Chargement...
10
Contributions
385 €
Sur 2 000 €

Les sommes collectées sont acquises au porteur de projet. Fin prévue le : 19/01/2020

LA FÉMINITÉ DANS LA MÉMOIRE ANCESTRALE

Description

La préservation de la vie par les traditions millénaires

La préservation de la vie est l’objectif principal de l'association Memoria Viva. Nous orienterons notre travail en écoutant et suivant les conseils des traditions millénaires qui perdurent à travers le temps, en transmettant de génération en génération leurs savoirs et connaissances afin de continuer à vivre en harmonie avec la nature et l’univers.


Nous souhaitons agir auprès des générations présentes et futures afin de maintenir une "mémoire ancestrale" commune. Pour cela nous apprenons depuis 20 ans auprès de différentes ethnies indigènes du continent Américain.


Nous travaillons sur différents projets en lien avec le territoire, l’alimentation, la santé et l’art, quatre domaines piliers fondateurs et indissociables.

Dans le domaine de la santé, nous cherchons à reconnaître, rappeler et soutenir les us et coutumes de différents peuples autour de la médecine ancestrale et partageons ces connaissances aux services des personnes.


Pour cela, nous dessinons et créons des lieux de rencontres et d’échanges de savoir autour cette médecine afin de permettre la transmission de leurs enseignements.


Nous vous proposons d’aller à la rencontre de femmes qui nous parlent de leur vision de la féminité à travers leurs traditions, elles nous expliqueront la place de leur rôle dans l’équilibre communautaire.

Notre objectif, lors de ces rencontres, n’est pas de promouvoir le féminisme mais de présenter la force et l’équilibre que peut générer une femme lorsqu’elle est consciente et en accord avec son rôle ; en équilibre avec l’homme, la famille, la communauté sociale et la nature…


Tout comme le ciel et la terre, le soleil et la lune, la lumière et l’obscurité, l’homme et la femme ont une mission équivalente : vivre en harmonie avec l’ordre cosmique.

Une rencontre exceptionnelle

Nous avons le plaisir d’inviter en France, Madame Villafaña Maria del Carmen, une indigène Arhuaca d’une soixantaine d’années vivant dans la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie. Reconnue pour ses connaissances en médecine ancestrale, Maria del Carmen est sage-femme traditionnelle et travaille également à travers massages et plantes médicinales.


Maria Del Carmen sera présente pour nous instruire et nous faire partager ses connaissances sur la maternité,l’accouchement etla vision de la féminité chez la femme indigène Arhuaca.


Grace, à sa connaissance et sa maîtrise du corps humain, Maria Del Carmen ressent l’origine des problèmes par simple toucher et les soulage par des massages.


Lors de sa venue nous proposerons différents moments de rencontre :

Cliquez pour faire appaître le descriptif du moment...

  • Moment de paroles autour de la mémoire féminine

    Nous vous proposons de passer une journée accompagnée de Maria Del Carmen pour échanger autour de la mémoire et la vision de la féminité dans la culture Arhuaca.

    Quels sont les thèmes qui se transmettent de mère en fille ? Quel est le rôle de la femme dans la communauté ? Comment la femme perçoit et vit sa féminité ? Comment se sent-elle partie d’un tout, d’un équilibre ?
    Quelles plantes médicinales peuvent être utilisées pour soulager les maux des cycles physiologiques des femmes ?
    Enfin, nous souhaitons ouvrir un espace d´observation et de questionnement sur la vision de la femme dans le monde actuel.
  • Moment de paroles auprès de sages-femmes et transmission de savoirs

    Nous proposons aux sages-femmes et à toute personne intéressée par l’accompagnement d’une femme enceinte et à l’accouchement, d’échanger sur ses pratiques.

    Quelle est la préparation physique, mentale et spirituelle pour préparer l’arrivée d’un nouvel enfant ? Quelles plantes médicinales peuvent être utilisées et dans quel but ? Quels massages peuvent être pratiqués pour replacer l’enfant dans l’utérus ? Quelles sont les méthodes pour soulager et aider au mieux la femme et l’enfant durant leur travail ? Le placenta, sa place ? Et que devient-il après l’accouchement ?
  • Moment de paroles et de transmission auprès d’ostéopathes et kinésithérapeutes

    La médecine ancestrale et l’ostéopathie ont beaucoup de points d’attache, des racines communes. Dans beaucoup d’ethnies, les pratiques de massages pour soulager et même parfois sont encore très utilisées.

    Nous proposons aux professionnels de santé : ostéopathe et kinésithérapeute de partager, d’apprendre et d’échanger sur les pratiques de massages ancestraux Arhuaca, d’écouter leur histoire.
  • Massage ancestral

    Maria del Carmen prodiguera des massages pour chaque personne désireuse de traiter un problème ou simplement de lâcher prise, de faire le plein d’énergie. Elle masse aussi les femmes enceintes ou en période post-natale.
  • Initiation aux massages

    Nous proposons à toute personne intéressée par l’apprentissage de massages traditionnels d’écouter leur histoire et de s’initier à leur pratique le temps d’une journée.

    Quelle est l’histoire et l’origine de ces massages traditionnels ? Quels sont les bases à connaître afin de soulager des maux ?
  • Initiation au tissage de sac traditionnel Arhuaca

    Quand la femme tisse un sac, elle tisse une pensée ; le sac est un ventre, c’est la création…

    Nous souhaitons offrir à toute personne l’opportunité d’apprendre à tisser un sac Arhuaca mais surtout de comprendre et d’écouter l’histoire d’une mochila (sac), son rapport entre la femme, l’homme, la création et l’univers.

  • Vente de produits artisanaux

    Wirakoku est une fondation créée par des femmes indigènes Arhuaca afin de promouvoir la culture, l’éducation et subvenir à l’indépendance économique. Elles élaborent et vendent de l’artisanat ancestral ainsi que des produits propres à la Sierra Nevada de Santa Marta.

    Maria Del Carmen, fait partie de cette fondation et pourra nous faire profiter de ses produits ; mochilas, bijoux ainsi que du miel, cacao et café organique.

Quand et où rencontrer Mme Villafaña ?

Maria Del Carmen sera présente en France du 15 janvier au 11 février 2020, vous pourrez nous retrouver autour de différents ateliers le :

18–19 Janvier 2020 à Pontoise (95)
25-26 Janvier 2020 à Paris
1-2 février 2020 à Vaour (81) à une heure de Toulouse


Vous pouvez nous contacter si vous êtes intéressé par les massages ou si vous désirez créer d’autres moments d’échange pour des ateliers.

Qui sommes nous et comment nous contacter ?

Avant d’être une association, nous sommes une famille, avec chacun notre histoire mais un chemin commun ; celui de transmettre et de rappeler l’importance des connaissances des peuples ancestraux.

Les soutenir, les écouter et agir…

Nous vivons entre la Colombie majoritairement et la France par moment, pour cela nous avons créé cette association Française Memoria Viva, loi du 1er Juillet 1901.

Pour en savoir plus, vous pouvez nous contacter :

Utilisation des fonds

Les 2000€ sollicités par la collecte serviront à payer les billets d’avion aller-retour pour Mme Villafaña Maria del Carmen, participeront aux coûts de transport du déplacement sur les différents lieux de rencontres ainsi qu'a la location des lieux de rencontre.


L’hébergement, la nourriture et l’accompagnement seront assurés par l'association Memoria Viva.


Si nous dépassons notre objectif, le supplément reviendra à la fondation Wirakoku afin de les soutenir dans leurs projets.

Comment seront repartis les 2000€ de la collecte ?


1200€ pour les billets d’avion aller-retour de santa Marta jusqu’à Paris
500€ de transports pour les déplacements en France de Maria del Carmen
190€ pour la location de lieux de rencontre
160€ qui représentent les 8% de commission de Zeste



Duni !

Un grand merci !



LA FÉMINITÉ DANS LA MÉMOIRE ANCESTRALE

Description

La préservation de la vie par les traditions millénaires

La préservation de la vie est l’objectif principal de l'association Memoria Viva. Nous orienterons notre travail en écoutant et suivant les conseils des traditions millénaires qui perdurent à travers le temps, en transmettant de génération en génération leurs savoirs et connaissances afin de continuer à vivre en harmonie avec la nature et l’univers.


Nous souhaitons agir auprès des générations présentes et futures afin de maintenir une "mémoire ancestrale" commune. Pour cela nous apprenons depuis 20 ans auprès de différentes ethnies indigènes du continent Américain.


Nous travaillons sur différents projets en lien avec le territoire, l’alimentation, la santé et l’art, quatre domaines piliers fondateurs et indissociables.

Dans le domaine de la santé, nous cherchons à reconnaître, rappeler et soutenir les us et coutumes de différents peuples autour de la médecine ancestrale et partageons ces connaissances aux services des personnes.


Pour cela, nous dessinons et créons des lieux de rencontres et d’échanges de savoir autour cette médecine afin de permettre la transmission de leurs enseignements.


Nous vous proposons d’aller à la rencontre de femmes qui nous parlent de leur vision de la féminité à travers leurs traditions, elles nous expliqueront la place de leur rôle dans l’équilibre communautaire.

Notre objectif, lors de ces rencontres, n’est pas de promouvoir le féminisme mais de présenter la force et l’équilibre que peut générer une femme lorsqu’elle est consciente et en accord avec son rôle ; en équilibre avec l’homme, la famille, la communauté sociale et la nature…


Tout comme le ciel et la terre, le soleil et la lune, la lumière et l’obscurité, l’homme et la femme ont une mission équivalente : vivre en harmonie avec l’ordre cosmique.

Une rencontre exceptionnelle

Nous avons le plaisir d’inviter en France, Madame Villafaña Maria del Carmen, une indigène Arhuaca d’une soixantaine d’années vivant dans la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie. Reconnue pour ses connaissances en médecine ancestrale, Maria del Carmen est sage-femme traditionnelle et travaille également à travers massages et plantes médicinales.


Maria Del Carmen sera présente pour nous instruire et nous faire partager ses connaissances sur la maternité,l’accouchement etla vision de la féminité chez la femme indigène Arhuaca.


Grace, à sa connaissance et sa maîtrise du corps humain, Maria Del Carmen ressent l’origine des problèmes par simple toucher et les soulage par des massages.


Lors de sa venue nous proposerons différents moments de rencontre :

Cliquez pour faire appaître le descriptif du moment...

  • Moment de paroles autour de la mémoire féminine

    Nous vous proposons de passer une journée accompagnée de Maria Del Carmen pour échanger autour de la mémoire et la vision de la féminité dans la culture Arhuaca.

    Quels sont les thèmes qui se transmettent de mère en fille ? Quel est le rôle de la femme dans la communauté ? Comment la femme perçoit et vit sa féminité ? Comment se sent-elle partie d’un tout, d’un équilibre ?
    Quelles plantes médicinales peuvent être utilisées pour soulager les maux des cycles physiologiques des femmes ?
    Enfin, nous souhaitons ouvrir un espace d´observation et de questionnement sur la vision de la femme dans le monde actuel.
  • Moment de paroles auprès de sages-femmes et transmission de savoirs

    Nous proposons aux sages-femmes et à toute personne intéressée par l’accompagnement d’une femme enceinte et à l’accouchement, d’échanger sur ses pratiques.

    Quelle est la préparation physique, mentale et spirituelle pour préparer l’arrivée d’un nouvel enfant ? Quelles plantes médicinales peuvent être utilisées et dans quel but ? Quels massages peuvent être pratiqués pour replacer l’enfant dans l’utérus ? Quelles sont les méthodes pour soulager et aider au mieux la femme et l’enfant durant leur travail ? Le placenta, sa place ? Et que devient-il après l’accouchement ?
  • Moment de paroles et de transmission auprès d’ostéopathes et kinésithérapeutes

    La médecine ancestrale et l’ostéopathie ont beaucoup de points d’attache, des racines communes. Dans beaucoup d’ethnies, les pratiques de massages pour soulager et même parfois sont encore très utilisées.

    Nous proposons aux professionnels de santé : ostéopathe et kinésithérapeute de partager, d’apprendre et d’échanger sur les pratiques de massages ancestraux Arhuaca, d’écouter leur histoire.
  • Massage ancestral

    Maria del Carmen prodiguera des massages pour chaque personne désireuse de traiter un problème ou simplement de lâcher prise, de faire le plein d’énergie. Elle masse aussi les femmes enceintes ou en période post-natale.
  • Initiation aux massages

    Nous proposons à toute personne intéressée par l’apprentissage de massages traditionnels d’écouter leur histoire et de s’initier à leur pratique le temps d’une journée.

    Quelle est l’histoire et l’origine de ces massages traditionnels ? Quels sont les bases à connaître afin de soulager des maux ?
  • Initiation au tissage de sac traditionnel Arhuaca

    Quand la femme tisse un sac, elle tisse une pensée ; le sac est un ventre, c’est la création…

    Nous souhaitons offrir à toute personne l’opportunité d’apprendre à tisser un sac Arhuaca mais surtout de comprendre et d’écouter l’histoire d’une mochila (sac), son rapport entre la femme, l’homme, la création et l’univers.

  • Vente de produits artisanaux

    Wirakoku est une fondation créée par des femmes indigènes Arhuaca afin de promouvoir la culture, l’éducation et subvenir à l’indépendance économique. Elles élaborent et vendent de l’artisanat ancestral ainsi que des produits propres à la Sierra Nevada de Santa Marta.

    Maria Del Carmen, fait partie de cette fondation et pourra nous faire profiter de ses produits ; mochilas, bijoux ainsi que du miel, cacao et café organique.

Quand et où rencontrer Mme Villafaña ?

Maria Del Carmen sera présente en France du 15 janvier au 11 février 2020, vous pourrez nous retrouver autour de différents ateliers le :

18–19 Janvier 2020 à Pontoise (95)
25-26 Janvier 2020 à Paris
1-2 février 2020 à Vaour (81) à une heure de Toulouse


Vous pouvez nous contacter si vous êtes intéressé par les massages ou si vous désirez créer d’autres moments d’échange pour des ateliers.

Qui sommes nous et comment nous contacter ?

Avant d’être une association, nous sommes une famille, avec chacun notre histoire mais un chemin commun ; celui de transmettre et de rappeler l’importance des connaissances des peuples ancestraux.

Les soutenir, les écouter et agir…

Nous vivons entre la Colombie majoritairement et la France par moment, pour cela nous avons créé cette association Française Memoria Viva, loi du 1er Juillet 1901.

Pour en savoir plus, vous pouvez nous contacter :

Utilisation des fonds

Les 2000€ sollicités par la collecte serviront à payer les billets d’avion aller-retour pour Mme Villafaña Maria del Carmen, participeront aux coûts de transport du déplacement sur les différents lieux de rencontres ainsi qu'a la location des lieux de rencontre.


L’hébergement, la nourriture et l’accompagnement seront assurés par l'association Memoria Viva.


Si nous dépassons notre objectif, le supplément reviendra à la fondation Wirakoku afin de les soutenir dans leurs projets.

Comment seront repartis les 2000€ de la collecte ?


1200€ pour les billets d’avion aller-retour de santa Marta jusqu’à Paris
500€ de transports pour les déplacements en France de Maria del Carmen
190€ pour la location de lieux de rencontre
160€ qui représentent les 8% de commission de Zeste



Duni !

Un grand merci !