi qu’un pool d’une quinzaine de militants ayant de fortes capacités professionnelles (agronomes, urbanistes, architectes, paysagistes, économistes, communicants, animateurs de débats publics).

Paris doit faire partie de ce mouvement mondial !

D’autres grandes métropoles ont développé des projets similaires à CARMA, considérés comme indispensables à leur sécurité alimentaire, au bien-être de leur population et à l’attractivité de leur territoire. Les exemples à l’étranger (Barcelone, Milan, Liège, Montréal,) ….révèlent le retard de l’agglomération parisienne dans la prise en compte des enjeux écologiques et agricoles d’avenir : soyons à la hauteur de ce défi !

  • Pourquoi aider ce projet CARMA ?

    D’abord pour les valeurs dont il est porteur ; ce projet prend acte de la nécessité d’anticiper l’impact de notre activité sur terre qu’il soit environnemental ou social ; c’est un projet réalisé pour et par les habitants et les acteurs locaux eux-mêmes.il fait appel aux capacités de tous et reste en permanence attentif au devoir de solidarité envers autrui, y compris au niveau de la planète.

    Mais aussi, en aidant le projet Carma vous agissez de façon systémique et circulaire sur les aspects tant environnementaux que sociaux, vous défendez notamment :


    • Des terres parmi les meilleures d’Europe en fertilité,
    • Les agriculteurs qui nous nourrissent,
    • La biodiversité qui dépollue l’air et nos ressources vitales (eau de source, terres, océan…), et embellit nos paysages ;
    • La création d’un panel d’emplois diversifiés, touchant tous les domaines d’activité et riches de sens, et les formations ;
    • L’activité économique relocalisée avec une consommation locale qualitative et quantitative ;
    • La promotion d’un territoire qui, grâce à la diversité de son patrimoine, peut rayonner à l’international et construire des jumelages ;
    • Une meilleure qualité de vie avec des services plus accessibles, dans un paysage mi-urbain, mi-rural, revégétalisé, adapté aux mobilités douces, avec des loisirs ne nuisant pas à la nature...
  • Enfin, en aidant CARMA, vous rendez sa réalisation plus probable et plus rapide :

    Pour gagner cette bataille par des moyens militants, alors que les promoteurs dépensent sans compter pour séduire les élus et les populations locales avec des promesses intenables, nous devons :


    • Travailler à expliquer le projet, surtout dans les communes du Pays de France, accueillir toutes celles et tous ceux qui veulent greffer sur CARMA des initiatives de leur cru, et contribuer à améliorer le projet,
    • Emmener des professeurs de collèges et de lycées du pays de France visiter une opération se situant dans le même esprit que CARMA à Dijon,
    • Echanger avec toutes les initiatives en faveur de l’agroécologie et de l’alimentation durable en Ile de France pour créer un rapport de forces favorable.

Nous voulons que le territoire soit complètement parti prenante de manière active au projet et que celui-ci s’ouvre à toutes les coopérations. En finançant ce projet vous n’aidez pas seulement une association à se pérenniser mais c’est un acte politique, de résistance et d’espoir. Derrière cette lutte qui se mène sur la destination du Triangle de Gonesse, ce sont deux visions de sociétés qui s’affrontent.

Va-t-on enfin réaliser ce qu’implique la transition écologique et sociale nécessaire ou va-t-on rester sur les vieux schémas des business immobiliers ?



Utilisation des fonds

CARMA doit être à l'ordre du jour de toutes les conversations ! Il est vraiment important de communiquer sur ce projet et d'en faire LE projet d'agriculture urbaine à l'heure où cette problématique arrive dans la sphère politique.


Si Europacity a une force, c'est celle des beaux discours et du marketing ! Nous devons être sur tous les fronts. Nous avons besoin de moyens financiers pour améliorer nos communications et notre présence sur le terrain (débats, expositions, projections publiques...)


Grâce à vous CARMA sera L'ALTERNATIVE à EuropaCity.


Avec 7 000 €...

Nous avons besoin de moyens financiers pour communiquer sur notre projet. Aujourd'hui ce sont les bénévoles de l'association, qui, en plus de leur temps doivent mettre la main à la poche. Vous imaginez bien que cette situation n'est pas durable.

Nous réduisons le nombre d'impressions (d'affiches et de tracts) car nous sommes limités financièrement, nous ne pouvons pas nous rendre à certains évènements payants qui peuvent faire avancer le projet ou alors il faut que ce soit supporté par un de nos bénévoles, ce qui est, vous l'imaginez bien, injuste.


Avec cette somme nous pourrons :
- Payer des patentes de stands lors d’événements payants,
- Imprimer nos documents de communication,
- En réaliser d'autres en fonction de l'évolution de notre lutte



  • Avec 10 000 €, nous pourrons

    En plus de pouvoir mieux communiquer sur notre projet nous pourrons mieux RASSEMBLER.

    • Organiser des points de rencontre sur les marchés et des sorties d’hypermarchés avec un matériel itinérant
      Afin d'aller à la rencontre des groupes et des habitants là où ils sont (équipements de quartiers, marchés périodiques, places publiques, etc.) pour leur permettre de connaitre CARMA et d’y participer de manière active, il nous faut un matériel adapté permettant de réaliser des petits stands d’exposition modulables et flexibles.


  • Avec 20 000 € nous pourrons en plus

    • Réaliser une vidéo de présentation du projet, organiser des projections-débats, la faire circuler dans les associations et lors d'évènements locaux


  • Avec 25 000 € nous pourrons également

    • Organiser un déplacement d’enseignants et d’animateurs sur des projets similaires en France.

    • Organiser davantage d'évènements, de débats, de conférences sur l'agriculture urbaine, les projets de transition écologiques, les circuits courts, l'agro-écologie (de pouvoir défrayer les trajets de nos intervenants et payer les coûts de location de salles)




Contreparties offertes

Tous les donateurs peuvent devenir compagnons de CARMA et être associé aux manifestations et aux évènements organisés par CARMA … Je souhaite ou ne souhaite pas être informé

À partir de 5 €

Votre nom apparaît sur le site !


Entre 5 et 10 €

Une visite guidée du Triangle de Gonesse du Bourget à Roissy


Pour un don compris entre 10 et 20 €

La carte (Carto Carottes) mettant en évidence les expériences du même esprit en Ile de France et les territoires agricoles menacés d’une artificialisation des sols


Pour un don compris entre 21 et 50 €

La participation à un atelier de transformation de produits agricoles ou à un atelier de restauration à partir de fruits et légumes du pays de France


A partir de 51 €

Une mallette pédagogique d’éducation populaire comprenant une brochure d’environ 40 pages de description du projet CARMA, la carte Carto Carottes, et un livret pour une alimentation saine et durable



Merci !

249
Contributions
10 502 €
Sur 7 000 €
Terminée

Ce projet a été terminé le 03/11/2019.

Aidez-nous à atteindre notre prochain objectif de 10 000€, Merci !


En cas de difficultés pour contribuer, contactez zeste au
04 72 69 64 48 ou [email protected]

Ogrsgrtvr2se4p3k3am8
Pour 5 € et plus

50 soutiens

Visite guidée du Triangle

Votre nom apparaîtra sur notre site internet, sur la page dédiée aux donateurs + Une visite guidée du Triangle de Gonesse du Bourget à Roissy


Possibilité de refuser l'apparition de son nom en nous le signalant simplement par mail

Gtiv6seqtc74cw3mlljr
Pour 10 € et plus

34 soutiens

Carto Carottes

La carte "Carto Carottes" (devenue "Carma Carte") mettant en évidence les expériences du même esprit en Ile de France et les territoires agricoles menacés d’une artificialisation des sols + Votre nom sur notre site internet

Yizd7zgg9bwho9wihq5c
Pour 20 € et plus

33 soutiens

Atelier

La participation à un atelier de transformation de produits agricoles ou à un atelier de restauration à partir de fruits et légumes du pays de France + Votre nom sur notre site internet

Xludpwfecsms2f9qscta
Pour 50 € et plus

36 soutiens

La Mallette Carma

Une mallette pédagogique d’éducation populaire comprenant une brochure d’environ 40 pages de description du projet CARMA, la carte Carto Carottes, et un livret pour une alimentation saine et durable + Votre nom sur notre site internet

96 contributeurs n'ont pas choisi de contrepartie.