Chargement...
39
Contributions
866 €
Sur 6 500 €

Les sommes collectées sont acquises au porteur de projet. Fin prévue le : 30/06/2020

Description

LA LANGUE DES SIGNES EN GUINÉE

PERMETTRE SON ENRICHISSEMENT, SON HARMONISATION, SA DIFFUSION ET SON APPRENTISSAGE

Un mot de Karou KABA, directeur de l'école des sourds de Guinée et président de l'association ASCULGUI


La Guinée figure parmi les 25 pays les plus pauvres de la planète. Le partenariat de nos deux associations Asculsgui et Wontanara s'est donc naturellement renforcé avec le constat de la situation de l’ensemble des personnes sourdes, sourdes-muettes et malentendantes de la République de Guinée.

LE CONTEXTE ET LE CONSTAT

DES MOYENS INSUFFISANTS


L'ACCES A LA SCOLARITE DES JEUNES SOURDS


L’Ecole des Sourds de Boulbinet est une institution publique, laïque créée en 1964. A sa création l’école comptait un effectif de 14 élèves sourds (profonds et sévères) et malentendants dont 5 filles et 9 garçons. Aujourd'hui, l’école compte 220 élèves.


En 2000, l'école, soutenue par l'Etat, a tenté de développer le secondaire (collège). Compte tenu du faible taux d'admission au brevet (un candidat sur 12), le collège a été fermé aussitôt à cause du manque d’enseignants formés en Langue des signes.


En République de Guinée il n’existe qu’une école du cycle élémentaire à vocation éducative et sociale pour les enfants sourds et malentendants. Cet unique établissement d’éducation spécialisée est situé au centre-ville de Conakry. Il y a, dans tout le pays, des milliers d’enfants d’âge scolaire qui sont privés de leur droit à l’éducation, y compris et surtout les enfants déficients auditifs (malentendants, sourds profonds et sévères) issus des zones reculées, des minorités ou des milieux les plus pauvres.


Il faut souligner que les signes que nos enseignants utilisent présentent une insuffisance dans l’enseignement de la science : il y a beaucoup de mots (les transcriptions des signes scientifiques, algébriques, biologiques, etc.) qui n’ont pas encore de signes en Guinée d’où la difficulté à expérimenter l'intégration des élèves sourds dans le système scolaire ordinaire de la primaire à l’université. De plus, il n'existe ni support, ni formation permettant aux enseignants d'enseigner à des élèves sourds.

Globalement, ces insuffisances constituent de véritables barrières qui privent les enfants et jeunes sourds de leurs droits de poursuivre des études secondaires, universitaires ou même professionnelles.

C’est dans ce cadre spécifique que l'association ‘’ASCULSGUI’’ a initié le projet : « ACCES DES PERSONNES SOURDES A L’EDUCATION POUR TOUS EN GUINEE ». L'enjeu ? TRAVAILLER À L'ENRICHISSEMENT, L’HARMONISATION, LA DIFFUSION ET L'APPRENTISSAGE DE LA LANGUE DES SIGNES EN GUINEE.

LA LANGUE DES SIGNES

UN OUTIL MAJEUR POUR LA COMMUNICATION AVEC LES PERSONNES SOURDES


Afin de permettre aux enseignants de transmettre des connaissances appropriées et de qualité au moyen d’un programme d’enseignement spécifique aux enfants sourds, il est indispensable d’élaborer préalablement et d’exploiter un dictionnaire de la langue des signes.

Cette stratégie apparait comme la meilleure approche de la politique éducative et inclusive en faveur des enfants déficients auditifs dans la mesure où elle favorisera l’enseignement effectif de toutes les matières et à tous les niveaux des cursus scolaires.

L’exécution du présent projet nécessite, entre autres, la mise en place :

  • d’un Comité de Recherche et de Promotion de la Langue des Signes en Guinée ;
  • d'un Dico de la Langue des signes ;
  • des manuels d’apprentissage de la langue des signes.

Ces ouvrages seront destinés prioritairement à l’encadrement formel et informel des enfants sourds. Ensuite, ils serviront au renforcement des capacités des formateurs et interprètes en langue des signes. C’est pour toutes ces raisons que le présent projet est élaboré.


L’objectif général du projet est de permettre d’offrir un encadrement formel et informel adapté aux personnes sourdes en République de Guinée.


Les objectifs spécifiques sont :


  • Réussir à mobiliser et mettre en place une équipe technique compétente pour l’enrichissement de la langue des signes ;
  • Procéder à l’uniformisation des signes scientifiques et locaux ;
  • Concevoir et produire un dico de langue des signes adapté ;
  • Concevoir et produire des manuels scolaires inspirés des réalités locales et internationales ;
  • Tester et renforcer l’encadrement formel et informel des personnes victimes de surdité sous toutes ses formes
  • Renforcer leurs capacités d’épanouissement et leur pleine participation au développement du pays (au lieu d’attendre des autres et de mendier).

Parmi les résultats attendus, on peut énumérer les suivants :


  • Une équipe technique compétente pour l’enrichissement de la langue des signes est mise en place ;
  • L’uniformisation des signes scientifiques et locaux est réalisée ;
  • Le dictionnaire et les manuels de la langue des signes sont disponibles;
  • La pertinence et l’efficacité de ces manuels, en matière d’encadrement formel et informel, sont évaluées ;
  • Le projet contribue au renforcement des capacités des personnes sourdes.


  • Cliquez pour découvrir plus d'informations sur tout ce que nous souhaitons réaliser
    Activités à réaliser
    • Recherche de financement auprès des partenaires nationaux, par le Bureau exécutif national (BEN)
    • Recherche et location d’un bureau pouvant abriter le projet
    • Signature des contrats relatifs au fonctionnement du projet (bail, internet, électricité
    • Diffusion des Avis à manifestation d’intérêt (AMI) et des termes de références (TDR)
    • Recrutement, constitution et installation d’une équipe d’experts
    • Elaboration d’un projet de feuille de route de l’équipe des experts
    • Organisation d’un atelier de lancement officiel des travaux du projet, d’examen et d’approbation de la feuille de route de l’équipe des experts
    • Réalisation des activités inscrites dans la feuille de route, incluant notamment des activités de recherches approfondies au niveau national et international sur la langue des signes
    • Production et test de la pertinence du dictionnaire et des manuels de la langue des signes
    • Organisation d’un atelier national de validation du dico et des manuels
    • Organisation d’une cérémonie de remise du dico et des manuels de cours aux autorités du pays, en presence de representant(e)s de l’Association « WONTANARA avec les enfants sourds de Guinée », et clôture du projet.

LE PARTENARIAT GUINEE - FRANCE

DEUX ASSOCIATIONS POUR UN PROJET COMMUN



Le point de départ ? Au cours d'un stage de danse en Guinée, Anne rencontre brièvement une petite fille sourde à Bel Air. Sensibilisée à titre familial par la surdité, à son retour en France elle fait des recherches sur la prise en charge des enfants sourds en Guinée.


  • Avril 2019 : Création de l'association "Wontanara" (qui veut dire ensemble) avec les enfants sourds de Guinée
  • Août 2019 : 1ère rencontre entre les 2 associatons. Don de jeux éducatifs et matériel informatique et achat de fournitures scolaires sur place pour 220 élèves.
  • Janvier 2020 : 2ème rencontre. Signature d'un protocole de partenariat. Priorisation des besoins. Travail sur les projets. Dons de fournitures bureautiques.

C'est dans ce contexte qu'il est décidé d'agir en premier lieu et de manière conjointe pour permettre l'aboutissement du projet "dictionnaire".



  • Association Sportive et Culturelle des Sourds de Guinée

    (cliquez pour en savoir plus)

    ‘’ASCULSGUI’’. Une Organisation apolitique, laïque, sociale et à but non lucrative.
    Ses objectifs :


    • Promouvoir les activités sportives et culturelles des sourds sur toute l’étendue du territoire national ;
    • Contribuer à la formation professionnelle et la promotion socioéconomique des sourds ;
    • Soutenir l’éducation et l’alphabétisation des personnes sourdes et donc, leur encadrement formel et informel.


    Contact : Karou KARA [email protected] / [email protected] / [email protected] Tél. : +224 621 002 665 / +224 656 554 073



  • Association Wontanara avec les enfants sourds de Guinée

    (Cliquez pour en savoir plus)

    Objectifs :
    Soutenir, par tous les moyens que le comité jugera adaptés, l'école de sourds de Guinée, dans son développement, son quotidien, son fonctionnement et ses projets et plus largement les enfants et adolescents sourds de Guinée.


    Contact : Anne GIRARDET (présidente l'association) 42 rue Hector Berlioz 54250 CHAMPIGNEULLES
    Messagerie : [email protected]

Suivez-nous sur notre page facebook :

Utilisation des fonds

L'OBJECTIF DE CETTE COLLECTE

Ce projet comporte plusieurs phases qui ne pourront pas toutes être menées sur la 1ère année compte tenu du budget important qu'elles nécessitent et compte tenu du temps nécessaire à leur réalisation.


6 500€ à réunir

La collecte complétée d'un week end festif caritatif fin mars 2020 et des fonds déjà récoltés par des actions précédentes permettront de démarrer la 1ère phase et de financer : Les salaires des intervenants.

Différents outils (ordinateurs, appareil photo qui permet de filmer des séquences vidéo, logiciel Photoshop) ont déjà été apportés à l’ASCULSGUI). D'autres recherches sont en cours.


Le déblocage des fonds ne se fera que lorsque l'ensemble des partenariats financiers sera validé.


Si la totalité de la somme ne pouvait être collectée (avant Août 2020) pour aboutir à la création et à la diffusion du dictionnaire, la somme récoltée au titre de cette campagne servira à un autre projet parmi les suivants : l’implantation, équipement et approvisionnement d’une Cantine dans la concession scolaire ; l'achat d'un mini bus pour le transport des élèves les plus éloignés, l'équipement d'une salle de détente bibliothèque au sein de l'école des sourds de Guinée (achats de jeux éducatifs, livres, achats de mobilier, équipement informatique, abonnement internet ; la formation des encadreurs de la section maternelle de l’école.

L'association guinéenne a déjà des contacts avec des partenaires qu'elle sollicitera également sur la partie financière du projet.


MERCI !



INFORMATIONS SUR LES CONTREPARTIES


Pour les donateurs entre 15 et 25€, une boisson offerte lors de notre évènement des 28 et 29 mars 2020 ou un prochain évènement. Les informations sur l'événement


Pour les donateurs entre 25 et 40€ une boisson et un gateau offerts lors de notre évènement des 28 et 29 mars 2020 ou un prochain évènement. Les informations sur l'événement


Au delà de 40€, entrée au concert de Yékini CAMARA le 28 mars 2020 offerte. Les informations sur l'événement




MERCI AUX PARTENAIRES DE ASCULSGUI


Nos partenaires nationaux :


  • Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
  • Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation
  • Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance
  • Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle
  • Ministère de la santé
  • Associations des Parents d’Élèves et Amis de l’Ecole des Sourds ‘’APEAES’’
  • Les ONG des Sourds de Guinée
  • Interprètes en Langue des Signes

Nos partenaires internationaux :


  • WONTANARA
  • UNICEF
  • UNESCO
  • PNUD
  • WAQF–BID Guinée
  • ISESCO
  • GIZ

39
Contributions
866 €
Sur 6 500 €

Les sommes collectées sont acquises au porteur de projet. Fin prévue le : 30/06/2020


Description

LA LANGUE DES SIGNES EN GUINÉE

PERMETTRE SON ENRICHISSEMENT, SON HARMONISATION, SA DIFFUSION ET SON APPRENTISSAGE

Un mot de Karou KABA, directeur de l'école des sourds de Guinée et président de l'association ASCULGUI


La Guinée figure parmi les 25 pays les plus pauvres de la planète. Le partenariat de nos deux associations Asculsgui et Wontanara s'est donc naturellement renforcé avec le constat de la situation de l’ensemble des personnes sourdes, sourdes-muettes et malentendantes de la République de Guinée.

LE CONTEXTE ET LE CONSTAT

DES MOYENS INSUFFISANTS


L'ACCES A LA SCOLARITE DES JEUNES SOURDS


L’Ecole des Sourds de Boulbinet est une institution publique, laïque créée en 1964. A sa création l’école comptait un effectif de 14 élèves sourds (profonds et sévères) et malentendants dont 5 filles et 9 garçons. Aujourd'hui, l’école compte 220 élèves.


En 2000, l'école, soutenue par l'Etat, a tenté de développer le secondaire (collège). Compte tenu du faible taux d'admission au brevet (un candidat sur 12), le collège a été fermé aussitôt à cause du manque d’enseignants formés en Langue des signes.


En République de Guinée il n’existe qu’une école du cycle élémentaire à vocation éducative et sociale pour les enfants sourds et malentendants. Cet unique établissement d’éducation spécialisée est situé au centre-ville de Conakry. Il y a, dans tout le pays, des milliers d’enfants d’âge scolaire qui sont privés de leur droit à l’éducation, y compris et surtout les enfants déficients auditifs (malentendants, sourds profonds et sévères) issus des zones reculées, des minorités ou des milieux les plus pauvres.


Il faut souligner que les signes que nos enseignants utilisent présentent une insuffisance dans l’enseignement de la science : il y a beaucoup de mots (les transcriptions des signes scientifiques, algébriques, biologiques, etc.) qui n’ont pas encore de signes en Guinée d’où la difficulté à expérimenter l'intégration des élèves sourds dans le système scolaire ordinaire de la primaire à l’université. De plus, il n'existe ni support, ni formation permettant aux enseignants d'enseigner à des élèves sourds.

Globalement, ces insuffisances constituent de véritables barrières qui privent les enfants et jeunes sourds de leurs droits de poursuivre des études secondaires, universitaires ou même professionnelles.

C’est dans ce cadre spécifique que l'association ‘’ASCULSGUI’’ a initié le projet : « ACCES DES PERSONNES SOURDES A L’EDUCATION POUR TOUS EN GUINEE ». L'enjeu ? TRAVAILLER À L'ENRICHISSEMENT, L’HARMONISATION, LA DIFFUSION ET L'APPRENTISSAGE DE LA LANGUE DES SIGNES EN GUINEE.

LA LANGUE DES SIGNES

UN OUTIL MAJEUR POUR LA COMMUNICATION AVEC LES PERSONNES SOURDES


Afin de permettre aux enseignants de transmettre des connaissances appropriées et de qualité au moyen d’un programme d’enseignement spécifique aux enfants sourds, il est indispensable d’élaborer préalablement et d’exploiter un dictionnaire de la langue des signes.

Cette stratégie apparait comme la meilleure approche de la politique éducative et inclusive en faveur des enfants déficients auditifs dans la mesure où elle favorisera l’enseignement effectif de toutes les matières et à tous les niveaux des cursus scolaires.

L’exécution du présent projet nécessite, entre autres, la mise en place :

  • d’un Comité de Recherche et de Promotion de la Langue des Signes en Guinée ;
  • d'un Dico de la Langue des signes ;
  • des manuels d’apprentissage de la langue des signes.

Ces ouvrages seront destinés prioritairement à l’encadrement formel et informel des enfants sourds. Ensuite, ils serviront au renforcement des capacités des formateurs et interprètes en langue des signes. C’est pour toutes ces raisons que le présent projet est élaboré.


L’objectif général du projet est de permettre d’offrir un encadrement formel et informel adapté aux personnes sourdes en République de Guinée.


Les objectifs spécifiques sont :


  • Réussir à mobiliser et mettre en place une équipe technique compétente pour l’enrichissement de la langue des signes ;
  • Procéder à l’uniformisation des signes scientifiques et locaux ;
  • Concevoir et produire un dico de langue des signes adapté ;
  • Concevoir et produire des manuels scolaires inspirés des réalités locales et internationales ;
  • Tester et renforcer l’encadrement formel et informel des personnes victimes de surdité sous toutes ses formes
  • Renforcer leurs capacités d’épanouissement et leur pleine participation au développement du pays (au lieu d’attendre des autres et de mendier).

Parmi les résultats attendus, on peut énumérer les suivants :


  • Une équipe technique compétente pour l’enrichissement de la langue des signes est mise en place ;
  • L’uniformisation des signes scientifiques et locaux est réalisée ;
  • Le dictionnaire et les manuels de la langue des signes sont disponibles;
  • La pertinence et l’efficacité de ces manuels, en matière d’encadrement formel et informel, sont évaluées ;
  • Le projet contribue au renforcement des capacités des personnes sourdes.


  • Cliquez pour découvrir plus d'informations sur tout ce que nous souhaitons réaliser
    Activités à réaliser
    • Recherche de financement auprès des partenaires nationaux, par le Bureau exécutif national (BEN)
    • Recherche et location d’un bureau pouvant abriter le projet
    • Signature des contrats relatifs au fonctionnement du projet (bail, internet, électricité
    • Diffusion des Avis à manifestation d’intérêt (AMI) et des termes de références (TDR)
    • Recrutement, constitution et installation d’une équipe d’experts
    • Elaboration d’un projet de feuille de route de l’équipe des experts
    • Organisation d’un atelier de lancement officiel des travaux du projet, d’examen et d’approbation de la feuille de route de l’équipe des experts
    • Réalisation des activités inscrites dans la feuille de route, incluant notamment des activités de recherches approfondies au niveau national et international sur la langue des signes
    • Production et test de la pertinence du dictionnaire et des manuels de la langue des signes
    • Organisation d’un atelier national de validation du dico et des manuels
    • Organisation d’une cérémonie de remise du dico et des manuels de cours aux autorités du pays, en presence de representant(e)s de l’Association « WONTANARA avec les enfants sourds de Guinée », et clôture du projet.

LE PARTENARIAT GUINEE - FRANCE

DEUX ASSOCIATIONS POUR UN PROJET COMMUN



Le point de départ ? Au cours d'un stage de danse en Guinée, Anne rencontre brièvement une petite fille sourde à Bel Air. Sensibilisée à titre familial par la surdité, à son retour en France elle fait des recherches sur la prise en charge des enfants sourds en Guinée.


  • Avril 2019 : Création de l'association "Wontanara" (qui veut dire ensemble) avec les enfants sourds de Guinée
  • Août 2019 : 1ère rencontre entre les 2 associatons. Don de jeux éducatifs et matériel informatique et achat de fournitures scolaires sur place pour 220 élèves.
  • Janvier 2020 : 2ème rencontre. Signature d'un protocole de partenariat. Priorisation des besoins. Travail sur les projets. Dons de fournitures bureautiques.

C'est dans ce contexte qu'il est décidé d'agir en premier lieu et de manière conjointe pour permettre l'aboutissement du projet "dictionnaire".



  • Association Sportive et Culturelle des Sourds de Guinée

    (cliquez pour en savoir plus)

    ‘’ASCULSGUI’’. Une Organisation apolitique, laïque, sociale et à but non lucrative.
    Ses objectifs :


    • Promouvoir les activités sportives et culturelles des sourds sur toute l’étendue du territoire national ;
    • Contribuer à la formation professionnelle et la promotion socioéconomique des sourds ;
    • Soutenir l’éducation et l’alphabétisation des personnes sourdes et donc, leur encadrement formel et informel.


    Contact : Karou KARA [email protected] / [email protected] / [email protected] Tél. : +224 621 002 665 / +224 656 554 073



  • Association Wontanara avec les enfants sourds de Guinée

    (Cliquez pour en savoir plus)

    Objectifs :
    Soutenir, par tous les moyens que le comité jugera adaptés, l'école de sourds de Guinée, dans son développement, son quotidien, son fonctionnement et ses projets et plus largement les enfants et adolescents sourds de Guinée.


    Contact : Anne GIRARDET (présidente l'association) 42 rue Hector Berlioz 54250 CHAMPIGNEULLES
    Messagerie : [email protected]

Suivez-nous sur notre page facebook :

Utilisation des fonds

L'OBJECTIF DE CETTE COLLECTE

Ce projet comporte plusieurs phases qui ne pourront pas toutes être menées sur la 1ère année compte tenu du budget important qu'elles nécessitent et compte tenu du temps nécessaire à leur réalisation.


6 500€ à réunir

La collecte complétée d'un week end festif caritatif fin mars 2020 et des fonds déjà récoltés par des actions précédentes permettront de démarrer la 1ère phase et de financer : Les salaires des intervenants.

Différents outils (ordinateurs, appareil photo qui permet de filmer des séquences vidéo, logiciel Photoshop) ont déjà été apportés à l’ASCULSGUI). D'autres recherches sont en cours.


Le déblocage des fonds ne se fera que lorsque l'ensemble des partenariats financiers sera validé.


Si la totalité de la somme ne pouvait être collectée (avant Août 2020) pour aboutir à la création et à la diffusion du dictionnaire, la somme récoltée au titre de cette campagne servira à un autre projet parmi les suivants : l’implantation, équipement et approvisionnement d’une Cantine dans la concession scolaire ; l'achat d'un mini bus pour le transport des élèves les plus éloignés, l'équipement d'une salle de détente bibliothèque au sein de l'école des sourds de Guinée (achats de jeux éducatifs, livres, achats de mobilier, équipement informatique, abonnement internet ; la formation des encadreurs de la section maternelle de l’école.

L'association guinéenne a déjà des contacts avec des partenaires qu'elle sollicitera également sur la partie financière du projet.


MERCI !



INFORMATIONS SUR LES CONTREPARTIES


Pour les donateurs entre 15 et 25€, une boisson offerte lors de notre évènement des 28 et 29 mars 2020 ou un prochain évènement. Les informations sur l'événement


Pour les donateurs entre 25 et 40€ une boisson et un gateau offerts lors de notre évènement des 28 et 29 mars 2020 ou un prochain évènement. Les informations sur l'événement


Au delà de 40€, entrée au concert de Yékini CAMARA le 28 mars 2020 offerte. Les informations sur l'événement




MERCI AUX PARTENAIRES DE ASCULSGUI


Nos partenaires nationaux :


  • Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
  • Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation
  • Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance
  • Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle
  • Ministère de la santé
  • Associations des Parents d’Élèves et Amis de l’Ecole des Sourds ‘’APEAES’’
  • Les ONG des Sourds de Guinée
  • Interprètes en Langue des Signes

Nos partenaires internationaux :


  • WONTANARA
  • UNICEF
  • UNESCO
  • PNUD
  • WAQF–BID Guinée
  • ISESCO
  • GIZ

39
Contributions
866 €
Sur 6 500 €

Les sommes collectées sont acquises au porteur de projet. Fin prévue le : 30/06/2020