Chargement...
65
Contributions
2 902 €
Sur 1 500 €
Terminée

Ce projet a été terminé le 01/11/2016.

Description

La Bolivie, Cochabamba, pour quoi faire ?

Jongler, faire du monocycle, des acrobaties...

Pour aider les enfants des rues !

L'association Performing Life s'est lancée un beau défi à Cochabamba, en Bolivie, et cherche des supers bénévoles. On a répondu présents.


Cochabamba : ville située le long de la Cordillère des Andes, qui abrite une grande pauvreté. Une ville qui a vu également naître quelques initiatives pour sortir les enfants de ses rues. Parmi elles, le cirque social. Dans nos bagages, donc : massues, balles de jonglages, monocycles. Et nous voilà embarqués pour 6 mois de bénévolat.



Le principe : des ateliers de cirques

Avoir un lieu sûr où aller, reprendre confiance en soi, apprendre à coopérer, trouver une passion, parfois même une vocation. A travers le cirque social, l'association Performing Life (PL) permet aux jeunes des rues d'atteindre d'autres horizons au cœur même de leur quartier.


Matins et après-midis, des ateliers de cirque sont proposés par des formateurs professionnels ou bénévoles. Les enfants apprennent alors à jongler, tenir en équilibre sur un fil, faire des pyramides… L’esprit créatif développé est alors mis à l’épreuve pour une représentation publique tous les mois !


Une partie du temps de chaque atelier est consacré au soutien scolaire et les incite ainsi à s’intéresser aux études.


Seules conditions pour suivre ces ateliers : être scolarisés, avoir un lieu de vie sûr et éviter soigneusement toutes drogues.

Et nous, dans tout ça ?

Nous, c'est Thomas et Guillaume.

Si le statut d’étudiant pourrait nous décrire, nous avons décidé de prendre une année de césure, direction la Bolivie !


Passionnés de jonglage et de voyage, nous allions les deux dans ce projet. Avec des instructeurs expérimentés tout d'abord, puis de façon autonome, nous initierons les enfants aux arts du cirque avec le matériel que nous collectons en France.
Nous pourrons également participer aux cours de soutien scolaire, et partager notre culture. Dans un esprit créatif et jovial.

Et pour les jeunes, ça change quoi ?

Le cirque social se donne pour mission d’agir concrètement pour améliorer la vie de population en détresse ou en difficulté. Il vise à redonner à ces personnes une estime de soi, à leur faire prendre conscience des forces et des talents qu’ils n’ont pas encore eu la chance d’exploiter.


Concrètement, pour les jeunes Boliviens, il s’agit tout d’abord de jouer. Retrouver des sensations d’enfants comme jouer ensemble, découvrir de nouvelles choses ou éveiller sa curiosité, sont primordiales. En particulier pour des jeunes en difficulté. Puis derrière son coté ludique, le cirque social permet de développer un ensemble de compétences utile au développement personnel de chacun, par exemple :


  • le dépassement de soi et de ses limites, qui permet de développer l'estime de soi et la confiance en ses moyens;
  • l'activité physique (équilibre, force, coordination motrice), qui redonne au corps une place privilégiée;
  • l'activité en groupe, qui favorise la coopération, l'entraide, l'esprit citoyen;
  • la présentation d'un spectacle, qui permet de montrer à la communauté les progrès accomplis et qui modifie l'image de soi.


Après plusieurs semaines d’essais et de découverte, lorsque les jeunes attirés par les couleurs du cirque comprennent qu’il s’agit d’une discipline complète, il leur est demandé de faire un choix en toute connaissance de cause. S’ils veulent rester, ils doivent signer un contrat, ainsi que leurs familles. Cet engagement implique de venir régulièrement aux classes et à l’heure, ils doivent vivre dans un endroit sûr, suivre leur scolarisation correctement et amener leur cahier de suivi scolaire. A partir de 18 ans, ils ont la possibilité de continuer à travailler pour l’association en tant que formateur.


Nombre d’entre eux ont continué en tant qu’artiste ou dans une des micro entreprises développée par l’association (tissage, confection diverse).

Performing Life in Bolivia, c’est quoi ?

PL est une ONG fondée en 2006 par John Connell qui a choisi d’agir, en constatant les besoins pressant de la population bolivienne. Il a pensé qu’à travers la musique et les arts, la jeunesse vivant (et travaillant) dans la rue à la possibilité de s’exprimer et de se trouver un avenir économique plus brillant. PL propose aujourd'hui plusieurs programmes : arts du cirque, musique, micro-entreprise, théâtre et photographie. Le choix est large !


PL offre ainsi des opportunités sociales et économiques gratuites à des centaines de jeunes des rues et à leurs familles. Depuis 2006, PL a aidé plus de 3000 jeunes à se créer un futur meilleur à travers les arts.



Pour en apprendre plus, retrouvez des vidéos de présentations et d’interview des enfants sur leur site internet http://www.performinglifebolivia.org et leur page facebook https://www.facebook.com/PerformingLifeBolivia/ .

Qui est derrière ce projet ?


Utilisation des fonds

Le budget du bénévole

Bien que la vie soit très peu chère en Bolivie, nous avons besoin de vos dons pour réaliser ce beau projet. Votre argent viendra en complément de nos apports personnels et de subventions d’organismes publiques (écoles, régions). Notre budget pour l’ensemble du projet est estimé à 16 000 euros, il évolue en fonction de l’avancée des préparations.


Voici comment il se répartit:



Ainsi à partir de 1500 euros nous aurons un budget de fonctionnement suffisant pour partir en Bolivie et être bénévoles 6 mois durant auprès des enfants.

Des ateliers qui en jettent

Pour créer des ateliers de cirque nous avons besoin du matériel spécifique qui est très difficile à trouver en Bolivie. Si le deuxième palier est atteint nous pourrons acheter le matériel de base en France qui viendra compléter celui de l’association.

Des ateliers… et des spectacles !

L’association nous as transmis la liste de leurs besoins en matériels. Celle-ci se compose essentiellement de matériel pour les spectacles, comme des balles lumineuses, des torches de feu, du maquillage, voire même du matériel cher comme des trampolines ou des monocycles. Ainsi, le dernier palier atteint, nous envoyons l’équipement spécifique que nous aurons pu acheter grâce à vos dons.




Dons de matériel

Vous ne pouvez pas donner d’argent ?
Peut-être avez-vous au fond de vos placards quelques balles ou diabolos du temps où vous n’aviez pas peur de casser de la vaisselle !
Contactez-nous à notre adresse mail : [email protected]
ou par téléphone : 06 45 67 02 09
Nous nous arrangerons pour le récupérer !

65
Contributions
2 902 €
Sur 1 500 €
Terminée

Ce projet a été terminé le 01/11/2016.

La collecte est terminée. Merci pour vos soutiens.

Pour nous contacter, vous pouvez écrire un commentaire sur cette page ou nous rejoindre sur Facebook.

Pour 5 € et plus

2 soutiens

Le nez de clown

Un grand merci ! On vous tient informer sur notre page Facebook ! Votre nom y apparaîtra.

Pour 10 € et plus

12 soutiens

La trousse de maquillage

Merci ! Venez nous rencontrer à notre retour en France pour une projection photo et un apéro.

Pour 30 € et plus

11 soutiens

La massue

Merci beaucoup ! En plus des contreparties précédentes, recevez une carte postale de Bolivie avec un bracelet fait par la microentreprise de l’association !

Pour 50 € et plus

9 soutiens

Le diabolo

Merci beaucoup ! Recevez une photographie imprimée et dédicacée par les enfants qui vous remercierons pour votre Zeste ! Vous recevrez également un bracelet de l'association.

Pour 150 € et plus

3 soutiens

La torche enflammée

Un énorme MERCI ! On vous envoie : - une carte postale avec la recette d’une spécialité Bolivienne, - un énorme merci des enfants et - le bracelet tant envié !

Pour 300 € et plus

0 soutien

Le trapèze volant

MERCI infiniment ! A notre retour, nous vous cuisinons une spécialité de Bolivie ! Vous aurez également l'ensemble des contreparties citées précédemment !

28 contributeurs n'ont pas choisi de contrepartie.

Description

La Bolivie, Cochabamba, pour quoi faire ?

Jongler, faire du monocycle, des acrobaties...

Pour aider les enfants des rues !

L'association Performing Life s'est lancée un beau défi à Cochabamba, en Bolivie, et cherche des supers bénévoles. On a répondu présents.


Cochabamba : ville située le long de la Cordillère des Andes, qui abrite une grande pauvreté. Une ville qui a vu également naître quelques initiatives pour sortir les enfants de ses rues. Parmi elles, le cirque social. Dans nos bagages, donc : massues, balles de jonglages, monocycles. Et nous voilà embarqués pour 6 mois de bénévolat.



Le principe : des ateliers de cirques

Avoir un lieu sûr où aller, reprendre confiance en soi, apprendre à coopérer, trouver une passion, parfois même une vocation. A travers le cirque social, l'association Performing Life (PL) permet aux jeunes des rues d'atteindre d'autres horizons au cœur même de leur quartier.


Matins et après-midis, des ateliers de cirque sont proposés par des formateurs professionnels ou bénévoles. Les enfants apprennent alors à jongler, tenir en équilibre sur un fil, faire des pyramides… L’esprit créatif développé est alors mis à l’épreuve pour une représentation publique tous les mois !


Une partie du temps de chaque atelier est consacré au soutien scolaire et les incite ainsi à s’intéresser aux études.


Seules conditions pour suivre ces ateliers : être scolarisés, avoir un lieu de vie sûr et éviter soigneusement toutes drogues.

Et nous, dans tout ça ?

Nous, c'est Thomas et Guillaume.

Si le statut d’étudiant pourrait nous décrire, nous avons décidé de prendre une année de césure, direction la Bolivie !


Passionnés de jonglage et de voyage, nous allions les deux dans ce projet. Avec des instructeurs expérimentés tout d'abord, puis de façon autonome, nous initierons les enfants aux arts du cirque avec le matériel que nous collectons en France.
Nous pourrons également participer aux cours de soutien scolaire, et partager notre culture. Dans un esprit créatif et jovial.

Et pour les jeunes, ça change quoi ?

Le cirque social se donne pour mission d’agir concrètement pour améliorer la vie de population en détresse ou en difficulté. Il vise à redonner à ces personnes une estime de soi, à leur faire prendre conscience des forces et des talents qu’ils n’ont pas encore eu la chance d’exploiter.


Concrètement, pour les jeunes Boliviens, il s’agit tout d’abord de jouer. Retrouver des sensations d’enfants comme jouer ensemble, découvrir de nouvelles choses ou éveiller sa curiosité, sont primordiales. En particulier pour des jeunes en difficulté. Puis derrière son coté ludique, le cirque social permet de développer un ensemble de compétences utile au développement personnel de chacun, par exemple :


  • le dépassement de soi et de ses limites, qui permet de développer l'estime de soi et la confiance en ses moyens;
  • l'activité physique (équilibre, force, coordination motrice), qui redonne au corps une place privilégiée;
  • l'activité en groupe, qui favorise la coopération, l'entraide, l'esprit citoyen;
  • la présentation d'un spectacle, qui permet de montrer à la communauté les progrès accomplis et qui modifie l'image de soi.


Après plusieurs semaines d’essais et de découverte, lorsque les jeunes attirés par les couleurs du cirque comprennent qu’il s’agit d’une discipline complète, il leur est demandé de faire un choix en toute connaissance de cause. S’ils veulent rester, ils doivent signer un contrat, ainsi que leurs familles. Cet engagement implique de venir régulièrement aux classes et à l’heure, ils doivent vivre dans un endroit sûr, suivre leur scolarisation correctement et amener leur cahier de suivi scolaire. A partir de 18 ans, ils ont la possibilité de continuer à travailler pour l’association en tant que formateur.


Nombre d’entre eux ont continué en tant qu’artiste ou dans une des micro entreprises développée par l’association (tissage, confection diverse).

Performing Life in Bolivia, c’est quoi ?

PL est une ONG fondée en 2006 par John Connell qui a choisi d’agir, en constatant les besoins pressant de la population bolivienne. Il a pensé qu’à travers la musique et les arts, la jeunesse vivant (et travaillant) dans la rue à la possibilité de s’exprimer et de se trouver un avenir économique plus brillant. PL propose aujourd'hui plusieurs programmes : arts du cirque, musique, micro-entreprise, théâtre et photographie. Le choix est large !


PL offre ainsi des opportunités sociales et économiques gratuites à des centaines de jeunes des rues et à leurs familles. Depuis 2006, PL a aidé plus de 3000 jeunes à se créer un futur meilleur à travers les arts.



Pour en apprendre plus, retrouvez des vidéos de présentations et d’interview des enfants sur leur site internet http://www.performinglifebolivia.org et leur page facebook https://www.facebook.com/PerformingLifeBolivia/ .

Qui est derrière ce projet ?


Utilisation des fonds

Le budget du bénévole

Bien que la vie soit très peu chère en Bolivie, nous avons besoin de vos dons pour réaliser ce beau projet. Votre argent viendra en complément de nos apports personnels et de subventions d’organismes publiques (écoles, régions). Notre budget pour l’ensemble du projet est estimé à 16 000 euros, il évolue en fonction de l’avancée des préparations.


Voici comment il se répartit:



Ainsi à partir de 1500 euros nous aurons un budget de fonctionnement suffisant pour partir en Bolivie et être bénévoles 6 mois durant auprès des enfants.

Des ateliers qui en jettent

Pour créer des ateliers de cirque nous avons besoin du matériel spécifique qui est très difficile à trouver en Bolivie. Si le deuxième palier est atteint nous pourrons acheter le matériel de base en France qui viendra compléter celui de l’association.

Des ateliers… et des spectacles !

L’association nous as transmis la liste de leurs besoins en matériels. Celle-ci se compose essentiellement de matériel pour les spectacles, comme des balles lumineuses, des torches de feu, du maquillage, voire même du matériel cher comme des trampolines ou des monocycles. Ainsi, le dernier palier atteint, nous envoyons l’équipement spécifique que nous aurons pu acheter grâce à vos dons.




Dons de matériel

Vous ne pouvez pas donner d’argent ?
Peut-être avez-vous au fond de vos placards quelques balles ou diabolos du temps où vous n’aviez pas peur de casser de la vaisselle !
Contactez-nous à notre adresse mail : [email protected]
ou par téléphone : 06 45 67 02 09
Nous nous arrangerons pour le récupérer !

65
Contributions
2 902 €
Sur 1 500 €
Terminée

Ce projet a été terminé le 01/11/2016.

La collecte est terminée. Merci pour vos soutiens.

Pour nous contacter, vous pouvez écrire un commentaire sur cette page ou nous rejoindre sur Facebook.

Pour 5 € et plus

2 soutiens

Le nez de clown

Un grand merci ! On vous tient informer sur notre page Facebook ! Votre nom y apparaîtra.

Pour 10 € et plus

12 soutiens

La trousse de maquillage

Merci ! Venez nous rencontrer à notre retour en France pour une projection photo et un apéro.

Pour 30 € et plus

11 soutiens

La massue

Merci beaucoup ! En plus des contreparties précédentes, recevez une carte postale de Bolivie avec un bracelet fait par la microentreprise de l’association !

Pour 50 € et plus

9 soutiens

Le diabolo

Merci beaucoup ! Recevez une photographie imprimée et dédicacée par les enfants qui vous remercierons pour votre Zeste ! Vous recevrez également un bracelet de l'association.

Pour 150 € et plus

3 soutiens

La torche enflammée

Un énorme MERCI ! On vous envoie : - une carte postale avec la recette d’une spécialité Bolivienne, - un énorme merci des enfants et - le bracelet tant envié !

Pour 300 € et plus

0 soutien

Le trapèze volant

MERCI infiniment ! A notre retour, nous vous cuisinons une spécialité de Bolivie ! Vous aurez également l'ensemble des contreparties citées précédemment !

28 contributeurs n'ont pas choisi de contrepartie.